"Espaces sans tabac" à Paris

modifié le 26/08/2019

Partagez ce contenu

Première cause évitable de mortalité en France, le tabac est responsable de plus de 78 000 morts par an. Cibles prioritaires de l'industrie du tabac et de ses puissantes stratégies marketing : les jeunes, les femmes et l'association « loisirs, détente, vacances et tabac ». Pourtant, consommer un poison ne devrait plus être considéré comme un acte normal ou anodin.

En effet, des lois efficaces protègent des milliers de personnes des dangers de la fumée du tabacdans les lieux clos à usage collectif. Mais pour améliorer la santé et « dénormaliser » le tabagisme, nous devons élargir ces mesures aux espaces extérieurs. 

Qu'est-ce qu'un « Espace sans tabac » ?

Lancés depuis 2012 par la Ligue contre le cancer en partenariat avec les municipalités, les "Espaces sans tabac" visent à étendre l'interdiction de fumer à de nouveaux lieux publics; comme les espaces verts ou l'entrée des écoles; tout en suscitant l’adhésion des usager.ère.s, y compris celle des fumeur.euse.s, via des actions de prévention et de médiation.

Objectifs de ces « Espaces sans tabac »

  • Réduire l'initiation au tabagisme des jeunes ;
  • Promouvoir l'exemplarité et la mise en place d'espaces publics conviviaux et sains ;
  • Préserver l'environnement des mégots de cigarettes et des incendies ;
  • Dénormaliser le tabagisme afin de changer les attitudes face à un comportement néfaste pour la santé.

Aujourd'hui, on compte 218 « Espaces sans tabac » dans 29 villes : https://www.ligue-cancer.net/article/26128_desintoxiquer-les-espaces-pub...

 

Développement des « Espaces sans tabac » à Paris

Le Comité de Paris a souhaité, en partenariat avec la Ville de Paris et les Mairies d'arrondissement, développer les "Espaces sans tabac" dans des lieux publics parisiens (parcs et jardins, équipements sportifs, abords des écoles, terrasses de cafés…) […] dans une démarche de promotion de la santé et a été retenu dans le cadre d'un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Ile-de-France.

Afin d’inscrire dès le début le projet dans une démarche pédagogique et de médiation, le Comité de Paris de la Ligue  a réalisé deux enquêtes sur les "Espaces sans tabac" (enquêtes à télécharger ci-dessous).

Depuis le 8 juin 2019, la Ville de Paris a mis en place 52 parcs sans tabac suite à une expérimentation lancée le 10 juillet 2018 dans six espaces verts : les jardins Anne Franck (IIIème arrondissement) et Yilmaz Güney (Xème arrondissement), les squares Trousseau (XIIème), Henri-Cadiou (XIIIème) et des Batignolles (XVIIème) et le parc Georges Brassens (XVème). Ce dispositif a pour objectif de sensibiliser le public parisien aux enjeux du tabagisme mais aussi d’améliorer la propreté et le cadre de vie de tous-tes. Après une phase de sensibilisation, le non-respect de l’interdiction de fumer sera sanctionné d’une amende de 38 euros.

Dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac, le square de la Place de Bitche dans le 19ème arrondissement est devenu un "Espace sans tabac" et une sensibilisation a été réalisée auprès d'enfants du centre de loisirs Jomard. 

 

Après les espaces verts, place à l'entrée des écoles pour développer des « Espaces sans tabac »

L'entrée des écoles a été plébiscitée par les personnes ayant répondu aux enquêtes comme lieu prioritaire (90 % des personnes interrogées). Plusieurs Mairies ont répondu favorablement et de nouveaux "Espaces sans tabac", devant des écoles, vont voir le jour dans la capitale.

Pourquoi expérimenter un "Espace sans tabac" devant des écoles? 

 1) Pour "dénormaliser" la consommation de tabac

Les "Espaces sans tabac" participent à changer l’image du tabagisme, encore perçu comme un acte de la vie quotidienne, en réduisant progressivement sa visibilité et son acceptabilité dans l’espace public. 

 2) Pour ouvrir la voie à une « génération sans tabac »

Les "Espaces sans tabac" ont notamment pour objectif de prévenir l’entrée des plus jeunes dans le tabagisme en limitant leur exposition au tabac. Cette stratégie s’inscrit dans la poursuite de l’objectif fixé par le Programme National de Lutte contre le Tabac (PNLT) : parvenir à une génération sans tabac d’ici 2032, c’est-à-dire à moins de 5 % de fumeur.euse.s chez les jeunes de 18 ans.

 3) Pour offrir à tou.te.s un cadre de vie plus sain

Chaque année, 350 tonnes de mégots sont ramassés à Paris. Au-delà des enjeux de santé publique, les "Espaces sans tabac" ont vocation à préserver l'environnement de la pollution des mégots et à maintenir des espaces publics propres et conviviaux. 

4) Pour amener les fumeur.euse.s à s'interroger sur leur consommation

Pour plus d'informations sur l'arrêt du tabac, rendez-vous sur le site https://www.tabac-info-service.fr/

 

En partenariat avec

 

                  

 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
Concert au profit de la Ligue contre le cancer
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
Contact