Congé de solidarité familiale

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

Pour pouvoir bénéficier de ce congé de solidarité, il faut Vous soyez l'ascendant, le descendant ou que vous partagiez le domicile d'une personne qui souffre d'une pathologie mettant en jeu le pronostic vital.

Les formalités

Vous devez envoyer à votre employeur au moins 15 jours avant la date du début du congé une lettre en recommandé avec accusé de réception, accompagnée d'un certificat médical attestant que la personne assistée souffre d'une pathologie mettant en jeu le pronostic vital.
En cas d'urgence absolue constatée par le médecin qui a établi le certificat médical, le congé débute dès la réception par l'employeur de votre lettre.

Les modalités de fin de congé

Le congé prend fin :

  • à l'expiration de la durée maximale du congé
  • dans les 3 jours qui suivent le décès de la personne assistée
  • à une date antérieure.

Vous devez informer l'employeur de la date prévisible de votre retour avec un préavis de 3 jours francs.

A la fin du congé ou de la période de travail à temps partiel, vous retrouvez votre emploi ou un emploi similaire avec une rémunération au moins équivalente.
La durée du congé est prise en compte pour la détermination des avantages liés à l'ancienneté.
Vous conservez tous les avantages acquis avant le début du congé.

Sources

Articles L 3142-16 et suivants du code du travail

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

Le forum

Partagez vos expériences sur le forum de la Ligue contre le cancer
Pour tout renseignement, appelez le