Forum

Cancer du canal anal

Catherine29 dim, 21/01/2018 - 14:57 (19) commentaire(s)

Bonjour, je viens de découvrir ce forum. Je suis une femme de 58 ans et je suis en rémission depuis un mois. C'est la douleur qui m'a alertée. Je ne pouvais plus m'asseoir. Trop mal. Le médecin traitant me donnait des pommades anti- hémorroïdes. Je pensais avoir un abcès. Rendez-vous chez un gastro...puis biopsie. Tumeur cancéreuse environ 4 cm. Examens Tepscan, irm ...Métastases sur le foie. Premier temps du protocole : 4 chimio de 5 jours + baxter 2 jours. Plus rien sur le foie. Tumeur diminuée de moitié. Deuxième temps du protocole : 33 séances de radiothérapie avec deux semaines de chiimio concomitantes. J'ai vécu tout cela l'année 2017. Parallèlement, j'ai cherché et rencontré beaucoup de thérapeutes pour m'aider à trouver de l'énergie comme sophrologue, réflexologue et d'autres méthodes nouvelles qui travaillent sur les émotions. J'ai tout de suite supprimer le sucre. Hyper important. Le cancer adore le sucre et l'acidité. A partir de là, j'ai chercher d'autres informations sur des traitements parallèles. Cela occupait mes journées. La chimio et la radiothérapie sont dans ces cas là indispensables mais ce n'était pas suffisant pour moi. Les oncologues ne nous aident pas sur tous les autres plans notamment psychologique, alimentaire etc..Je les voyais obsédés par leur protocole, pourtant on sait que garder le moral apporte 50% de la guérison. J'avais tout le temps besoin d'être aidée pour chaque étape. Déjà c'est un cancer rare et "tabou". On est pas très à l'aise d'annoncer un cancer de l'anus, on dit canal anal ou digestif, ça passe mieux! Pour couper le feu de la radiothérapie j'ai eu la chance de trouver une femme guérisseuse. En quelques séances mes douleurs avaient presque disparues et je continue à la voir. Je sais que ça surprend mais quand on a mal, on essaie tout. C'est elle qui m'a permis d'aller jusqu'au bout des séances des rayons. Sinon, j'allais renoncer au traitement. Aujourd'hui je vais plutôt bien, mieux, jour après jour. La fatigue est toujours là mais j'arrive à retrouver un quotidien quasi-normal. J'ai tellement de choses à dire, à raconter qu'il me faudrait plus d'une page. C'est un sacré bouleversement dans la vie. Un grande remise en question à tous les niveaux. J'ai eu très peur plusieurs fois. J'ai beaucoup pleuré aussi. Même si j'ai eu des grands doutes, des moments de dépression, j'ai toujours gardé cette lueur du bout du tunnel....! J'ai malgré tout, gardé une bonne mine et tous mes cheveux. Les gens qui ne me connaissaient pas n'ont jamais su que j'étais malade. Je suis très émue en lisant les questions de ce forum, ça me touche beaucoup et si mon expérience peut aider quelqu'un....

atmed dim, 21/01/2018 - 18:06

Bonjour Catherine,
Merci pour ce témoignage qui sera certainement important pour beaucoup de personnes qui visitent ce forum et parfois s'y expriment.
Il est exact que les oncologues sont focalisés sur le traitement des cancers et que parfois, ils peuvent paraître négliger certains aspects de la vie quotidienne, il ne faut par leur en vouloir car ils sont insuffisamment nombreux pour donner tout le temps qui serait nécessaire pour chaque patient. C'est pourquoi le travail en équipe se développe dans les soins, intégrant des dimensions comme la psychologie avec le métier de psycho-oncologue, que les groupes de parole se multiplient pour permettre aux patients de partager leurs expériences de la maladie, des traitements, etc.
Les médecines alternatives ne sont pas à rejeter dès lors qu'elles ne sont pas une alternative aux soins conventionnels, elles peuvent, en complément de ces derniers, soulager des patients comme vous en témoignez.
Bien cordialement
Dr A.Maceau

Catherine29 dim, 21/01/2018 - 20:55

Bonsoir invincible,
En ce qui concerne le sucre, ces sont tous les aliments qui contiennent du sucre. J'ai supprimé tous les desserts de façon draconienne. Tous les plats cuisinés qui contiennent du sucre. La chasse au sucre ! sauf les fruits et de préférence des fruits non traités. On peut trouver des desserts végétaux sans sucre. J'ai supprimé tous les produits laitiers notamment de vache car ils sont très acidifiants. J'ai supprimé la viande rouge. J'ai supprimé tout alcool. Au début c'est un peu dur, les courses sont bien différentes mais la motivation nous permet de nous surpasser et c'est pour la bonne cause.
Ensuite il faut penser à soulager le foie qui sature. C'est le filtre !
J'ai choisi le desmodium en ampoule, une par jour.
Il faut aussi chasser l'acidité. Le cancer adore le sucre et l'acidité. J'ai utilisé du bicarbonate de soude en poudre, dans mon verre d'eau le matin , dans la journée, dans mes plats...
Il y a tant à dire!
J'attends de vous lire...
Catherine29
C'est vrai que les médecins font ce qu'ils peuvent et sont" focalisés", c'est plus juste qu'"obsédés" !

invincible lun, 12/02/2018 - 17:31

Bonjour Catherine,
Tout d'abord, mes excuses pour ce silence. Mais étant toujours en activité et travaillant dans le commerce en tant qu'agent de maîtrise, j'ai des journées bien chargées et j'avoue que cela est très bien!. De ce fait, j'ai l'esprit occupé par la vie active et non par la crainte de la faux pendant ce temps!
Et puis j'essayes de m'autosuggestionner le plus possible dans le but de m'armer et j'ai pris une sacrée décision : celle de faire du running!! alors pour quelqu'un qui n'a jamais pratiqué de sport, je ne vous explique pas le saut
Et ce matin, un collègue de travail, me demandant dans quel esprit j'étais et lui annonçant que j'avais décidé de me lancer dans le running s'est offert pour me coacher. Je trouve cela super sympa et j'en suis très touché d'autant plus que c'est un collègue avec lequel je n'ai pas d'atttache particulière sinon "bonjour & au revoir".
En ce qui concerne le régime alimentaire, je ne consomme très rarement de la viande rouge, l'alcool quasiment jamais et les produits laitiers excepté le fromage, je n'en consomme quasiment plus, par contre, il est vrai que je m'offre régulièrement mon plat préparé du libre service le midi au micro onde! mais surtout je dois lutter contre le sucre blanc et les pâtisseries.
Suite à mon opération, je ne dois pas boire thé & tisanes diverse ou consommer de compléments alimentaires à base de plantes.
Vous remerciant, de vos conseils, je cesse mon paragraphe à cette heure car j'ai une réunion de copropriété à 18H et je voulais tout de même vous donner signe de vie! . Prenez soins de vous. Bien cordialement. Eric

Irene sam, 12/05/2018 - 15:29

Bonjour je m appelle laetitia 1 . Je viens d apprendre que j ai un cancer t4 . Soit 5 cm + atteinte d organe voisin . Je cherche des infos ou du réconfort auprès de personnes vivant ou ayant vécu ce même problème. Merci a ceux sui liront ce message . Bonne journee

atmed sam, 12/05/2018 - 16:37

Bonjour Irène,
J'espère que vous pourrez entrer en contact, via ce forum, avec Catherine29 qui a initié ce post et qui a également été atteinte d'un cancer du canal anal.
Si vous avez des questions, j'y répondrai dans la mesure du possible.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Irene sam, 12/05/2018 - 17:04

Quelle importance le stade t 4 . ?
Si j ai compris j ai une tumeur de 45 mm sur 30mm et les petites lèvres sont touchées. Pas de métastase et les ganglions sont pas mal . J ai deja pris rv avec le radiotherapeute et je commence le 22 mai . Pour la chimio on doit me confirmer le rv le 17 mai.
Est ce que le protocole pour les t 4 est pareil pour tous ?
J habite dans les environs de thonon et pour simplifier les transports il a été convenu la radiothérapie a contaminés et rayons hpps annemasse . Est ce un bon choix ? J aurai préféré Lyon mais les allers retours trop importants.
A quoi dois je m attendre ? Une rtct au début ( J ai deja mes 34 rv et mais suis dans l inconnu pour la chimio .0 peut être une curietherapie après...... en t4 la stomie est elle la seule solution .? Pour infos je n ai plus de stigmoide ni d utérus et ovaires. U e toute petite réponse me assurerait et suis a votre écoute pour tous conseils . Merci et bonne soiree.

Irene sam, 12/05/2018 - 17:07

Désolée lire r assurerait et une

Irene sam, 12/05/2018 - 17:17

Coucou Catherine 29 ? Un petit conseil ?

Catherine29 sam, 12/05/2018 - 20:12

Bonsoir Laëtitia

C'est difficile de résumer une réponse avec toutes ces questions qu'on se pose quand ça arrive. On a mille questions et angoisses, tout en même temps. Vraiment si je peux vous aider, n'hésitez pas.
J'ai eu une chimio parce qu'il y avait des métastases sur le foie. Sinon je n'aurais eu "que" radiothérapie pour une tumeur d'environ 4-5 cm.
La radiothérapie doit être très précise et aujourd'hui c'est possible. A ce sujet le premier conseil est de bien remplir la vessie. Boire entre un demi et un litre d'eau avant chaque séance. C'est très important pour que la vessie ne soit pas touchée par les rayons. D'une manière générale, il faut boire beaucoup pour éliminer les toxicités.

HYPER IMPORTANT La radiothérapie, ça brûle. Laëtitia, il faut tout de suite trouver une "coupeuse de feu". Il faut demander, soit dans votre entourage soit au service de radiothérapie de l'hôpital. Ils ont maintenant une liste de personnes "magnétiseuses", des noms laissés par d'autres patients. J'INSISTE. Cette personne va calmer le feu et vous aider à franchir cette étape.

Personne ne m'en avait parlé et le jour où j'ai eu l'info et que j'ai rencontré cette femme "coupeuse de feu", ma vie de patiente a changé et j'ai réussi à aller jusqu'au bout alors que j'étais en train de renoncer. Je sais que ça peut surprendre. Que parfois on y croit pas. Mais quand on est malade, fatigué, angoissé, il l faut tout essayer !!!! On se fiche pas mal de se que pensent les autres. Ce qui compte, c'est ce qui va vous aider, physiquement et moralement.

Je pourrais vous laisser mon mail si vous avez envie, ça irait plus vite.

A quand vous voulez...
Catherine 29

invincible sam, 12/05/2018 - 21:34

Bonjour Laëtitia,

Je comprends votre angoisse et cette première phase où l'on prend connaissance de cette maladie.
Toujours est il que vous devez maîtrisez cette angoisse et surtout garder le moral. Oui je sais : vous allez dire "mais qu'est ce qu'il raconte ? Garder le moral ? Je voudrais bien le voir à ma place! " Et pourtant votre combativité et votre moral seront 60 à 70 % de votre guérison? voir plus. Je sais cela est très difficile mais il faut vous autosuggestionner régulièrement du genre " je vais guérir, je me bats, je vais gagner, je vais bien, etc." . Surtout ne pas négliger les soins et aller parfois de l'avant, allez parfois au forcing sur des RDV, se remettre en cause, essayez d'améliorer les conditions autant dans les choix que dans les soins, analysez ce que l'on vous propose et prendre le positif. Rien n'est perdu tant que vous lutterez positivement et bien au contraire tout a gagner avec le sourire. Soyez forte. Vous le pouvez, de toute façon l'instinct de survie prendra le dessus après votre phase actuelle du néant. Mais je vous en conjure : accepter vite la maladie et retrouver le sourire, le moral (c'est votre fondation à la guérison). La mesure T4, n'est pas une issue fatale, la preuve encore autour de moi, ma sœur était en t4 (cancer du sein 10cm sur 8) : elle est en rémission depuis 5 ans maintenant, une amie était en T4, il y a un mois malgré les annonces des médecins au début, ils lui donnaient très peu d'espoir de survie, à cette heure il en est autrement, il lui ont annoncé la bonne nouvelle : rémission. Moi je suis un miraculé (ampoule de vater et pancréas) en 2014 j 'ai en ce qui me concerne une vie active normale et pourtant on m'a annoncé début janvier 2018 un nodule de 13mm au poumon, à ce jour il est à nouveau de 2mm. Mais je vous confirme que nous avions le sourire tant que possible, pratique de l'autosuggestion positive, du yoga et de la méditation pour l'une, pour moi un moral d'acier : les gens étaient incapables de savoir si j'étais malade; ma sœur identique : un moral d'acier. Nous sommes là, bien vivant et chacun avec des vies actives normales. Bien sur, nous n'avons pas toujours la cadence de nos 20 ans quoique...!
En tout cas soyez combattante et courageuse. Et puis sans nul doute, je vous conseille de suivre les conseils de Catherine 29 dont de consulter une "coupeuse de feu" tant que possible.
J'espère que mon écrit n'est pas trop méli mélo, mais à cet instant de perdez pas de temps : dès maintenant dites vous que vous allez guérir, effacer de votre esprit les récits négatifs et ne fouillez pas trop sur internet. Prenez que le positif, c'est primordiale. Prenez soin de vous. Eric l'invincible.

Pages