20e Journée Scientifique de La Ligue contre le cancer des Comités du Bas-Rhin et du Haut-Rhin

modifié le 02/12/2019

Partagez ce contenu

Prix du meilleur poster attribué à Vincent MITTELHEISSER à l'occasion de la 20e JOURNEE SCIENTIFIQUE de la Ligue contre le cancer des Comités du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. 

Validation préclinique d’un nouvel anticorps neutralisant le Pancreatic Adenocarcinoma Upregulated Factor (PAUF)

MITTELHEISSER V.1,2,3,4, DIRINGER MC.1,2,3, POROT C.2,3, COLIAT P.1,2,3, LEDRAPPIER S.2,3, JUNG A.2,3, HII J.5, LEFEBVRE O.1,4,6, GOETZ J.G.1,4,6, AKLADIOS C.7, PARK L.5, DEMARCHI M.1,2,3,PIVOT X.1,2,3, DETAPPE A.2,3,8

1Inserm UMR_S1109 ; 2Institut de Cancérologie Strasbourg-Europe ; 3Centre Paul Strauss ; 4Université de Strasbourg ; 5Prestige BioPharma Pte Ltd, Singapore ; 6Fédération de Médecine Translationnelle deStrasbourg (FMTS) ; 7Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Service de Gynécologie-Obstétrique – Hôpital de Hautepierre ; 8CNRS Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien, UMR 7178, Strasbourg

 

Des analyses génomiques sur des patients ont permis d’identifier une protéine tumorale sécrétée dans le microenvironnement de cancers pancréatiques etovariens, le pancreatic adenocarcinoma upregulated factor (PAUF). Les cellules cancéreuses sécrètent PAUF qui a une action autocrine stimulant leur prolifération, ainsiqu’une action paracrine sur le microenvironnement tumoral en inhibant la réponse immunitaire et induisant la formation de néovaisseaux dans la tumeur.

La surexpression de PAUF dans les cancers est ainsi corrélée à une diminution de la survie des patients atteints de ce type de cancers. PAUF apparaît donc comme unenouvelle cible thérapeutique potentielle et sa neutralisation pourrait enrayer le développement de tumeurs pancréatiques ou ovariennes.

Dans ce travail, nous avons développé un nouvel anticorps neutralisant anti-PAUF, PBP1510, dont nous avons évalué l’efficacité anti-tumorale in vitro et invivo. Ce nouvel anticorps anti-PAUF réduit in vitro les propriétés prolifératives et invasives de lignées tumorales de cancers pancréatiques et ovariens. Par ailleurs, ildiminue la croissance tumorale de xénogreffes dérivées de patients dans un modèle préclinique pancréatique et un modèle préclinique ovarien. Au vu de ces résultatsprometteurs, nous souhaitons évaluer l’efficacité de cet anticorps en combinaison avec les traitements de référence actuels des cancers pancréatique (gemcitabine)et ovariens (taxanes). Enfin, notre anti-PAUF sera porté en essais clinique de phase I à l’Institut de Cancérologie Strasbourg-Europe en mars 2020.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
Contact
  • Adresse postale 21 rue des Francs Bourgeois 67000 Strasbourg
    permanence Lundi, mardi et jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h Mercredi de 9h à 12h, l'après-midi sur RDV Vendredi de 9h à 12h
    map comite