Soutien du projet de recherche de Cécile HAUMAITRE (Centre de Recherche sur l'Inflammation/Faculté de Médecine Bichat) sur le cancer du pancréas

modifié le 23/02/2022

Partagez ce contenu

En 2022, grâce à vos dons, nous continuerons notre soutien à la recherche contre le cancer avec le financement de 1 525 000 € pour 42 projets régionaux, plusieurs projets nationaux et des bourses doctorales, sans oublier nos deux prix scientifiques (Prix Duquesne et Prix Olga Sain) pour 83 000 €.



Voici, pour exemple, le projet de Cécile HAUMAITRE du Centre de Recherche sur l'Inflammation/Faculté de Médecine Bichat – INSERM U1149 qui porte sur : 'Comprendre les causes de l’initiation et de la progression de lésions pré-cancéreuses vers le cancer du pancréas'.

Le cancer du pancréas est l’un des plus mortels. Les chances de survie à 5 ans sont inférieures à 5%. Il est indispensable de mieux comprendre les causes de ce cancer pour une intervention plus précoce. L’identification des facteurs génétiques impliqués dans ce processus est une des clés pour développer des traitements de qualité.

Les recherches de l'équipe suggèrent que le gène Hnf1b pourrait être un gène suppresseur de tumeur impliqué dans le développement de lésions pré-cancéreuses, c’est à dire que le développement de tumeurs serait favorisé si ce gène est inactif. L'équipe de Cécile Haumaître a généré des souris modifiées génétiquement, permettant l’inactivation de ce gène dans le pancréas.

Le but de ce projet de recherche est d’analyser le développement de lésions pré-cancéreuses chez ces souris. L'équipe réalisera également des cultures de cellules du pancréas de ces souris en “mini-organes”, afin d’étudier leurs caractéristiques et d’intervenir sur leur capacité à développer des tumeurs à l’aide de substances pharmacologiques.

Ce projet de recherche devrait permettre d’identifier une nouvelle cause du développement du cancer du pancréas. La compréhension des mécanismes mis en jeu pourra aboutir à une détection précoce pour aider à prendre de meilleures décisions cliniques grâce à une évaluation plus précise du pronostic, et permettre d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
Contact