Semaine Européenne de prévention et dépistage du cancer du col de l'utérus

modifié le 30/01/2018

Partagez ce contenu

12ème SEMAINE EUROPÉENNE DE PRÉVENTION DU CANCER DU COL DE L’UTÉRUS : DES ACTIONS EN INDRE-ET-LOIRE

 

Du 28 janvier au 3 février 2018 se tiendra en Europe, la semaine de prévention et de dépistage du cancer du col de l’utérus. À cette occasion, notre comité se mobilise pour relayer l’information en Indre-et-Loire.

Nous serons présents pour répondre à vos questions :

Lundi 29 janvier à la CPAM de Joué les tours

Vendredi 2 février à la CPAM de Tours

A notre comité toute l’année

 

 L’objectif est de rappeler l’importance du dépistage, inciter à sa réalisation et mieux informer sur la vaccination.

La prévention du cancer du col de l’utérus par la vaccination anti-Papillomavirus Humain (HPV) est recommandée et vient renforcer les mesures de prévention. En France, selon l’état d’avancement du plan cancer 2014/2019, il est précisé que 49,79% des jeunes femmes âgées de 19 ans à ce jour ont initié une première dose, et que 34,66% ont reçu un schéma complet.  L’objectif d’atteindre un taux de couverture vaccinal de 60 % est possible.

VACCINATION Selon le calendrier vaccinal 2017(simplifié)

11-14 ans : 2 doses espacées de 6 mois              

   14-19 ans : 3 doses selon un schéma 0,1 ou 2 mois et 6 mois

 

Pour lutter contre les inégalités sociales en Indre-et-Loire, notre comité, en collaboration avec les pharmaciens, depuis 5 ans, prend en charge financièrement la partie complémentaire santé des familles qui n’ont pas de mutuelle. Les pharmaciens avancent le ticket modérateur et se font rembourser par le comité.

Le frottis cervico-utérin (dépistage) est à réaliser à partir de 25 ans tous les 3 ans jusqu’à 65 ans (après 2 frottis normaux à 1 an d’intervalle), que les femmes soient vaccinées ou non.

48 % des femmes de 50 à 65 ans ne réalisent pas de frottis (contre 33 à 35 % dans les classes d’âges précédentes).

Par ailleurs, 1 cancer du col de l’utérus sur 4 fait suite à un frottis anormal dont le suivi a été incomplet.

 

3000 femmes développent le cancer du col de l’utérus et 1100 en décèdent. C’est l’un des seuls cancers pour lesquels le pronostic se dégrade en France, avec un taux de survie à 5 ans, en diminution. Il est responsable d’une mortalité prématurée importante puisqu’il touche des femmes jeunes (1 cas sur 2 survient avant 51 ans). Or, grâce à l’association du dépistage par frottis et de la vaccination, il est possible d’agir très précocement contre cette maladie, de la guérir, voire à terme de l’éradiquer. Si toutes les femmes de 25 à 65 ans étaient régulièrement dépistées, 70 à 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités...

 

Le frottis est réalisé par qui ? Par un médecin généraliste, un gynécologue, une sage-femme ou sur prescription médicale dans certains laboratoires d’analyse de biologie médicale.

Mobilisons nous informer et sensibiliser les adolescents et les femmes.

Partagez ce contenu

Agenda
d l m m j v s
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
Contact
  • Adresse postale 331, rue Victor Hugo 37009 Tours Cedex
    permanence du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h15 à 17h15 sauf vendredi 16h15
    map comite