Le dépistage du cancer colorectal piétine encore en Occitanie

modifié le 29/03/2022

Partagez ce contenu

La campagne « Mars Bleu » est dédiée au dépistage du cancer colorectal, deuxième cancer le plus meurtrier en France. Les personnes âgées de 50 à 74 ans sont invitées à réaliser un test tous les deux ans. Mais le prélèvement de selles, pourtant effectué chez soi, rebute encore trop. En Occitanie, seulement 26 % de la population ciblée le réalise. 

Le dépistage du cancer colorectal n’a jamais recueilli beaucoup d’adhésions. Lors de la campagne 2019-2020, 29 % de la population éligible à ce dépistage en France (les personnes âgées de 50 à 74 ans tous les deux ans) a réalisé un test. Le chiffre est même inférieur en région Occitanie avec 26 %. « Et malheureusement, les deux années passées avec l’épidémie de Covid-19 n’ont pas fait de bien aux actions de prévention », souligne le Dr Marie Bichara, médecin du centre régional de coordination des dépistages des cancers d’Occitanie.

« Or, tout cancer dépisté plus tard est de moins bon pronostic. Il faut bien comprendre que le cancer colorectal évolue pendant très longtemps, autour de 10 à 15 ans, silencieusement. Il commence par un polype, comme un champignon accroché à la paroi du gros intestin, qui saigne par intermittence. Plus il évolue, plus il va saigner. Si on le repère à temps, on évite qu’il envahisse les tissus autour ; l’intervention sera moins lourde et le pronostic meilleur », explique le Dr Marie Bichara.

 

Nouveauté : le test peut être commandé directement

Depuis 2009, le dépistage organisé du cancer colorectal en France s’appuie sur un test immunologique à réaliser chez soi. Un kit fourni gratuitement par son médecin traitant permet de réaliser un prélèvement de selles à envoyer au laboratoire par voie postale. L’analyse va chercher la présence de sang dans les selles. « Ces kits ont évolué. Ils sont aujourd’hui plus sensibles, plus performants et plus fiables. Ils sont aussi plus pratiques. Mais il y a toujours des personnes dégoûtées. Il faut arriver à dédramatiser ce test : on est tout seul dans ses toilettes, il n’y a pas besoin d’aller montrer ses fesses à quelqu’un ! », remarque le Dr Marie Bichara.

Nouveauté, cette année, le kit peut être commandé directement par l’assuré qui a reçu un courrier d’invitation au dépistage. « L’objectif est de cibler les personnes en activité qui ont moins de temps pour aller chez le médecin ou celles qui ont des difficultés à se déplacer », souligne le Dr Bichara.

Âge, mauvaises habitudes alimentaires, alcool, tabac, sédentarité

L’âge est le premier facteur de risque de développer un cancer colorectal (dans 95 % des cas, il est diagnostiqué chez des personnes de plus de 50 ans). Viennent ensuite les antécédents personnels et familiaux de cancer colorectal ou maladie inflammatoire de l’intestin. Mais, dans près de 56 % des cas, les cancers colorectaux sont attribuables à des facteurs de risque liés au mode de vie : alimentation trop riche en viande rouge et pauvre en fibres, alcool, tabac, sédentarité. « Privilégier les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumineuses permet un bon entretien de ses intestins. Quant à la viande rouge, il est conseillé de la limiter à 500 grammes par semaine, l’équivalent de trois steaks. Enfin, pour lutter contre les effets de la sédentarité, il faut bouger 30 minutes par jour et jusqu’à une heure pour les enfants », conseille encore le Dr Marie Bichara.

 

Des spécialistes vous répondent

Dans le cadre du mois « Mars bleu » dédié au dépistage du cancer colorectal, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse organise un rendez-vous Facebook live avec ses spécialistes ce mercredi 23 mars de 13 heures à 14 heures. Le Pr Barbara Bournet, gastro-entérologue, le Pr Rosine Guimbaud, oncologue et le Dr Antoine Philis, chirurgien, répondront aux questions des internautes sur la page Facebook du CHU.

Les CPAM d'Occitanie proposent une réunion d'information internet (webinaire) ce jeudi 24 mars à 17 heures. Il aura pour thème " MARS BLEU : Prévention et Dépistage du cancer" et sera animé par le Dr Marie Bichara et Dr Elsa Vignon, médecins responsables des Sites de Dépistage des Cancers de la Haute-Garonne et de l’Aude. Cette conférence est gratuite sur inscription (Lien d'inscription)

    

Emmanuelle Rey

Article "La Dépêche"

 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
Contact
  • Adresse postale 28 rue Georges Lassalle 65000 Tarbes
    permanence Lundi, mardi et jeudi de : 14h00 à 17h30, vendredi matin de : 09h00 à 12h00
    map comite