Le Prix Nobel 2015 de Chimie récompense des recherches sur la réparation de l'ADN

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
la réparation de l'ADN récompensée

Le prix Nobel de chimie 2015 a été remis le 7 octobre dernier à trois chercheurs, le suédois Tomas Lindahl, l’américain Paul Modrich et le turco-américain Aziz Sancar, pour leurs travaux indépendants sur la réparation de l’ADN. Ces recherches ont directement contribué à l’amélioration des connaissances sur une des grandes fonctions des cellules : la capacité à maintenir intact le support physique du patrimoine génétique, la molécule d’ADN.

Ces travaux ont eu un impact majeur en cancérologie car les dysfonctionnements des systèmes de réparation de l’ADN constituent un des moteurs de la transformation cancéreuse. Aujourd’hui, les connaissances acquises grâce aux recherches de Tomas Lindahl, Paul Modrich et Aziz Sancar sont à l’origine de nombreux développements dans le domaine de la thérapie anticancéreuse.

En savoir plus

 

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu