Forum

Cancer du sein - chimio

ELAH mar, 02/04/2019 - 15:07 (5) commentaire(s)

Bonjour
J’ai un cancer du sein grade 3, infiltrant, un seul ganglion atteint mais HEr2+++. J’ai choisi en accord avec l’oncologue un protocole TCH car je voulais commencer herceptin tout de suite. La première cure était mercredi dernier: tout s’est bien passé même s’il a fallu passer la perf sur 7 heures. Jeudi soir piqûre de neulasta. Vendredi matin douleurs osseuses jusqu’à lundi. Impossible de sortir de mon lit. Y a t il une alternative au neulasta ? Aucune prise de sang n’a été faite pour confirmer la baisse des blancs. Pour tout soutien du doliprane. Ensuite les effets secondaires de la chimio: fatigue totale +++ urticaire, brûlure estomac et œsophage, otite aux deux oreilles...
J’appréhende bcp la deuxième cure de ce fait et je baisse un peu les bras alors qu’il me reste 5 cures...
A vous lire merci

atmed mar, 02/04/2019 - 16:52

Bonjour,
Les douleurs osseuses sont fréquentes sous traitement par Neulasta, mais généralement d'intensité modérée. Il faut faire le point avec votre oncologue avant le 2e cure afin de voir si un renforcement du traitement antalgique est possible.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

ELAH mar, 02/04/2019 - 18:27

Merci bcp pour votre réponse
Concernant les douleurs je ne pensais être à terre pendant 3 jours...
Il y a toute une liste de petits ou gros bobos liés à la chimio mais celui là était fulgurant!
Bien cdt

ELAH mer, 03/04/2019 - 08:36

Bonjour Renée
J’ai deux enfants, petits, 4 et 7 ans. Cette piqûre a totalement annihile mes forces à tél point que j’étais incapable d’être avec eux. Elle coûte extrêmement cher et ne devrait peut être pas être donnée systématiquement.
Ceci dit sa prise ne m’a empêché d’avoir une otite aux 2 oreilles après ma chimio!

Léopoldine mer, 03/04/2019 - 10:26

Bonjour,

Je sais que cela semble plus facile à dire qu’à faire, mais ne baissez pas les bras !

Pensez très fort à votre objectif : rester en vie pour... vos enfants... et pour toutes les raisons qui vous rendront encore plus forte.

Au début du traitement, il peut y avoir un état de très grande fatigue, d’extrême faiblesse et des effets indésirables plus ou moins invalidants mais un peu de temps est nécessaire avant de ressentir des effets positifs et de retrouver petit à petit un certain confort de vie.

En mai 2017, j’étais mourante et suis actuellement en rémission complète. Je vis tout à fait normalement au quotidien... Je me plais à répéter qu’  « à chaque jour suffit sa peine ». Il faut tenir bon. C’est un très mauvais moment que vous traversez.

Prenez bien soin de vous. Courage ! L’instinct de survie nous aide sans doute à en trouver.

Bien chaleureusement à vous.

Lison mer, 03/04/2019 - 20:35

Bonsoir,

Je vous comprends, par contre cela vaut la peine de traverser cette période difficile.
On en sort, je vous souhaite beaucoup de courage.

Confiance et courage, bien à vous,