Mars Bleu - cancer colorectal

modifié le 19/02/2021

Partagez ce contenu

 

Mars Bleu, mois de sensibilisation au dépistage organisé du cancer colorectal

Mars Bleu, c’est l’occasion de faire de la prévention sur le dépistage organisé du cancer colorectal.

En effet, il faut savoir que ce cancer est la 2ème cause de décès par cancer en France : il touche chaque année plus de 43 000 personnes, autant les hommes que les femmes, et est responsable de plus de 17 000 décès par an.

Pourtant, s'il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

C’est pourquoi il est primordial de se faire dépister tous les 2 ans grâce à un test immunologique. Près de 95 % des cancers colorectaux sont diagnostiqués après 50 ans. Le programme national de dépistage organisé du cancer colorectal s'adresse ainsi à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans, ne présentant ni symptôme, ni facteur de risque particulier.

L’importance du dépistage

Le dépistage consiste à réaliser, tous les deux ans, un test de recherche de sang caché dans les selles à faire chez soi.

Le cancer colorectal évolue souvent, dans un premier temps, sans symptôme ni signe perceptible. De ce fait, il est parfois diagnostiqué tardivement et nécessite alors des traitements lourds. Le dépistage permet ainsi d’identifier ce cancer à un stade précoce de son développement, voire de détecter et de traiter des polypes avant qu'ils n'évoluent vers un cancer.

Les traitements utilisés seront ainsi moins lourds, permettant une meilleure qualité de vie.

Le test immunologique

Le test immunologique est un test rapide, efficace et pratique à réaliser chez soi. Il est pris en charge à 100 % par l'assurance maladie, sans avance de frais.

Il vise à déceler la présence de sang humain dans les selles. En effet, certains polypes provoquent des saignements souvent minimes et donc, difficiles voire impossibles à détecter à l'œil nu.

Le test consiste ainsi à prélever de manière très hygiénique un échantillon des selles grâce à une tige à replacer dans un tube hermétique. Puis, il suffit de l’envoyer gratuitement dans l’enveloppe T fournie avec le test, pour qu’il soit analysé en laboratoire. Un mode d'emploi détaillé et illustré est remis avec le test.

Le résultat du test est communiqué par courrier sous les 15 jours.

Si le résultat est positif (environ 4 % des cas), cela ne signifie pas la présence d’un cancer mais que du sang a été détecté dans les selles. Une coloscopie sera recommandée : elle permettra de détecter d'éventuelles lésions du côlon ou du rectum et, si c'est le cas, de les traiter.

 

 

L’importance d’en parler à son médecin

Le risque de développer un cancer colorectal n'est pas le même pour tout le monde. C'est pourquoi il est important d'en discuter avec le médecin traitant.

En fonction de l’âge et des antécédents personnels ou familiaux, ainsi que du mode de vie, le médecin traitant détermine s'il peut proposer le test de dépistage ou s'il doit orienter vers d'autres modalités de surveillance, en fonction du niveau de risque de développer un cancer colorectal.

 

En résumé, si vous avez entre 50 et 74 ans, vous êtes invité par courrier, tous les deux ans, à consulter votre médecin traitant afin qu'il vous remette un test de dépistage. Le courrier est envoyé par le centre régional de coordination des dépistages des cancers dont vous dépendez. A l'occasion d'une consultation chez votre médecin, vous pouvez obtenir un kit de dépistage sans attendre la lettre d'invitation.

Pour faire un don et nous soutenir, cliquez ici.

 

 

 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
Contact
  • Adresse postale 34 avenue Fontaine Argent BP 9999 25027 Besançon Cedex
    permanence Du lundi au vendredi de 9h à 12h et 14h à 17h
    map comite