La Ligue s'engage dans la mise en oeuvre du Plan cancer 2014‐2019 pour vaincre les cancers pédiatriques

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
À la veille des vacances estivales, la Ligue contre le cancer s’engage dans la mise en œuvre du Plan cancer 2014-2019 et notamment pour vaincre les cancers pédiatriques.

Parce que le Plan cancer 2014-2019 a pour ambition de lutter contre les inégalités de chances face au cancer, les cancers pédiatriques font partie intégrante des enjeux de ce plan, et ce tant au niveau de la recherche que de la prise en charge des enfants malades et de leurs parents. À la veille des départs en vacances, alors que de nombreux enfants atteints de cancer vont être obligés de rester hospitalisés ou sous surveillance médicale, la Ligue contre le cancer se donne pour mission de renforcer le développement des projets de recherche et des soutiens spécifiques auprès des enfants malades.

Le cancer chez l’enfant, de plus d’1 an, représente dans les pays développés, la seconde cause de mortalité après les accidents. En France, près de 2 500 nouveaux cas de cancers chez l’enfant et l’adolescent sont ainsi dénombrés chaque année.

« Les cancers chez l’enfant sont, encore aujourd’hui, trop nombreux et restent souvent synonymes d’isolement et de rupture du lien familial et social. La Ligue contre le cancer soutient les orientations prises dans le cadre du Plan cancer 2014-2019 et s’engage, dès à présent, aux côtés de l’Institut national du cancer, pour la mise en œuvre de ces mesures » explique Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer.

La Ligue contre le cancer se mobilise pour accompagner les enfants malades…

Dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, la Ligue contre le cancer est impliquée dans la conduite de 32 actions, dont 9 concernant les enfants et les adolescents atteints de cancer. La Ligue contre le cancer, s’engage dans une démarche transversale visant à :

  • Soutenir la recherche clinique et la recherche fondamentale : afin d’accélérer l’émergence de l’innovation au bénéfice des enfants atteints de cancer, la Ligue poursuivra l’effort de déploiement de certains essais précoces (CLIP2) et apportera son soutien aux études cliniques en pédiatrie, notamment pour le développement des thérapies ciblées.
  • Améliorer la prise en charge médicale et assurer la structuration du suivi de long terme des enfants et des adolescents.
  • Garantir une continuité de vie pendant et après le cancer : parce que le cancer ne doit pas être vécu comme une rupture, la Ligue contre le cancer s’engagera pour une préservation de la fertilité et des aménagements de la scolarisation pendant et après les traitements.

« Bien sûr, tout reste à faire. Et c’est le rôle des différents partenaires, qu’ils soient privés, publics ou associatifs, de se réunir et d’avancer collectivement pour vaincre les cancers qui affectent nos enfants » conclut le professeur Jacqueline Godet.

… et poursuit les actions déjà entreprises pour répondre aux attentes et besoins spécifiques des enfants et des adolescents.

Par exemple :

  • l’aide apportée aux frais de trajets ou d’hébergements pour les familles en grande précarité ;
  • l’hébergement en famille d’accueil pendant les périodes d’intercure ;
  • les séances d’éducation à la santé en milieu scolaire (environ 140 000 enfants chaque année) ;
  • etc.

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu