Soutenir la recherche

modifié le 12/04/2021

Partagez ce contenu

Le budget global consenti par la Ligue pour le soutien à la recherche concerne deux grands types d’actions :

- des actions nationales, regroupant des subventions et des allocations de recherche, accordées dans le cadre d’appels à projets nationaux et de plusieurs partenariats;

- des actions régionales reposant sur l’attribution de subventions accordées dans le cadre d’un appel d’offres régional et gérées par les Comités départementaux.

 

Le total de ces financements soit 36,1 millions d’euros dans 370 projets nationaux et 405 projets régionaux positionne la Ligue comme le premier financeur associatif indépendant de la recherche en cancérologie en 2019 (chiffres 2020 non encore communiqués).

Ces deux actions sont complémentaires et permettent de financer une recherche diversifiée pour augmenter les chances de guérison des cancers.

Les Comités départementaux assurent le financement des actions régionales dans leur intégralité et participent, avec le Siège, au financement des actions nationales pour des équipes de leur région.

 

Le Comité de Paris a consacré, en 2020, 1 558 000 € à la recherche. 990 000 € au niveau régional / 568 000 € au niveau national. Il a également remis deux prix scientifiques pour un total de 83 000 €.

La recherche nationale contre le cancer est menée pour moitié en Ile-de-France. C’est dire l’importance que nos Comités peuvent et doivent y jouer.

Ainsi en 2020, sur les 99 équipes labellisées par la Ligue (soutien de 5 ans pour les équipes d’excellence), 46 sont situées en Ile-de-France. De même, les 57 doctorants franciliens, représentent 28% des futurs et jeunes chercheurs financés par la Ligue sur tout le territoire.

Voici quelques exemples de projets d’EQUIPES LABELLISEES soutenues par le Comité de Paris :

- Equipe de Geneviève ALMOUZNI (Institut Curie) pour son projet : ‘Epigénome et Cancer : le réseau chaperons/variants d’histones’
 
- Equipe de Anne DEJEAN (Institut Pasteur) pour son projet : ‘Rôle chromatinien de SUMO dans l'identité cellulaire et l’oncogenèse’
 
- Equipe d’Emmanuel DONNADIEU (Institut Cochin) pour son projet : ‘Amélioration des lymphocytes CAR T et reprogrammation du microenvironnement tumoral dans le but d’éradiquer les tumeurs solides’
 
- Equipe d’Alex DUVAL (Centre de Recherche Saint-Antoine) pour son projet :’ Instabilité des Microsatellites et Cancer: De la Génomique à la Clinique’
 
- Equipe de Bernard LOPEZ (Institut Cochin) pour son projet : ‘Réparation des cassures double-brin de l'ADN et stress réplicatif; conséquences sur la stabilité du génome et le développement tumoral’
 
- Equipe d’Eric TARTOUR (Centre de Recherche Cardiovasculaire / HEGP) pour son projet : ‘Sous populations de Lymphocytes T résidents mémoires : Origine et rôles en immunothérapie des cancers’
 
- Equipe de Hugues de THE (Hôpital Saint-Louis) pour son projet  : ‘La leucémie aiguë promyélocytaire, un modèle de guérison par les thérapeutiques ciblées’
 
- Equipe de Jessica ZUCMAN-ROSSI (Centre de Recherche des Cordeliers) pour son projet : ‘Hétérogénéité moléculaire et phénotypique des tumeurs bénignes et malignes du foie de l'adulte et de l'enfant’.

 

PROGRAMME DE RECHERCHE « ADOLESCENTS ET CANCER »

En 2020, le Comité de Paris a participé à l’opération « TOUS UNIS CONTRE LE CANCER » en partenariat avec les magasins E.LECLERC et la Ligue nationale au profit du programme national « Adolescents et cancer ».

Les prises en charge médicale et psychosociale des Adolescents et des Jeunes Adultes de 15 à 25 ans (AJA) atteints d’un cancer doivent répondre à des besoins particuliers. C’est pour cela que la Ligue a lancé dès 2004 un programme spécifique « Adolescents et Cancer » chez qui 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

Lors d’une quête dans l’unique magasin LECLERC situé dans Paris intramuros, nous avons récolté la somme de 512€.

 

PROGRAMME DE RECHERCHE PAIR (Programme d’Actions Intégrées de Recherche) SUR LES CANCERS PEDIATRIQUES – Partenariat Ligue/INCa et ARC

La Ligue, l’INCa et ARC ont mis en œuvre un PAIR ayant pour objectif de faire coopérer toutes les disciplines scientifiques autour de projets structurants sur les cancers pédiatriques. Trois projets avaient été sélectionnés par un comité international d’experts. La contribution financière de la Ligue en 2020, à titre de la 3ème tranche de subvention, sera de 336 474€.

