Ouverture d'un Espace Ligue à Marmande

modifié le 15/10/2018

Partagez ce contenu

Véronique Boulin, directrice du CCAS, Martine Calzavara, adjointe chargée du social à Marmande, et Calixte, bénévole, ont inauguré vendredi la nouvelle permanence de la Ligue contre le cancer.

La Ligue contre le cancer vient d’ouvrir une permanence d’écoute et d’information à l’adresse des malades, mais aussi pour leurs proches et les aidants familiaux.

«Le plus dur, c'est le retour à la maison. On se sent vraiment démunis. » Bernadette sort d'un long traitement de chimiothérapie et radiothérapie pour soigner un cancer du sein. Elle accueille avec enthousiasme la création d'une permanence de la Ligue contre le cancer à Marmande, inaugurée vendredi.

« J'ai souffert de son absence au moment où je suis sortie de l'hôpital, relate-t-elle. Jusqu'à ce moment-là, j'étais très entourée par le personnel soignant. Mais après… » Bernadette vit seule et s'est sentie désœuvrée lorsqu'elle est retournée chez elle.

Le vendredi après-midi

C'est parce que ce sentiment a été signalé à la Ligue contre le cancer que le comité départemental a décidé de créer cette permanence, le vendredi après-midi, de 14 heures à 17 heures, dans les locaux du Centre communal d'action sociale (CCAS) à Marmande.

« Les malades passent en effet d'un trop plein de médecins à plus rien pendant des semaines voire des mois, précise Pascale, bénévole qui animera cette permanence aux côtés de Calixte et Fabienne. Après l'hospitalisation, les malades se retrouvent dans une grande période désertique psychologiquement. »

L'écoute donc est le principal but de cette permanence. Les bénévoles sont formés à cela afin de pouvoir répondre aux questions et aux angoisses des malades. Ces derniers peuvent ainsi se rassurer sur cette maladie qu'est le cancer, dont la simple évocation fait frémir.

« La permanence peut aussi aider à recréer du lien social, continue Bernadette. Le cancer est difficile à suivre pour les proches, les amis. Vous êtes très fatigué, vous perdez vos cheveux, vous êtes tout bizarre. » Martine Calzara, adjointe à la mairie de Marmande en charge du social et infirmière de profession, confirme ce constat. « Les amis finissent par s'éloigner parce qu'il est difficile de mettre en adéquation le rythme de la maladie, qui nécessite de la chimiothérapie, très fatigante avec un rythme de vie normale. Les malades se retrouvent dans un enfermement psychologique. »

Les proches aussi

La permanence s'adresse également aux proches, aidants familiaux, les conjoints, la famille ou même les amis. « Pour un mari, partir au travail après avoir vu sa femme vomir à cause du cancer, c'est très dur. Il se retrouve avec une femme malade, à s'occuper des enfants, à continuer à aller travailler. Il y a une demande de la part de la famille, elle aussi confrontée au cancer, détaille Martine Calzavara. Parce que les proches essaient de faire bonne figure pour soutenir leur proche malade, mais ils ont aussi besoin de parler, de dire sans blesser son conjoint qu'ils en ont marre. »

Conseils et informations complètent cette écoute prodiguée au sein de cette nouvelle permanence.

La permanence de la Ligue contre le cancer a lieu tous les vendredis, de 14 heures à 17 heures, au CCAS de Marmande, rue Fourton. Pour tout renseignement contacter le Comité départemental de la Ligue contre le cancer au 05 53 66 08 34.

 

Sophie Noachovitch - Sud-Ouest - le 22/06/15 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Contact