Rencontre avec le Dr Coralie POULARD

modifié le 08/09/2022

Partagez ce contenu

TEMOIGNAGE :

Pourquoi cette orientation vers la recherche en cancérologie ?

3 facteurs sont pour moi stimulants :

- Mieux comprendre le fonctionnement d’une cellule. Pourquoi une cellule normale devient-elle néfaste ? Comment changer l’évolution de la maladie ?  Comment élucider les mécanismes cellulaires à l’origine des cancers pour concevoir de nouveaux traitements ? On formule des hypothèses, on n’a jamais fini de comprendre et c’est stimulant.

- Aider les patients, travailler au plus près des besoins en clinique, au sein d’une équipe d’oncologues

- Transmettre mes connaissances, former des étudiants

Quel est votre projet ?

Le cancer du sein représente une cause de mortalité élevée chez la femme. Alors que l’incidence du cancer du sein augmente, le taux de mortalité diminue dans certains pays occidentaux. Cette diminution de la mortalité est due à un dépistage précoce de la maladie ainsi qu’à l’utilisation de thérapies adjuvantes qui ciblent la synthèse des œstrogènes ou la fonction du récepteur aux œstrogènes. Il a été démontré que 80% des tumeurs mammaires expriment le récepteur aux œstrogènes permettant l’orientation de ces patients vers un traitement hormonal adéquat. Cependant les 20% des tumeurs n’exprimant pas le récepteur aux œstrogènes sont associées à un très mauvais pronostic puisqu’il n’existe pas de thérapies ciblées. Les patientes sont traitées par   des chimiothérapies classiques, associées à une grande toxicité. Afin de contrecarrer les effets indésirables de la chimiothérapie, les patientes sont traitées aux glucocorticoïdes (GC). Or il est maintenant bien connu que les GC sont associés à des effets délétères sur la tumeur (induction de métastases, résistance aux traitements). De ce fait, nous proposons de mieux comprendre les mécanismes moléculaires associés aux effets délétères du récepteur aux glucocorticoïdes (GR) afin de les cibler spécifiquement tout en préservant les effets bénéfiques. Pour cela nous allons identifier les partenaires de GR qui participent aux fonctions plutôt oncogéniques du récepteur.

Que vous a apporté le financement de La Ligue Contre Le Cancer ?

Lorsqu’on a un poste de chercheur, on perçoit un salaire mais on n’a pas de financement pour notre projet et sans financement, le projet ne peut se développer. La Recherche demande des moyens financiers. Je me suis tournée vers La Ligue Contre le Cancer, association en lien direct avec les personnes atteintes de cancer, pour laquelle la Recherche tient une place importante et qui favorise les projets innovants. Le financement de La Ligue Contre Le Cancer m’a permis de démarrer mon projet, d’aller plus loin sur de nouvelles thématiques, de mettre en valeur l’apport de mes recherches et de pouvoir ainsi, grâce à des résultats prometteurs qui seront publiés à la fin de cette année, demander un financement à l’Agence Nationale de la Recherche.

On a besoin de La Ligue contre Le Cancer, son financement est essentiel pour la Recherche. 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Contact