Forum

arrêt de la chimiothérapie après un cancer de stade IV avec carcinose péritonéale et métastases au foie.

sylvie sam, 09/05/2015 - 14:38 (5) commentaire(s)

Bonjour,
mon père est atteint d'un cancer de stade IV découvert à l'issue d'un test Hémoccult en 2013.
Après une chimio néo adjuvante ,une colostomie en urgence suite à une péritonite,puis reprise de la chimio,pour aujourd'hui arriver à l'arrêt de celle-ci,je suis désespérée.
Je n'arrive pas à concevoir qu'aucun traitement ne puisse le guérir.J'en veux au monde entier et je n'arrive plus à contenir mes larmes et à être forte.La perspective d'un accompagnement final de mon papa me semble insurmontable: comment faire??
D'avance , merci pour vos réponses.
Sylvie

atmed sam, 09/05/2015 - 17:46

Bonjour Sylvie,
Les traitements du cancer ont fait d'immenses progrès ces dernières années et chaque année qui passe apporte son lot de bonnes nouvelles. Malheureusement, tous les cancers ne sont pas pour autant vaincus.
Je comprends parfaitement votre sentiment de révolte face à ce qui ressemble à une situation d'impasse thérapeutique ; cette situation n'est pas exceptionnelle, que ce soit en cancérologie ou dans d'autres spécialités médicales. Il arrive un moment où l'on est obligé d'accepter l'idée qu'on entre dans la phase terminale. C'est difficile, je le sais parfaitement, et il ne faut pas hésiter à se faire aider pour traverser cette épreuve. Cette aide, ce réconfort, on peut les trouver en parlant avec d'autres personnes qui ont traversé la même épreuve de l'accompagnement d'un proche entrant en phase terminale d'un cancer, on peut les trouver également auprès de psychologues habitués à ces situations. N'hésitez pas à joindre les conseillers de La Ligue au 0 810 111 101 ou de prendre contact avec le comité local le plus proche de chez vous.
Cordialement
Dr A.Marceau

sylvie sam, 09/05/2015 - 18:19

Bonsoir , merci de votre réponse.

Je regrette cependant que la coloscopie (bien plus fiable que le test hémoccult)ne soit pas systématiquement proposée après 50 ans,mon père aurait eu plus de chance de vivre encore de belles années près de nous si cela avait été le cas.

Merci de m'avoir lue.

Sylvie

mathy mer, 13/05/2015 - 12:56

Bonjour Sylvie

je suis a peine inscrite sur le site et je vois votre message qui m'a tout de suite interpelée. Je comprends parfaitement votre état d'esprit et votre douleur.

Si je dis que je comprends, c'est que je suis dans une situation quasi semblable à celle de votre papa : fin novembre, j'ai été opérée d'un cancer du sein (ce n'est encore rien ..) début décembre, mon mari est décédé et on m'a décelé un cancer des ovaires avec carcinose péritonéale au stade IV ....... J'ai subi une laparoscopie et ensuite 3 mois de chimiothérapie, chaque semaine.

Il y a 3 semaines, j'ai subi un débulking : on m'en enlevé 7 organes et une partie d'un 8ème : c'est très très lourd à supporter ....
(je suis surprise que le cancer des ovaires ne figure pas sur ce site dans les différents cancers - c'est un des plus méchants pour les femmes et rarement détectable mais seulement quand c'est trop tard ....)

Vendredi, je vois l'oncologue et je saurai si on continue la chimio ou si on laisse tomber ....

Je peux dire seulement une chose : il faut y croire, il faut être fort (c'est ce que les autres disent) et ne pas se laisser impressionner par les médecins qui, eux aussi, parfois peuvent se tromper.

Bon courage à vous et à votre papa
Mathy

durand sophie lun, 08/06/2015 - 22:07

Je ne sais pas si mon témoignage peux aider.
Mon père sort d'une hospitalisation de presque 5 semaines.
Il a été admis car ma mère ne pouvait même plus l'aider à se lever.

