Journée mondiale sans tabac 2020

modifié le 29/05/2020

Partagez ce contenu

 

Conséquence directe du confinement,
la consommation de tabac repart à la hausse


La Ligue alerte sur les conséquences dramatiques
de la crise sanitaire
dans cette lutte incessante contre le 1er tueur de France

 

 

Paris, le 29 mai 2020 – Première cause de mortalité par cancer et premier facteur de risque de
cancers évitables, la consommation de tabac était en baisse sensible depuis 5 ans. Pour l’édition
2020 de la Journée mondiale contre le tabac, le dimanche 31 mai, La Ligue appelle à ne
pas relâcher les efforts et à se mobiliser à nouveau contre ce fléau. Il est primordial de ne pas
perdre les acquis de la politique active de lutte contre le tabagisme menée depuis des années
par de nombreux acteurs pour la santé publique, dont la Ligue contre le cancer.

 

« Campagnes de sensibilisation, combats pour l’interdiction du tabac dans les espaces publics, augmentation
des prix… Alors que la lutte menée par la Ligue commençait à porter ses fruits avec une
diminution notable de la consommation depuis 4 ans et plus particulièrement chez les femmes en
2018 et 2019, nous savons désormais que plus d’un quart des fumeurs ont augmenté leur consommation
avec le confinement. Cette tendance concerne même 41% des jeunes fumeurs ! C’est un
constat terrible. L’industrie du tabac, elle, n’a pas été confinée ! Il est temps de la faire payer pour
les dégâts sanitaires, sociaux et économiques qu’elle cause sans scrupule. Nous avons démontré
qu’une politique volontariste pouvait donner des résultats : nous ne devons rien lâcher et poursuivre
ce combat acharné pour que notre objectif d’une « Génération sans tabac » en 2030 ne soit pas une
utopie
» déclare Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer.

 

Cette hausse, corrélée à des états d’anxiété et de dépression accrus, est une nouvelle conséquence
de la pandémie contre laquelle la Ligue contre le cancer s’est mobilisée. Un nouvel élan dans l’engagement
citoyen et politique est indispensable. La Ligue s’engage aux côtés des fumeurs, victimes
de l’industrie et des lobbys du tabac, omniprésents dans notre société.

 

La Ligue contre le cancer considère toujours la lutte contre le tabac comme une priorité. Cela passe
notamment par l’aide apportée aux fumeurs et aux personnes exposées au tabagisme passif, dont
les méfaits sur la santé sont aujourd’hui prouvés.

 

L’association plaide pour :
• Une harmonisation des prix du tabac au niveau européen
• La préservation et la sanctuarisation des actions d’accompagnement à l’arrêt du tabac
pour les fumeurs et des missions de prévention pour tous
• Le renforcement du respect de l’interdiction de vente de tabac aux mineurs

 

 


Le confinement, facteur d’augmentation du tabagisme

Alors que la lutte constante et la politique nationale volontariste permettaient une baisse du nombre
de fumeurs ininterrompue depuis 2016, la pandémie de Covid-19 et particulièrement la phase de
confinement ont entrainé en France une hausse de la consommation quotidienne de tabac.

Selon Santé Publique France :
• Plus d’un quart des fumeurs (27%) ont augmenté leur consommation de tabac pendant le
confinement
• Cette hausse, corrélée au risque d’anxiété et de dépression, est en moyenne de 5 cigarettes
par jour, principalement auprès des 25-34 ans, travaillant à domicile (41%)
Pourtant, les chiffres de 2019 étaient encourageants1 :
• En 2019, 30,4% des Français âgés de 18 à 75 ans ont déclaré fumer, au moins occasionnellement,
contre 34,3% cinq ans plus tôt
• Pour le tabagisme quotidien, le chiffre est passé à 24%, contre 28,5% en 2014
• Chez les 78-85 ans, la prévalence du tabagisme est de 5,4% et de 4,8% pour le tabagisme
quotidien
• Pour l'ensemble des Français, cela établit le pourcentage à 28,7% de fumeurs occasionnels,
et 22,6% de fumeurs quotidiens
• Aujourd’hui en France, 20,7% des femmes fument tous les jours. Mais elles sont de plus
en plus nombreuses à arrêter : durant la seule année 2018, le tabagisme féminin a diminué
de 2%

 


Le tabagisme reste la première cause de cancer dans le monde

Si certains parlent d’une « baisse de grande ampleur du tabagisme constatée » et affirment que
« c’est la première fois depuis le début des années 2000 qu'une baisse de cette ampleur est constatée
», la Ligue contre le cancer souhaite alerter sur la hausse liée au confinement mais aussi
rappeler que le combat est loin d’être terminé :
• Le tabagisme reste la principale cause de cancer dans le monde
• Le tabac est responsable de 75 000 décès dont 45 000 par cancer chaque année en
France,
• Le tabac reste le 1er facteur de risque évitable pour 17 types de cancers différents qui lui
sont imputables
• Le tabagisme multiplie 10 à 15 fois le risque de cancer du poumon par rapport à un nonfumeur
• Le tabagisme est le premier facteur de risque de cancer du poumon, responsable de 8
cancers sur 10 chez les hommes (83%) et de 7 cancers sur 10 chez les femmes (69%)

 


La Ligue reste mobilisée et accompagne les fumeurs, victimes d’un système bien
rôdé

En 2019, la Ligue contre le cancer a poursuivi ses actions de lutte contre le tabagisme et a continué
à soutenir les fumeurs, victimes de l’industrie et des lobbys du tabac, par des actions concrètes :
• Près de 1 000 nouveaux espaces sans tabac mis en place, portant leur nombre à 2 800
dans 43 départements, grâce aux actions de plaidoyer de ses Comités auprès des élus locaux
• Inauguration de 260 abords d’établissements scolaires et de maternelles sans tabac, dans
près de 200 communes
• Organisation par 33 Comités d’actions de prévention lors de la Journée mondiale sans tabac
du 31 mai 2019
• Mobilisation massive des Comités au Mois sans tabac 2019 : déploiement de plus de 5 600
bénévoles, près de 15 000 personnes sensibilisées
• Déploiement du dispositif de prévention du tabagisme Explo’tabac, parcours pédago-éducatif
sur le thème du tabac : 850 interventions réalisées auprès de 22 200 élèves et formation
de 115 professionnels d’établissements scolaires à la mise en oeuvre d’actions de prévention

 

Pour prendre soin de votre santé, faites-vous aider pour arrêter de fumer :
• Faites-vous accompagner par votre médecin traitant ou un professionnel de santé qui vous
accompagnera dans votre arrêt du tabac
• Demandez conseil à votre pharmacien, il vous proposera une substitution nicotinique adaptée
à vos besoins pour atténuer les effets du manque

 

Pour ce faire, appelez le 38 89 (du lundi au vendredi, de 10h à 18h) si vous ne pouvez vous déplacer.
Un spécialiste Tabac Info Service répond à toutes vos questions. Vous pourrez bénéficier d’un
suivi personnalisé et gratuit par un tabacologue.
 

 

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
Contact
  • Adresse postale 11 Rue Samuel Bochard BP 83019 14017 CAEN CEDEX 2
    permanence Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
    map comite