Cette année, nous participerons au financement de ce programme.

 

ALLOCATIONS DE RECHERCHE DOCTORALES

Sur les 202 doctorants financés par la Ligue Nationale en 2020, 57 sont franciliens soit 28%.

Le Comité de Paris a choisi de soutenir les futurs chercheurs en finançant les 6 doctorants parisiens suivants :

- DIOP Seynabou (Institut Curie) :  32 000 €

- FERNANDEZ MOLINA Cristina (Institut Pasteur) : 32 000€

- LAISNE Marthe (Université de Paris) : 32 635€

- MONDESIR Johanna (Institut Cochin) : 32 635€

- RIFFARD Clémence (CIMI / UPMC) : 34 000€

- SIGFRIED Hugo (Institut Jacques Monod) : 33 000€

 

PRIX OLGA SAIN

Créé en 1996 par Monsieur Aristide SAIN, en hommage à son épouse, le Prix Olga Sain est décerné par le Conseil d'administration du Comité de Paris, sur la proposition de son Conseil scientifique, à un chercheur dont les travaux en cancérologie sont jugés très prometteurs.

Son montant de 8 000 € résulte des intérêts annuels du placement confié au Comité de Paris par Monsieur Aristide SAIN et d’un cofinancement du Comité de Paris.

Le lauréat du vingt-septième Prix Olga Sain – Comité de Paris de la Ligue contre le cancer est le Docteur Jean-Charles NAULT.

Jean-Charles Nault est un médecin et chercheur travaillant à la fois dans un service spécialisé dans le traitement des tumeurs du foie à l’hôpital Avicenne à Bobigny et dans une unité de recherche au Centre de Recherche des Cordeliers à Paris. Ses travaux de recherche sont principalement dédiés aux tumeurs hépatiques primitives bénignes (adénome hépatocellulaire) et malignes (carcinome hépatocellulaire).

Il a travaillé sur la compréhension des mécanismes de survenue des cancers primitifs du foie (carcinome hépatocellulaire) sur foie cirrhotique en identifiant des gènes prédisposant à la survenue de ses cancers et en identifiant le virus AAV2 (Adeno-associated-virus type 2) comme favorisant la survenue de carcinome hépatocellulaire sur foie sain.

Il a participé aussi à la compréhension des mécanismes de transformation des cellules hépatiques (hépatocytes) en cellules cancéreuses avec l’identification des mutations du gène codant pour l’enzyme de la télomérase (TERT) comme un facteur précoce de cancérisation en entrainant une synthèse anormale de télomères permettant à la cellule de se multiplier et d’échapper à la mort cellulaire. Il a aussi identifié un test pronostic basé sur l’analyse moléculaire du cancer (score à 5 gènes) permettant de prédire la récidive tumorale et la survie après traitement chirurgical du carcinome hépatocellulaire.

Il a aussi participé à l’identification de cibles thérapeutiques en analysant les carcinomes hépatocellulaires métastatiques qui pourrait être potentiellement utilisées dans le futur comme de nouveaux traitements chez les patients atteints de carcinomes hépatocellulaires avancés.

 

PRIX RENE ET ANDREE DUQUESNE

Aux termes de son testament, Madame DUQUESNE a institué ce prix, pour ses légataires universels conjoints, le Comité de Paris de la Ligue contre le cancer et l’Institut Pasteur. Selon ses dispositions testamentaires, la totalité de sa fortune est placée de telle sorte que les intérêts produits financent des prix annuels de recherche qui seront remis chaque année à deux chercheurs choisis par ses deux légataires.

En 2020, ces deux prix de recherche s’élèvent chacun à 75 000 €.

Le lauréat du Comité de Paris du treizième Prix DUQUESNE, est le Professeur Jean-Yves BLAY.

À 56 ans, le Pr Jean-Yves Blay a été élu en octobre 2019 et pour trois ans Président d’Unicancer. Médecin oncologue, chercheur et professeur en oncologie médicale, il a été formé à l’Université Claude Bernard Lyon 1. Il est le directeur général du Centre Léon-Bérard (CLCC de Lyon) depuis le mois de décembre 2014.

Spécialiste mondialement reconnu de la prise en charge des sarcomes, une famille de cancers rares, il préside le groupe Sarcomes français. Ancien président de l’EORTC (Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer – 2009 à 2012), il est aujourd’hui coordonnateur du réseau labellisé par l’INCA des centres experts des sarcomes des tissus mous et des viscères et du réseau européen de référence des tumeurs solides rares ERN-EURACAN. Il est également, depuis juillet 2017, coordonnateur scientifique d’AURAGEN, une des deux plateformes françaises de séquençage à très haut débit du génome humain du plan France Médecine Génomique 2025.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
Contact