Rapport « Pour l'An II de la démocratie sanitaire »

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
Le rapport « Pour l'An II de la démocratie sanitaire » suscite l’intérêt et ravive les espoirs de la Ligue contre le cancer.

La Ligue contre le cancer, association agréée et réunissant plus de 500 représentants des usagers en France, souligne l’intérêt du rapport « Pour l’An II de la démocratie sanitaire » présenté par Claire Compagnon  et remis à la ministre de la santé et des affaires sociales vendredi 14 février 2014 La Ligue profite de cette occasion pour rappeler que ce sont les malades et leurs proches qui sont à l’origine de la démocratie sanitaire et que les représentants des usagers sont avant tout leurs porte-paroles.

La Ligue contre le cancer note avec satisfaction que ce rapport recommande la création d’un véritable statut de représentant des usagers, reconnu par les professionnels de santé et par les instances dirigeantes des établissements de soins. Grâce à ce statut, les représentants des usagers participeront à l’élaboration des politiques de santé sur le territoire.

Néanmoins, la Ligue s’interroge sur la création d’un corps intermédiaire, plateforme des représentants des usagers alors qu’il existe déjà des organismes motivés et juridiquement armés pour porter les attentes de ceux-ci au plus haut niveau. L’idée d’un « mouvement des usagers » mérite, avant sa mise en œuvre, des discussions tant opérationnelles que techniques ou politiques.

La Ligue contre le cancer restera vigilante pour que les propositions contenues dans ce rapport ne restent pas lettre morte et qu’elles soient inscrites dans la future Loi de santé publique promise pour cet été.

L’ensemble des acteurs de la démocratie sanitaire qui reconnaissent la pertinence d’une représentation des usagers puissante, peuvent compter sur la Ligue pour, avec eux, faire en sorte que ce rapport aboutisse à des progrès concrets dans les meilleurs délais.

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu