Forum

Chimio post cystectomie

camille.m6 jeu, 08/11/2018 - 16:26 (2) commentaire(s)

Bonjour,
Je souhaiterais avoir vos conseils et avis sur la situation de mon père (61 ans).
Il y a un an on lui a diagnostiqué un cancer de la vessie. Pendant un an, il a eu de multiples grattages qui revenaient tous non infiltrants (long délais entre chaque du à sa vessie de taille hors-norme, il fallait loué un résecteur sur mesure à chaque fois), jusqu'au dernier, en juin. Infiltrant celui-la. L'urologue lui a recommandé une ablation de la vessie car la tumeur la recouvre entièrement. Il a eu trois mois de chimio avant, qui a bien fonctionné puisqu'elle a détruit plusieurs ganglions. L'opération s'est bien passée, mais les résultats des ganglions retirés ne sont pas bons : il va devoir subir une autre chimio. J'ai plusieurs interrogations (que mes parents n'ont pas demandé à l'urologue, trop sonnés par l'annonce):
-l'urologue affirme que ce n'est pas la peine de faire un scanner avant cette chimio : j'en déduis donc que les métastases ne sont pas encore formées ? (dernier scanner en aout avant l'opération ne montrait aucune tumeur autre que celle de la vessie). D'où ma question : combien de temps cela prend aux cellules cancéreuses pour se transformer en métastase ? Des jours/mois/années ? Il a rdv avec le cancérologue dans 10 jours et commencera la chimio après.
- Lors de l'opération, le chirurgien ne lui a pas fait un "bourrelet" au niveau de la cicatrice assez gros, du coup les poches fuient tout le temps. On lui dit qu'il y a beaucoup de modèles différents et qu'il faut attendre de trouver le bon, mais les fuites à répétition jouent sur son moral. j'aimerais avoir des témoignages de personnes ayant vécu cette situation.
-Enfin, vos conseils pour l'accompagner au mieux dans cette épreuve. Il n'a plus d'appétit, n'a envie de rien et surtout qu'on le laisse tranquille. Il ne veut pas se faire suivre par un psy, il est très pessimiste et c'est une vraie tête de mule ! Heureusement que ma mère est là pour tout gérer, mais il est difficile à supporter au quotidien. Je sais bien que ce n'est pas facile pour lui, mais le voir sans envie de se battre est difficile pour tout le monde.
Merci d'avances pour vos conseils et témoignages,

Camille

atmed ven, 09/11/2018 - 08:20

Bonjour Camille,
A votre première question portant sur le temps qu'une tumeur primitive peut mettre à métastaser, je suis bien incapable de répondre car chaque tumeur a ses propres caractéristiques, dont sa propension à métastaser. Le fait que les ganglions de voisinage sont envahis signifie que des cellules cancéreuses se propagent au-delà de la tumeur ; pour autant, cela ne veut pas dire que des métastases existent déjà. Ces cellules cancéreuses peuvent circuler dans l'organisme par voie sanguine ou lymphatique et le but de la chimiothérapie évoquée par l'urologue est de les détruire avant que l'une d'entre elles se fixe quelque part et soit à l'origine d'une métastase. La chimiothérapie peut également détruire une ou plusieurs petites métastases infracliniques, c'est à dire indétectables.
Votre père est actuellement dans une phase de pessimisme, c'est souvent le cas à ce stade de la maladie où les mauvaises nouvelles se succèdent et les fuites urinaires ne font qu'aggraver les choses. Il faut l'entourer comme vous le faites actuellement, faire preuve de patience en attendant que les premières bonnes nouvelles arrivent et lui redonnent l'envie de se battre contre la maladie. La participation à un groupe de parole peut, s'il le souhaite, l'aider à remonter la pente.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

camille.m6 sam, 10/11/2018 - 21:05

Bonsoir,
Et merci beaucoup pour votre réponse. Nous allons continuer et croiser les doigts pour que les prochaines nouvelles soient bonnes...
Bonne soirée