Cancer du sein nouvelle cible therapeutique potentielle

modifié le 25/02/2015

Partagez ce contenu

Une nouvelle cible possible pour le traitement du cancer du sein vient d’être révélée récemment par une équipe de chercheurs américains, japonais et polonais. La découverte démontre qu’une protéine (Tyk2) aide à supprimer la croissance métastasée des tumeurs du sein.

Rapportée dans la revue scientifique Journal of Interferon & Cytokine Research (n°9, vol.31, Septembre 2011, publiée par Mary Ann Liebert, Inc.), une étude signale que la protéine Tyk2 (tyrolien kinase), notamment impliquée dans la réponse cellulaire aux interférons alpha/beta, aide à supprimer la croissance et les métastases des tumeurs du sein. Cette découverte pourrait conduire à une nouvelle cible possible pour le traitement du cancer du sein.

Les auteurs de l’étude, Qifang Zhang, Andrew Larner, et leurs collègues, signalent que les données actuelles montrent que des souris dépourvues de la protéine Tyk2 (tyrolien kinase), qui sont injectés avec des cellules de cancer du sein, présentent une croissance améliorée de tumeur du sein et des métastases par rapport à des souris avec l'expression des protéines Tyk2 normales.

Les auteurs de cette étude concluent que l'expression altérée de la protéine Tyk2 affecte la capacité des systèmes immunitaires des animaux pour répondre au défi de la tumeur. Ils présentent les éléments de preuve dans l'article intitulé « The Role of Tyk2 in Regulation of Breast Cancer Growth » (Le rôle des Tyk2 dans la régulation de la croissance du cancer du sein), et les chercheurs décrivent le rôle de la protéine Tyk2 dans l'immunité liée à des voies de signalisations biochimiques.

« Cette étude suggère que la stimulation de l'activité de la protéine Tyk2 peut être bénéfique pour stopper la croissance des tumeurs du sein », a déclaré C. Sen Ganes, président du Département de Génétique Moléculaire de la Cleveland Clinic Foundation et co-rédacteur en chef de la revue Journal of Interferon & Cytokine Research.

Enfin, cette étude vient compléter un autre espoir dans l’amélioration des traitements, suite aux résultats d’une étude - publiée le 25 septembre 2011 dans la revue The New England Journal of Medecine - menée à long terme démontrant que l'utilisation systématique de l'acide zolédronique (bisphosphonate) dans le traitement adjuvant du cancer du sein n'est pas bénéfique, mais pourrait prolonger la survie dans un sous-ensemble des femmes ménopausées.

(SOURCE LE GUIDE DE LA SANTE)

agissons tous sur les terrains pour la recherche, les patients et les proches ont besoin de vous.
Faire un don c'est simple
.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
Contact
  • Adresse postale Espace prévention santé 11, cours du Palais 07000 Privas
    permanence Du lundi au jeudi 8h/12h et 13h30/17h30 Vendredi : fermeture à 16 h30
    map comite