Solidaires, on est plus forts !

Partagez ce contenu

Magazine Clap'santé n°6 - 4e trimestre 2014

Vous pouvez Lire en ligne ou Télécharger ce numéro.

Pour aller plus loin

La médiation, c’est quoi exactement ?

(complément de « génération médiateurs » page 3)

Pour remédier à un problème, rien de tel que la médiation. Mais de quoi s’agit-il exactement ?
Face à une situation de conflit ou lorsque deux personnes sont en désaccord, il est souvent utile de mettre en place une procédure de médiation. Cela consiste à faire appel à une personne tierce : un médiateur. N’étant pas partie prenante du problème, il porte un regard objectif et désintéressé sur la situation. Cette neutralité va lui permettre de servir d’intermédiaire entre les deux personnes en conflit. Il va faciliter leur communication, les aider à faire entendre leurs arguments et point de vue. La médiation est terminée lorsque, tous ensemble, une solution juste pour tout le monde est trouvée.

Tour de France de la gourmandise : la recette !

(complément de la page 8 « pour se détendre »)

Ce tour de France de la gourmandise t’a mis l’eau à la bouche ? Alors aux fourneaux Marmiton ! Voici quelques recettes à réaliser et à savourer entre amis ou en famille, pour attendre la nouvelle année en douceur...

La véritable recette du pain d’épices de Noël

Ingrédients :

250 g de miel de fleurs
200 g de farine
 1 sachet de levure chimique
50g de sucre roux
2 cuillères à soupe d’eau
1 œuf
1 pincée de sel
10g de mélange d’épices (il existe des mélanges tout prêts pour pain d’épices. On y retrouve généralement de la cannelle, du gingembre, des clous de girofle, de la noix de muscade, de la badiane, de la cardamone et de l’anis) 
Des noix, écorces d’orange et fruits confits pour décorer

Faire chauffer l’eau et y délayer le miel.
Verser la farine d’un coup et mélanger jusqu’à obtenir une pâte sans grumeaux.
Ajouter la levure, le sucre, l’œuf et le sel.
Ajouter les épices en dernier et bien mélanger pour les répartir de façon homogène dans la préparation.
Verser la pâte dans un moule à cake et mettre au four, préchauffé à 190°, pendant 30-35 minutes.
Décorer le pain d’épices avec les noix et les écorces de fruits confits.

Au petit-déjeuner ou au goûter, c’est toujours l’heure du pain d’épices !

Bredele pour tous les goûts 

Ingrédients (pour 60 biscuits environ) :

Pour la pâte :
250 g de farine
100 g de sucre
120 g de beurre
70 g de poudre d’amandes
1 œuf
1 pointe de couteau de levure chimique
1 pincée de sel
Pour les différentes sortes de bredele : de la cannelle, du citron, de la vanille, du chocolat, de la confiture

Dans un saladier, mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sel, le sucre et la levure. Incorporer le beurre ramolli du bout des doigts jusqu’à obtenir un sable grossier.
Ajouter l’œuf et pétrir la pâte jusqu’à former une boule homogène.

Pour faire différentes sortes de bredele, diviser la pâte en plusieurs boules.
Pour des étoiles à la cannelle, ajouter de la cannelle, des clous de girofle en poudre et le jus d’un demi-citron.
Pour des croissants à la vanille, ajouter un sachet de sucre vanillé ou de l’extrait de vanille.
Pour des lunes au citron, ajouter le zeste et le jus d’un citron.
Une fois les différentes pâtes agrémentées, les étaler sur 5 millimètres d’épaisseur et découper des formes à l’emporte-pièce (lunes, étoiles, sapins, cœurs, lettres…).
Disposer les sablés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et mettre au four préchauffé à 180° pendant 10 minutes.

Envie de bredele encore plus gourmands ? Dans la pâte nature, découper des étoiles filantes et des bonhommes. Dès leur sortie du four, coller les étoiles deux par deux avec de la confiture. Tremper le haut de la tête et les pieds des bonhommes dans du chocolat pour leur faire un bonnet et des chaussettes. Laisser refroidir les biscuits avant de déguster.

Si tu ne les manges pas tous d’un coup, les bredeles peuvent se conserver plusieurs jours dans une boîte en fer.

Une association, ça marche comment ?

(complément de la page 13 « s’engager dans une association »)

Deux personnes à une terrasse de café, qui parlent de la pluie et du beau temps, forment un groupe. Deux personnes à une terrasse de café, qui décident de faire quelque chose ensemble, forment une association.
Quelque chose ensemble, n’importe quoi. Qu’il s’agisse d’écrire un journal, de monter une pièce de théâtre, de construire une pyramide… Le seul fait de s’entendre à plusieurs autour d’un objectif commun, entraine aux yeux de la loi, création d’une association.

C’est la loi du 1er juillet 1901 qui définit le droit des associations. C’est une loi assez courte et peu contraignante qui garantit une des grandes libertés républicaines.
Ainsi, tout citoyen dispose du droit de s’associer, sans autorisation préalable.

La particularité d’une association est que tout part de la base : les adhérents. Réunis en assemblée générale, ce sont eux qui donnent l’impulsion. Définition et orientation du projet de l’association, choix des projets à mettre en place, élection de leurs représentants : ce sont eux qui décident de l’essentiel. Pour bien comprendre, voici un organigramme* typique de l’organisation d’une association.  
*Un organigramme est un schéma représentant les différentes parties d’une organisation, leur rôle et les rapports qu’elles entretiennent les unes avec les autres.
 
Organigramme association

En savoir plus : www.associations.gouv.fr

Partagez ce contenu

Le forum

Partagez vos expériences sur le forum de la ligue contre le cancer
Pour tout renseignement, appelez le