Les chiffres du Cancer 2014 de l'INCA

Partagez ce contenu

Augmentation et diminution de différents facteurs, taux de guérison en hausse. Découvrez le rapport de l'INCA sur les chiffres et évènements marquants des cancers en 2014.

L’Institut national du cancer vient de publier son rapport sur les chiffres et les événements marquants liés au cancer en 2014.

Premier élément d’importance : l’incidence du cancer (=le nombre de cas pour 100 000 habitants), est en baisse de 1,3% chez les hommes tandis que la progression diminue chez les femmes (+0,2% entre 2005 et 2012, contre +1,6% entre 1980 et 2005).

  • 355 000 nouveaux cas de cancers par an
  • Des disparités géographiques existent : globalement, le Nord et l’Est ont des taux d’incidence du cancer plus élevés que les régions du Sud de la France.
  • Le cancer du sein est le premier cancer de la femme en incidence et mortalité en France
  • La survie à 10 ans des personnes atteintes de cancer (diagnostiquées entre 1989 et 2004) varie selon la localisation : de 1% pour le mésothéliome pleural à 93% pour le cancer des testicules chez les hommes et de 6% pour le cancer du foie à 92% pour le cancer de la thyroïde chez les femmes.
  • L’âge moyen des personnes traitées pour un cancer est de 67 ans chez les hommes et 64 ans chez les femmes.
  • En 2013, les thérapies ciblées ont représenté 71% des dépenses d’anticancéreux pour le secteur public et 82% pour le secteur privé.
  • La recherche clinique est très active : 44 000 patients sont inclus dans des essais cliniques, soit +108% par rapport à 2008.
  • Cependant a période de l’après cancer peut s'avérer compliquée : 3 personnes sur 5 déclarent avoir conservé des séquelles deux ans après le diagnostic, 9% disent avoir été victimes de stigmatisation. Par ailleurs, alors que 82% des personnes interrogées étaient en poste au moment du diagnostic, elles ne sont plus que 61,3% deux ans plus tard. Le taux de chômage passe quant à lui de 7% à 11%.
  • Le tabac demeure la première cause évitable de mortalité par cancer en France : il est responsable de 44 000 décès par cancer chaque année. Le cancer du poumon est la conséquence la plus connue. Mais le tabac constitue également un facteur de risque pour les cancers de la sphère ORL, des voies urinaires, du rein, de l’ovaire, du col de l’utérus, du côlon, de l’estomac, du sein ainsi que pour certaines hémopathies. Le Plan cancer 3 lancé il y a tout juste un an fait d’ailleurs la part belle à la prévention tabagique.

Retrouvez la synthèse du rapport sur les cancer 2014 sur le site de l'INCA

Retrouvez le rapport intégral sur les cancers 2014 sur le site de l'INCA

Partagez ce contenu