Soutien du projet de recherche de Benoît PALANCADE sur l'instabilité génomique.

modifié le 07/04/2021

Partagez ce contenu

En 2021, nous continuerons notre soutien à la recherche contre le cancer avec le financement de 1 600 000 € pour 45 projets régionaux, plusieurs projets nationaux et des bourses doctorales, sans oublier nos deux prix scientifiques (Prix Duquesne et Prix Olga Sain) pour 83 000 €.

Voici, pour exemple, le projet de Benoît PALACANDE (Institut Jacques Monod) sur l'instabilité génomique

L’apparition de cancers est intimement liée à l’apparition d’anomalies des chromosomes, pouvant notamment être causées par les « R-loops », des structures toxiques impliquant l’ADN et l’ARN messager (ou ARNm, une copie de l’ADN produite par la cellule).

Dans le cadre de ce projet, l’équipe cherche à caractériser comment des régulations épigénétiques, i.e. portées par les protéines associées à l’ADN, régulent la formation des « R-loops » et permettent le maintien de la stabilité du génome. Pour cela, elle utilisera d’abord le modèle de la levure, un unicellulaire précédemment employé avec succès pour analyser ces processus ; les facteurs mis en évidence seront ensuite étudiés dans les cellules humaines, en particulier dans des cellules tumorales présentant des anomalies épigénétiques et/ou des accumulations de « R-loops ». En effet, des taux élevés de ces structures et des dommages associés ont été observés dans différents cas de tumeurs, suggérant fortement que les « R-loops » pourraient contribuer à la formation et à la progression des cancers.

Ce projet devrait donc permettre d’améliorer notre compréhension des mécanismes d’instabilité génétique associés à la carcinogénèse, mais aussi d’identifier de nouvelles cibles, donc de nouvelles stratégies de traitement.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
Contact