AcSé, un programme qui favorise l'accès aux thérapies ciblées

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
Le programme AcSé, favorise l’accès sécurisé aux thérapies ciblées, indépendamment de la localisation des tumeurs. Les premières données confirment la pertinence de cette approche.
Programme AcSé développer la médecine de préçision

Le programme AcSé, lancé par l’Institut national du cancer, favorise l’accès sécurisé aux thérapies ciblées, indépendamment de la localisation des tumeurs. Les premières données confirment la pertinence de cette approche.  

 

Lancé en juin 2013 par l’Institut national du cancer (INCa) avec l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), AcSé est un programme novateur, qui n’a pas pour l’instant d’équivalent dans les autres pays européens. Son but est d’accélérer l’accès aux thérapies ciblées innovantes, non pas pour un cancer donné, mais pour des cancers de plusieurs organes, partageant tous une ou plusieurs altérations génétiques susceptibles d’être sensibles à la thérapie ciblée faisant l’objet de l’étude. L’idée de ce programme est de traiter rapidement le cancer en fonction de ses spécificités moléculaires, et non plus de sa localisation, ce que l’on nomme désormais « la médecine de précision ». Une approche rendue possible, en France, par l’existence de plateformes de génétique moléculaire, lesquelles permettent d’assurer un diagnostic moléculaire chez tous les patients atteints de cancer.

- See more at: http://www.ligue-cancer.net/vivre/article/33193_programme-acse-developpe...

Lancé en juin 2013 par l’Institut national du cancer (INCa) avec l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), AcSé est un programme novateur, qui n’a pas pour l’instant d’équivalent dans les autres pays européens. Son but est d’accélérer l’accès aux thérapies ciblées innovantes, non pas pour un cancer donné, mais pour des cancers de plusieurs organes, partageant tous une ou plusieurs altérations génétiques susceptibles d’être sensibles à la thérapie ciblée faisant l’objet de l’étude. L’idée de ce programme est de traiter rapidement le cancer en fonction de ses spécificités moléculaires, et non plus de sa localisation, ce que l’on nomme désormais « la médecine de précision ». Une approche rendue possible, en France, par l’existence de plateformes de génétique moléculaire, lesquelles permettent d’assurer un diagnostic moléculaire chez tous les patients atteints de cancer.

Accédez à l'article

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu