Septembre en Or : mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant

19/09/2019

Partagez ce contenu

Chaque année, près de 2 500 nouveaux cas de cancers sont recensés chez les enfants et adolescents. Avec plus de 500 morts par an en France, ceux-ci demeurent la première cause de décès par maladie parmi cette population, malgré un taux de guérison de 80% à 5 ans et de 70% à long terme.

 

A l’occasion de Septembre en Or, le mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant, la Ligue vous explique ce sur quoi les équipes de recherche que nous soutenons travaillent :

 

  •  Compréhension de ces cancers :

La Ligue contre le cancer apporte une aide financière à des chercheurs afin de mettre en lumière les causes et les mécanismes d’apparition des cancers ainsi que les remèdes qui peuvent être apportés. L’association a ainsi labellisé l’équipe dirigée par Olivier Delattre (génétique et biologie des tumeurs pédiatriques), dont les  travaux ont permis l’identification d’un gène de prédisposition au neuroblastome (tumeur du système nerveux central) ainsi que l’élucidation des mécanismes conduisant à cette maladie. Ces résultats ouvrent une piste prometteuse pour l’utilisation d’une thérapie ciblée pour ce cancer.

 

  • Accès à l’innovation et effet des traitements :

 

La Ligue contre le cancer soutient les essais de nouveaux médicaments en phase de test pour évaluer leurs possibles effets dans des Centres Labellisées de Phase Précoce. Ces derniers ont permis à plus de 280 enfants d’être inclus dans un des 50 essais cliniques ouverts aux inclusions aux enfants et adolescents dans les 6 centres. L’accès des enfants à des molécules innovantes s’en trouve facilité.

 

  • Préservation de la fertilité :

 

La Ligue soutient  des études sur la préservation de tissus reproductifs chez les filles et les garçons. La préservation de la fertilité est un enjeu important des cancers de l’enfants, la maladie et les traitements entrainant, dans de nombreux cas, des problèmes de procréation à l’âge adulte. L’association soutient le projet mené par Florence Brugnon, rattachée à l’UMR INSERM 1240 « Imagerie Moléculaire et Stratégies Théranostiques (IMoST) ». Ce dernier, qui concerne la préservation de la fertilité de l’adolescente atteinte d’un cancer, permet d’étudier les effets de la vitrification sur l’ovocyte maturé in vitro (appel à projet « Enfants, adolescents et cancer ») afin de mettre au point la technique de congélation des ovocytes de jeunes filles pour les préserver au mieux avant le traitement du cancer.

 

« Un enfant sur 440 développe un cancer avant l’âge de 15 ans. Pour chaque enfant, pour ses proches, ce sont des situations insoutenables et dramatiques. Au-delà de la maladie, ces enfants souffrent de conséquences à très long terme. Nous devons poursuivre ce combat essentiel, raison pour laquelle la Ligue apporte et apportera toujours son soutien à ces enfants, à leurs proches ainsi qu’ aux chercheurs, à travers toutes ses actions sur l’ensemble du territoire. » explique Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer.

 

Retrouvez notre article sur les actions de nos comités pour les enfants atteints par le cancer en Outre-Mer en cliquant-ici.

19 Septembre 2019

Partagez ce contenu