« Moi, président de la République, je… »

08/03/2017

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu
5 ans = 1 quinquennat = près de 2 millions de personnes touchées par le cancer. La Ligue contre le cancer interpelle les candidats à l’élection présidentielle.

Le chiffre est sans appel : durant les 5 dernières années, durée d’un quinquennat, ce sont 1 925 000 nouveaux cas de cancer qui ont été déclarés en France et autant de souffrance et de précarisation. Pourtant, on estime que 40% des cancers sont évitables. Alors comment renforcer la recherche ? Comment aller plus loin dans le soutien aux malades et aux proches ? Quelles solutions pour favoriser des politiques de prévention plus efficaces ? Comment mieux lutter contre le tabagisme, contre les inégalités de santé ? Comment assurer un accès équitable aux traitements à toutes et tous ? En 2017, la lutte contre le cancer est tout un programme… politique.

A quelques semaines de l’élection présidentielle, la Ligue contre le cancer souhaite interpeller les candidats sur 5 questions majeures pour faire avancer la lutte contre le cancer. Réponses attendues le 4 avril 2017 ! Le RDV est donné !
     
En 2016, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine est estimé à 385 000, soit plus de 1000 par jour, presque 2 millions sur un quinquennat. Le cancer reste la première cause de mortalité en France. Cependant, les progrès scientifiques ainsi que les mobilisations publiques, politiques et associatives ont permis, ces 30 dernières années, une baisse constante de cette mortalité, aussi bien chez les femmes que chez les hommes.
Et demain ? Comment poursuivre ces avancées ? Quelles sont les priorités et les engagements de nos hommes et femmes politiques dans cette lutte qui concerne aujourd’hui tous les Français ?

La Ligue contre le cancer souhaite mobiliser tous les candidats

À l’occasion de l'élection présidentielle, la Ligue contre le cancer, en tant que 1er financeur privé et indépendant de la recherche en France et porte-parole des personnes malades et de leurs proches avec une présence unique et inédite partout en France, se devait d’interpeller la sphère politique.
Plus qu’une interpellation, la Ligue – association apolitique – souhaite que la lutte contre le cancer soit la priorité de tous et demande aux femmes et aux hommes politiques français de donner une visibilité sur leurs priorités, sur leurs solutions et sur leur vision à court, moyen et long terme autour de 5 thématiques clés :
•    L’éducation à la santé
•    La lutte contre le tabac
•    Le prix des traitements contre le cancer
•    Le retour à domicile
•    L’opportunité d’un nouveau plan cancer

Mesdames, Messieurs,
engagez-vous maintenant !

 

Candidats, quels sont vos engagements ?

 

1/ L’éducation à la santé

La France figure parmi les pays où les inégalités sociales sur les états et comportements de santé sont les plus marquées et ceci dès le plus jeune âge. En témoigne notre place parmi les trois pays les plus inégalitaires pour l’alimentation et l’activité physique.

Question aux candidats : Vous engagez-vous pour que l’éducation à la santé soit une priorité, dès l’école primaire ?

2/ La lutte contre le tabagisme

Le tabagisme est responsable de 73 000 décès par an, dont 47 000 par cancer. Il pèse donc particulièrement sur notre système de santé. Malgré les nombreuses mesures règlementaires et de prévention, la France conserve un taux important de tabagisme avec 28,2 % de fumeurs quotidiens, l’un des plus élevés des pays occidentaux.

Questions aux candidats : L’augmentation de la fiscalité des produits du tabac est-elle un élément majeur de votre programme de santé publique ? Vous engagez-vous sur un objectif d’une réduction du nombre de fumeurs de 20% d’ici 2023 ?

3/ Le retour au domicile

Dans le domaine des traitements du cancer, l’hôpital ne sera plus demain la seule réponse. Les études à ce sujet sont claires :
•    Le nombre de séjours de chirurgie ambulatoire devrait plus que doubler d’ici 2020. La chirurgie ambulatoire représenterait ainsi 50 % de la chirurgie du cancer du sein.
•    D’ici à 2020, la proportion de traitements médicamenteux par voie orale pourrait passer des 25 % actuels à 50 %.

Question aux candidats : Soutiendrez-vous la mise en place d’un plan d’aide national de retour et de maintien au domicile des personnes atteintes de cancer ?

4/ Les médicament innovants contre le cancer

Lanceur d’alerte sur le prix des médicaments depuis 2015, la Ligue poursuit sa mobilisation sur ce sujet. Il y a urgence à revoir l’ensemble du processus de fixation du prix du médicament, les critères ainsi que les exigences de transparence, tant à l’échelle de la France que de l’Europe.

Questions aux candidats : Vous engagez-vous à soutenir, en France et en Europe, une remise à plat du processus de fixation du prix du médicament, avec des objectifs de transparence et de pérennité de notre système de santé ? Vous engagez-vous à garantir, pour toutes les personnes qui en ont besoin, un accès équitable aux médicaments innovants contre le cancer ?

5/ Les Plans cancer

Les Plans cancer et les mesures qu’ils mettent en œuvre participent largement aux évolutions majeures sur tous les fronts de la maladie.

Question aux candidats : Vous engagez-vous sur le lancement d’un nouveau Plan cancer au terme de celui sur lequel nous sommes toutes et tous mobilisés aujourd’hui ?

Date à afficher sur le site: 
Mercredi, Mars 8, 2017

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu