Le dépistage organisé, première arme anticancer

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

Le dépistage organisé repose sur des critères de qualité rigoureux

Au regard de l'évolution du nombre de cancers, estimés à 365 500 cas en 2011, le dépistage, sous la meilleure influence des médecins traitants généralistes, des Comités départementaux de la Ligue et des campagnes d'information publique, est la première arme anticancer.

Face aux cancers, parmi les plus fréquents (sein, col de l'utérus et côlon-rectum), hommes et femmes disposent d'examens de dépistage propres à chaque cancer. A ce jour, le dépistage organisé est généralisé pour le cancer du sein et pour le cancer colorectal.

Le dépistage organisé reste la garantie des techniques les plus récentes, les mieux évaluées et les plus efficaces. On augmente ainsi au maximum les possibilités de détection de cancers à des stades précoces, par rapport aux dépistages individuels (dépistages organisés en dehors des structures et des médecins agréés).

Ainsi, par exemple, pour le cancer du sein, le dépistage organisé intègre une double lecture des radiographies, ce qui apporte une vraie sécurité quant à la fiabilité des résultats.

Pour obtenir votre passeport dépistage, adressez-vous au Comité départemental de la Ligue contre le cancer le plus proche de chez vous.

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu

Nos brochures

Le dépistages des cancers

Le forum

Partagez vos expériences sur le forum de la Ligue contre le cancer
Pour tout renseignement, appelez le