Recherche en prévention

03/06/2021

Partagez ce contenu

Repère

Objectif : Favoriser la recherche en prévention pour contribuer au développement des stratégies les plus à même de réduire au maximum la part des cancers aujourd’hui évitables.

Moyens : Un nouvel appel à projet dédié à la recherche en prévention

Prévention, le cap est mis

La Ligue a choisi de donner une nouvelle dynamique à sa politique de soutien à la recherche en prévention dans la foulée des Premiers Etats Généraux de la Prévention des Cancers (novembre 2018).

Cette volonté s’est concrétisé par la mise sur pied d’un nouvel appel à projets spécifiquement dédié à la recherche en prévention et conçu pour mieux intégrer les disciplines et les innovations cruciales que sont l’épidémiologie, les sciences humaines et sociales, la recherche interventionnelle en population, l’intelligence artificielle, les statistiques, la géographie, les registres et cohortes, l’émergence de projets pluri-professionnels et la création de consortium.

L’esprit et les ambitions de cet appel à projets s’inscrivent dans le premier axe de la stratégie nationale de santé : Le développement de la prévention et de la promotion de la santé, dans toutes leurs dimensions, tout au long de la vie et dans tous les milieux de vie. Par ailleurs, Ce nouveau dispositif de soutien doit tirer parti de toutes les forces vives de la Ligue en aboutissant, par exemple, à la mise sur pied de projets de recherche-action pouvant s’appuyer sur les expertises, les savoir-faire, les réseaux des Comités départementaux de la Ligue.

La première édition de l’appel à projets recherche en prévention a été lancée au début de l’année 2020. Ses termes ont privilégié les propositions de projets s’inscrivant dans trois principaux axes :

  • L’éducation à la santé dès le plus jeune âge
  • Cancer et environnement
  • Les approches méthodologiques innovantes

Un soutien élargi

Si l’appel à projet Recherche en prévention donne une nouvelle dynamique à l’engagement de la Ligue en matière de recherche en prévention, on doit rappeler que la Ligue soutient également des équipes et des projets relatifs ou connexes à ce domaine dans le cadre de ces appels à projets Equipes labellisées, Soutien aux jeunes chercheurs, du soutien à la cohorte E3N (voir encadré) et d’un partenariat avec L’Institut de Recherche en Santé Publique.

La cohorte E3N

La Ligue est l’un des partenaires fondateurs de la cohorte E3N qu’elle soutient depuis son origine en 1990. Le soutien apporté en 2020 s’est élevé à 140 000 euros destinés à la poursuite du suivi de la cohorte et à la réalisation d’études épidémiologiques. Ce soutien est intégralement financé par les Comités départementaux de la Ligue. E3N est une cohorte regroupant à l’origine 100 000 femmes, adhérentes à la MGEN. Elle constitue un outil scientifique remarquable pour déterminer le rôle de certains facteurs dans la survenue des cancers chez la femme. Les différentes études réalisées sur cette cohorte sont conduites par l’équipe “Exposome, Hérédité, Cancer et Santé” (Inserm U1018, Université Paris-Sud et Gustave Roussy, Villejuif, dirigée par Gianluca Severi.

Les appels à projets « Recherche en épidémiologie » et « Recherche en sciences humaines et sociales »

L’appel à projets « Recherche en prévention » a repris et étoffé les objectifs associés aux appels à projets « Recherche en épidémiologie » et « Recherche en sciences humaines et sociales », ces derniers n’ont donc pas été réitéré.

Partagez ce contenu

Nos brochures

Modalités de dépistage du cancer du sein selon l’âge et le niveau de risque

Le forum

Partagez vos expériences sur le forum de la Ligue contre le cancer
Pour tout renseignement, appelez le