Assemblée Générale 2016 - Zoom sur le financement de la Recherche

modifié le 15/10/2018

Partagez ce contenu

Le comité de Lot-et-Garonne de la Ligue Contre le Cancer a financé les travaux du Docteur Pierre Thiébaud sur le cancer du pancréas.

Pierre Thiébaud est chercheur à l’Université de Bordeaux. Il travaille dans l’unité INSERM 1035 de « Biothérapies des Maladies Génétiques, Inflammatoires et du Cancer (BGIMC) » et s’intéresse au cancer du pancréas. Chaque année en France, on estime à 11 000 le nombre de nouveaux cas de cancer du pancréas. Ce type de cancer, difficile à soigner, présente un très mauvais pronostic, une morbidité élevée et le traitement repose sur une combinaison alliant la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Cependant ce cancer reste très résistant à la chimiothérapie et une des stratégies thérapeutiques, à laquelle s’intéresse le groupe de Pierre Thiébaud, est de provoquer dans les cellules cancéreuses la stimulation de gènes suppresseurs de tumeur. Des travaux récents effectués par des équipes américaines ont identifié le gène VESTIGIAL comme pouvant être potentiellement un gène suppresseur de tumeur. Ce gène initialement décrit chez la mouche est présent chez tous les animaux et sa fonction anti-tumorale commence à être mieux appréhender. Cependant aucune étude n’a confirmé cette hypothèse dans le cas de cellules cancéreuses du pancréas et le projet du groupe de Pierre Thiébaud, financé par le Comité de Lot-et-Garonne de la Ligue Contre le Cancer, vise à examiner la fonction du gène VESTIGIAL dans les cellules cancéreuses. Ce projet associe des chercheurs de l’Université ayant une expertise des cellules pancréatiques normales cancéreuses. Les chercheurs ont à leur disposition des échantillons humains pancréatiques sains et tumoraux et plusieurs lignées de cellules cancéreuses. Ils bénéficient en outre d’un environnement d’anatomopathologistes et de spécialistes en oncologie gastroentérologique. Bien que ce projet soit d’un intérêt fondamental dans la compréhension du cancer du pancréas, on peut imaginer à plus long terme la possibilité d’utiliser la fonction anti-tumorale du gène VESTIGIAL dans les cellules pancréatiques afin de bloquer la formation et le développement de tumeurs. Ces travaux sont une illustration que des recherches fondamentales, visant à comprendre le fonctionnement normal d’une cellule, peuvent trouver des applications importantes en santé publique.

Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés. - See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...
Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés. - See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...
Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés. - See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...

Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés.

Pierre Thiébaud est chercheur à l’Université de Bordeaux. Il travaille dans l’unité INSERM 1035 de « Biothérapies des Maladies Génétiques, Inflammatoires et du Cancer (BGIMC) » et s’intéresse au cancer du pancréas. Chaque année en France, on estime à 11 000 le nombre de nouveaux cas de cancer du pancréas. Ce type de cancer, difficile à soigner, présente un très mauvais pronostic, une morbidité élevée et le traitement repose sur une combinaison alliant la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Cependant ce cancer reste très résistant à la chimiothérapie et une des stratégies thérapeutiques, à laquelle s’intéresse le groupe de Pierre Thiébaud, est de provoquer dans les cellules cancéreuses la stimulation de gènes suppresseurs de tumeur. Des travaux récents effectués par des équipes américaines ont identifié le gène VESTIGIAL comme pouvant être potentiellement un gène suppresseur de tumeur. Ce gène initialement décrit chez la mouche est présent chez tous les animaux et sa fonction anti-tumorale commence à être mieux appréhender. Cependant aucune étude n’a confirmé cette hypothèse dans le cas de cellules cancéreuses du pancréas et le projet du groupe de Pierre Thiébaud, financé par le Comité de Lot-et-Garonne de la Ligue Contre le Cancer, vise à examiner la fonction du gène VESTIGIAL dans les cellules cancéreuses. Ce projet associe des chercheurs de l’Université ayant une expertise des cellules pancréatiques normales cancéreuses. Les chercheurs ont à leur disposition des échantillons humains pancréatiques sains et tumoraux et plusieurs lignées de cellules cancéreuses. Ils bénéficient en outre d’un environnement d’anatomopathologistes et de spécialistes en oncologie gastroentérologique. Bien que ce projet soit d’un intérêt fondamental dans la compréhension du cancer du pancréas, on peut imaginer à plus long terme la possibilité d’utiliser la fonction anti-tumorale du gène VESTIGIAL dans les cellules pancréatiques afin de bloquer la formation et le développement de tumeurs. Ces travaux sont une illustration que des recherches fondamentales, visant à comprendre le fonctionnement normal d’une cellule, peuvent trouver des applications importantes en santé publique.

- See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...

Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés.

Pierre Thiébaud est chercheur à l’Université de Bordeaux. Il travaille dans l’unité INSERM 1035 de « Biothérapies des Maladies Génétiques, Inflammatoires et du Cancer (BGIMC) » et s’intéresse au cancer du pancréas. Chaque année en France, on estime à 11 000 le nombre de nouveaux cas de cancer du pancréas. Ce type de cancer, difficile à soigner, présente un très mauvais pronostic, une morbidité élevée et le traitement repose sur une combinaison alliant la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Cependant ce cancer reste très résistant à la chimiothérapie et une des stratégies thérapeutiques, à laquelle s’intéresse le groupe de Pierre Thiébaud, est de provoquer dans les cellules cancéreuses la stimulation de gènes suppresseurs de tumeur. Des travaux récents effectués par des équipes américaines ont identifié le gène VESTIGIAL comme pouvant être potentiellement un gène suppresseur de tumeur. Ce gène initialement décrit chez la mouche est présent chez tous les animaux et sa fonction anti-tumorale commence à être mieux appréhender. Cependant aucune étude n’a confirmé cette hypothèse dans le cas de cellules cancéreuses du pancréas et le projet du groupe de Pierre Thiébaud, financé par le Comité de Lot-et-Garonne de la Ligue Contre le Cancer, vise à examiner la fonction du gène VESTIGIAL dans les cellules cancéreuses. Ce projet associe des chercheurs de l’Université ayant une expertise des cellules pancréatiques normales cancéreuses. Les chercheurs ont à leur disposition des échantillons humains pancréatiques sains et tumoraux et plusieurs lignées de cellules cancéreuses. Ils bénéficient en outre d’un environnement d’anatomopathologistes et de spécialistes en oncologie gastroentérologique. Bien que ce projet soit d’un intérêt fondamental dans la compréhension du cancer du pancréas, on peut imaginer à plus long terme la possibilité d’utiliser la fonction anti-tumorale du gène VESTIGIAL dans les cellules pancréatiques afin de bloquer la formation et le développement de tumeurs. Ces travaux sont une illustration que des recherches fondamentales, visant à comprendre le fonctionnement normal d’une cellule, peuvent trouver des applications importantes en santé publique.

- See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...

Lors de notre assemblée Générale, le Docteur Pierre Thiébaud, chercheur dans l'unité 1035 de l'Inserm à Bordeaux, est vénu nous présenter ses travaux sur le cancer du pancréas que notre comité a financés. - See more at: https://www.ligue-cancer.net/article/37188_assemblee-generale-2016#sthas...

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
Contact