4 février 2016 – Journée mondiale contre le cancer

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

Pour l’édition 2016, la Journée mondiale contre le cancer aura pour thème : « We can / I can »

La Ligue contre le cancer sonne la mobilisation générale pour l’accès aux médicaments innovants pour tous, aujourd’hui et demain

Afin de concrétiser cet appel la Ligue ouvre une plateforme de débat et de soutien en ligne : cliquez ici !

Le cancer reste la 1re cause de mortalité. Pour 2016, les prévisions sont toujours aussi sombres : le cancer va tuer plus de huit millions de personnes, soit l’équivalent de la population new-yorkaise, à travers le monde cette année. Parce que le cancer est l’affaire de tous, cette journée de mobilisation doit permettre d’apporter une réponse de la société civile face aux grands enjeux de demain. C’est dans ce cadre que la Ligue – qui agit en France comme à l’international – souhaite mobiliser le plus grand nombre et ouvre une plateforme de débat et de soutien afin de garantir l’équité d’accès pour tous aux médicaments innovants.

En France, le coût global de la prise en charge des traitements des cancers ne cesse de s’accroître. Rappelons qu’en 2015, ce coût aura représenté 10% des dépenses de l’Assurance maladie1 contre 6,6% en 20072.

Pourrons-nous demain être traités pour un cancer comme nous le sommes actuellement ?

L’augmentation du prix des médicaments en cancérologie met en danger – à court terme – notre système de santé qui ne pourra plus financer l’accès aux innovations thérapeutiques. Face à ce risque majeur, la Ligue contre le cancer alerte, depuis décembre 2015, les décideurs, les pouvoirs publics et l’opinion publique.

« La cure de Sofosbuvir® coûte l’équivalent de 67 000 dollars aux USA, 41 000 euros en France, l’équivalent de 4 000 euros en Thaïlande et de 700 euros en Egypte. Si notre système de santé français a permis jusqu’à présent d’assurer le financement de ces traitements sans considération financière, seul un contrôle du prix de ces innovations thérapeutiques permettra de trouver des solutions pour conserver cet acquis fondamental. Notre appel, en décembre 2015, a été entendu. Si, le ministère de la Santé, la Haute autorité de santé ont conscience des enjeux, c’est aujourd’hui, à la société civile, de se mobiliser et de défendre notre système de santé » explique le professeur Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer.

La Ligue contre le cancer plaide pour :

  • l’équité d’accès pour les personnes malades relevant de la prescription des médicaments innovants ;
  • la transparence dans la fixation des prix ;
  • la transparence dans le remboursement des médicaments innovants ;
  • le prix juste et pertinent fondé sur le coût réel de la recherche, du développement et de la production-distribution ;
  • la transparence des liens d’intérêt entre d’une part les décideurs en santé et les professionnels de santé et d’autre part l’industrie pharmaceutique ;
  • la suppression de tout conflit d’intérêt pour les décideurs des établissements de santé pratiquant la cancérologie (directeurs, pharmaciens, etc.) ;
  • la participation des associations agréées de patients au Comité Économique des Produits de Santé (CEPS) qui fixe le prix des médicaments.

L’année 2016 sera celle de la mobilisation ! Le système de santé français est en danger. Il faut agir.

We can / I can : comment agir concrètement ?

Garantissons un système de santé équitable en apportant une contribution à la plateforme de débat et de soutien de la Ligue contre le cancer !

Comment s’assurer que toutes les personnes malades devant bénéficier de ces traitements innovants continueront à y avoir accès de façon équitable ? La Ligue, dans sa mission de défense des personnes malades, souhaite la mobilisation de tous pour faire entendre sa voix : cliquez ici !

> Télécharger le PDF

1Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses, Assurance maladie, juillet 2015

2 Rapport 11-04 de l’Académie nationale de médecine, mars 2011

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu