Mars Bleu 2017 - Prévention du cancer du côlon

modifié le 28/02/2017

Partagez ce contenu

Un premier fait : le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l'homme et le deuxième chez la femme. 

dans 9 cas sur 10, ce cencer peut être guéri s'il est détecté à un stade précoce.

Le Côlon Tour a pour ambition de sensibiliser les personnes de 50 à 74 ans. 

Quatre côlon géants vont sillonner la France pour informer sur ce cancer. Il s'agit de structures gonflables représentant l'intérieur du côlon et permettant à la Ligue et à partenaires de proposer une information ludique et pédagogique.

Un nouveau test immunologique

Le test immunologique, disponible depuis le second semestre 2015 partout en France, vise à déceler la présence de traces de sang humain dans les selles. Ce nouveau test, simple, rapide et efficace est à faire chez soi. Moins contraignant, il ne nécessite qu’un seul prélèvement visant à rechercher la présence d’hémoglobine humaine dans les selles. Il permet de détecter 2 à 2,5 fois plus de cancers et 3 à 4 fois plus d'adénomes avancés que le test précédent (Hemoccult). La prise en charge thérapeutique sur les lésions intervient plus précocement, elle est donc plus efficace et moins mutilante. Entre avril 2015 et décembre 2016, près de 5 millions de tests ont été lus par le laboratoire, soit environ 72 000 tests par semaine. 

Les objectifs du Côlon Tour

-        rappeler les principaux facteurs de risque et leur prévention : ne pas fumer et éviter l’alcool, limiter la consommation de viandes rouges… donner les conseils appropriés pour réduire le risque de survenue de cancer du côlon et du rectum.

-        rendre accessible l’information et mieux comprendre le développement d’un cancer colorectal : découvrir l'intérieur d’un côlon pour comprendre comment est fait notre corps et les différents stades des lésions (diverticules, polypes (adénomes) plans, sessiles ou pédiculés et cancer).

-        expliquer concrètement le nouveau test immunologique de dépistage du cancer colorectal : quelles modalités de dépistage, en fonction des risques et de l’âge ? A qui dois-je m’adresser ? Le test est-il payant ? Comment se déroule un test de dépistage ? Quelles anomalies peuvent être révélées ? Est-il systématiquement accompagné d’une coloscopie ? Quels sont les avantages à pratiquer le dépistage et pourquoi le refaire régulièrement ?... Toutes les réponses aux questions que se posent les personnes concernées directement ou indirectement par le dépistage.

-        Informer sur la coloscopie et son rôle : grâce à la présence de médecins gastroentérologues qui permet de mieux comprendre à qui s’adresse cet examen, pourquoi et comment il se pratique.

-        sensibiliser sur les traitements et les chances de guérison : le diagnostic à un stade précoce garantit des traitements plus courts, moins douloureux, moins mutilants et accroît fortement les chances de guérison.

-        changer l’image du dépistage et lever les tabous.

Le cancer colorectal peut être évité si les lésions précancéreuses sont dépistées et retirées avant qu’elles ne se transforment en cancer. 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
Nouveauté : atelier créatif via Zoom
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
Contact
  • Adresse postale RDC Bâtiment B1 - 15 Avenue Gambetta - 41000 Blois
    permanence Lundi : de 9h à 12h et de 14h à 17h Mardi : de 14h à 17h Mercredi : de 9h à 12h et de 14h à 17h Jeudi : de 9h à 12h et de 14h à 17h Vendredi : de 9h à 12h30 et de 14h à 16h
    map comite