Parcs sans tabac à Strasbourg

modifié le 06/07/2021

Partagez ce contenu

Le Comité du Bas-Rhin de la Ligue contre le cancer (ligue 67), porte le projet de dénormalisation du tabac pour accompagner la mesure « Parc sans tabac » voté à l’unanimité par le Conseil municipale de la ville de Strasbourg et appliquée depuis le 1er juillet 2018. Il s'agit d'un porjet menée nottemtn grace au finacement de l'ARS (Agence Régionale de Santé) Grand-Est et le Régime Locale d'Assureance Maladie (RLAM) Alsace-Moselle.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Contrat Local de Santé (CLS) de la Ville de Strasbourg et de la politique de prévention du tabagisme de la Ligue 67.

La Ligue 67 et la Ville de Strasbourg ont collaboré durant l'été 2018 pour proposer une signalétique « Parc sans tabac » et présenter une modification de la réglementation à l'entrée de tous les parcs de la Ville de Strasbourg.

Un des objectifs spécifiques de ce projet consiste à développer une médiation santé pour faire évoluer les représentations des usagers liées à la consommation de tabac dans les espaces publics de la Ville.

Les médiateurs tabac sont des étudiants issus du secteur médical et/ou paramédical, devant réaliser leur Service Sanitaire : Dispositif qui a pour objectif de sensibiliser les étudiants en santé aux enjeux de prévention et de promotion de la santé.

Le rôle des médiateurs tabac est d’aller à la rencontre des usagers des parcs de Strasbourg pour recueillir leur parole et échanger avec eux sur la question du tabagisme. Leur objectif est de faire connaître, d’expliquer et de faire accepter la mesure « Parc sans tabac » en s’appuyant sur les représentations des usagers des parcs.

La Ligue 67 a travaillé avec l’Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé Grand-Est (IREPS) et l’Observatoire Régional de Santé Grand-Est (ORS) à la réalisation et au suivi de l’évaluation ainsi qu’à l’élaboration de la formation des étudiants à la mission de médiateur tabac.

En 2019, la Ligue 67 a recruté des étudiants en cinquième année de pharmacie de la faculté de Strasbourg devant réaliser, pour la première fois, le Service Sanitaire. Ces derniers ont reçu une formation en avril 2019.

Pour l’année 2020, les médiateurs tabac étaient issus des Facultés de Pharmacie, de Chirurgie dentaire et de Médecine de Strasbourg. Ainsi, le 9 et 10 mars 2020 29 étudiants ont été formé à la veille du premier confinement liée à la pandémie de Covid-19.

Suite à la situation sanitaire liée à cette pandémie les étudiants ont vu leur stage s’annuler et les diverses actions de terrains prévues ont été annulé.

A la suite du premier confinement, une stratégie de reprise du projet et des médiations a alors été mise en place en juin 2020 via notamment un appel à bénévoles. Les médiations tabac ont donc pu être réalisées par un groupe de 7 médiateurs bénévoles.

Des infographies présentant les synthèses des résultats de cette expérimentation est disponible en téléchargement en bas de cette page.

 

Le projet réalisé autour des « Parcs sans tabac », avait également un objectif d’accompagnement au sevrage tabagique des agents de la collectivité de la Ville de Strasbourg via :

  • Des temps d’échanges sur l’action et les impacts que celle-ci peut avoir sur eux
  • Une aide à la réduction et au sevrage tabagique sur le temps et lieu de travail des salariés volontaires

Une dynamique territoriale s’est formée, grâce à l’identification de besoins en prévention du tabagisme des acteurs locaux de santé permettant la mise en place des actions de terrain en collaboration avec eux au travers la Ville. 

Mots clés : Prévention du tabagisme – tabac – parc sans tabac – dénormaliser – médiateurs tabac – sevrage

 

Quelques Vidéos :

"Les médiations tabac"

"Les "Parcs Sans Tabac" à Strasbourg"

 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Contact