La Ligue contre le cancer en quelques dates clés

Partagez ce contenu

En 1918, le Docteur Sonia Fabre, assistante au sein du service de curiethérapie du Professeur Hartmann à l'Hôtel Dieu à Paris propose une lutte systématique contre le cancer. Justin Godart, sous-secrétaire d'Etat au Service de Santé, à l'origine de la création du service de curiethérapie fonde le 14 mars 1918 la Ligue franco-anglo-américaine contre le cancer, qui deviendra la Ligue française contre le cancer en 1927. Preuve de son rôle structurant au sein de la société, l’association est reconnue d’utilité publique dès le 22 novembre 1920.

Les différents logos de la Ligue depuis 1918

Lors de sa création, la Ligue Franco-Anglo-Américaine contre le cancer détermine ses principales missions en lien avec les besoins de l’époque, mais qui structurent encore aujourd’hui les actions de la Ligue : la recherche, l’accompagnement des personnes touchées directement ou indirectement par la maladie et la prévention.

En 1922, alors que l’Etat initie une action de lutte contre le cancer, autour de la Ligue naissent des associations en province, en premier lieu à Lyon, en Bourgogne et dans le Loir-et-Cher : ce sont les premiers Comités départementaux de la Ligue contre le cancer.

Depuis 1949 et l’institution de la première quête nationale, la Ligue contre le cancer n'a eu de cesse d'appeler aux dons afin de donner aux chercheurs les moyens de pouvoir trouver des remèdes efficaces contre cette maladie.

En 1955, la Ligue porte le nom de Ligue nationale française contre le cancer et a pour vocation de fédérer l'ensemble des associations départementales et des Comités luttant contre le cancer.

En 1957, une circulaire de la Direction générale de la santé reconnait officiellement les Comités départementaux de la Ligue. Avec ses 103 Comités départementaux, l’association continue encore aujourd’hui à assurer une présence sur le terrain, auprès des personnes atteintes par la maladie cancéreuse et leurs proches.

Quelques anciennes affiches de la Ligue contre le cancer

En 1989, 21 des plus grandes associations caritatives françaises, parmi lesquelles la Ligue contre le cancer, rédigent une Charte de déontologie des organisations sociales et humanitaires faisant appel à la générosité du public pour affirmer leur volonté totale de transparence auprès des donateurs.

Dès 1991, la Ligue est agréée par le Comité de la Charte dès cette date et l’année suivante pour l'ensemble de ses Comités départementaux. Chacun des présidents départementaux signe conjointement la Charte avec le président national. Ainsi tous les membres de la Ligue s'engagent à respecter les règles éthiques de la Charte : recueil de fonds, transparence financière, affectation des subventions conformément aux statuts, contrôle de l'utilisation des ressources.

C’est au cours l’Assemblée générale ordinaire de l’association en 1992 qu’elle modifie son nom en Ligue nationale contre le cancer ; nom qu’elle porte encore aujourd’hui.

Organisés par la Ligue, les Etats généraux des malades atteints de cancer de 1998, 2000 et 2004 ont permis à l’association de se placer en relais des besoins des personnes malades et de leurs proches. L’association est reconnue comme le porte-parole des personnes malades pour exprimer leurs attentes et leurs besoins auprès des soignants et des responsables de santé.

Par ailleurs, la Ligue a largement participé à l’élaboration des Plans cancer 1 (2003-2007) et 2 (2009-2013) lancés par l’État et contribué à la mise en œuvre de leurs différentes mesures. Elle est pilote et co-pilote de mesures du second Plan Cancer.

 

Partagez ce contenu

Le forum

Partagez vos expériences sur le forum de la Ligue contre le cancer
Pour tout renseignement, appelez le