Dépistage des cancers, c’est quoi ?

modifié le 21/12/2020

Partagez ce contenu

Le dépistage permet de détecter tôt certains cancers, avant même l’apparition de symptômes. Dans certains cas, le dépistage peut donc permettre d’éviter l’apparition d’un cancer, grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu évoluer vers un cancer.

L’objectif du dépistage est donc de détecter la maladie ou des lésions précancéreuses qui pourraient y conduire, à un stade précoce permettant de pouvoir mieux soigner le patient avec le traitement le moins lourd possible et donc de limiter les séquelles liées aux traitements utilisés.

Plus d’information sur : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Detecter-tot-pour-mieux-soigner

Aujourd’hui, en France, il existe 3 dépistages organisés, c’est-à-dire que les pouvoirs publics invitent à intervalles réguliers une partie de la population à pratiquer régulièrement un examen bien précis. C’est le cas :

-        Cancer du sein : https://www.ligue-cancer.net/article/69769_le-cancer-du-sein

-        Cancer du col de l’utérus : https://www.ligue-cancer.net/article/69768_le-cancer-du-col-de-luterus

-        Cancer dolo-rectal : https://www.ligue-cancer.net/article/69770_le-cancer-colorectal

Depuis le 1er juillet 2019, l’organisation du dépistage de ces cancers dans la région Grand-Est est assurée par le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers (CRCDC) Grand Est, composé de 10 sites territoriaux, soit un par département. Le CRCDC est la seule entité régionale missionnée depuis le 1er juillet 2019 pour accroître l’efficience du dépistage des cancers dans notre région et y déployer les programmes de dépistage organisé pour ces trois cancers.

Plus d’information sur : https://www.grand-est.ars.sante.fr/depistages-organises-des-cancers

On parle de dépistage « individuel » lorsque cette démarche est envisagée dans le cadre de la relation entre un patient et son médecin sans passé par le réseau du dépistage organisé. Par exemple, pour les personnes présentant des facteurs de risque particuliers, une surveillance spécifique est proposée par le médecin.

Même en cas de dépistages effectués régulièrement, il est important de rester attentif à son corps et à certains symptômes. Ces symptômes ne signifient pas nécessairement que vous avez un cancer. Ils peuvent, en effet, être la conséquence d’autres problèmes de santé. Toutefois, il est important de les surveiller et de ne négliger aucun signe inhabituel. Comme par exemple des douleurs inexpliquées, des problèmes respiratoires, une toux persistante, des problèmes digestifs ou urinaires, un changements1

Plus d’informations sur : https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Identifier-les-signes-d-alerte

Si vous constatez la présence d’un ou de plusieurs de ces signes, il est recommandé de consulter votre médecin. Il vous prescrira des examens complémentaires pour déterminer l'origine de ces symptômes.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
Contact