Je sais juste depuis 4 semaines que c'est un cancer qui est déjà métastasée dans tout le foie.
Mais c'était le mois de mai et il n'a eu que doliprane puis perfusion de fer.
Il vient juste de commencer chimio en rentrant chez lui !
J'essaie de soutenir au mieux lui et ma mère mais j'ai très peur et l'impression de ne servir à rien.
Moi aussi je suis en colère! Pourquoi jamais une coloscopie de sa vie alors qu'il a 79 ans et aucune réaction de sa médecin traitant après 16 kilos en moins. Enfin si elle a demandé une écho qui a révélé le mal en partie mais déjà très avancé pour que même les poumons soient en pleurésie en réaction au foie à priori!

J'espère de tout cœur que ton père comme le mien vont s'en sortir.
Qu'au moins les soignants nous aident et leur évité la souffrance.
Moi, mon pére n'en parle pas comme si il n'accepter pas de nommer ce cancer.
J'espere que toi tu peux aider au moins moralement ton père.
J'aimerais que l'on se tienne au courant.
Sophie

mamydomdom jeu, 31/03/2016 - 15:45

J'ai aussi ce cancer,en fait j'ai eu le cancer du côlon en 2014,découvert suite à une très grave péritonite.
Le chirurgien a coupé environ 30cm au total mais lorsqu'il a coupé la première fois,il est tombé en plein milieu d'une tumeur.
Il savait donc que j'avais un cancer,mais ne m'en a rien dit,je ne l'ai su que le 23/05/2014 alors que j'avais été opérée en urgence le 01/05/2014.
Il y a eu plein de soucis,comme si j'étais soignée dans un dispensaire plutôt que dans un hôpital privé mais c'est comme ça,on me disait que je faisais une chimio dite de sécurité mais ...

Après tous les divers soucis,puisqu'ils ont décidé que je faisais une chimio de sécurité,ils ont pour finir décider de me faire suive une chimio par comprimés XELODA.
Puis la fin du traitement arrivait et le cancérologue m'a prescrit un scanner que je lui ai amené le 06/02/2015,il m'avait aussi demandé de ramener les comprimés restants,la boîte de XELODA 500mgs coûte plus de 500€ mais bon,j'avais aussi du 150mgs,et je les ai amenés.
Puis il m'a reçu pour "la dernière consultation" et là il a pris le compte rendu "texte" du scanner,la prise de sang étant ok et je lui dit: il y a les images et le CD Rom en dessous si vous voulez,et il me répond: pas utile,j'ai le compte rendu du radiologue.
Et il m'a dit de profiter de la vie,mordre la vie à pleines dents et dès mai,j'ai eu des engourdissements dans la cuisse gauche,et je pensais que c'était dû à une mauvaise posture (handicapée du dos à 80% suite aux diverses opérations subies-autre clinique),et début juillet je décidais de voir le médecin et elle n'a pas pensé que c'était circulatoire mais nerveux et elle m'a prescrit une IRM,et là douche froide: masse très volumineuse dans la fosse du muscle psoas (gauche car cancer du côlon à gauche),et on me dirige de nouveau vers le cancérologue à qui j'amène ce fichu scanner et il regarde les images et là il me dit:
Mais là il y avait quelque chose,c'est sûr on est passés à côté de quelque chose,qui vous a prescrit ce scanner?
Il regarde tout en haut et voit son nom et me demande qui l'a vu? j'ai répondu c'était vous le 06/02/2015 et vous n'aviez pas regardé les images,me disant que le compte rendu texte était suffisant,puis j'ai passé un PETSCAN et là: cancer du côlon étendu,cancer du péritoine et du psoas,donc à cause de lui voilà où j'en suis.
Ils ont décidé de nommer ce cancer un carcinome péritonéal.

Depuis octobre,il y a encore eu des soucis pour pouvoir subir la chimio mais en finale c'est bon j'ai enfin une chambre implantable,et chimio de octobre à décembre,puis arrêt de 2 mois à cause de la toxicité et lorsque je n'avais plus eu de chimio,j'ai eu l'idée de faire quelques recherches,et j'ai trouvé diverses choses dites de médecine naturelle ou douce (plantes etc..)
Et puisque je n'avais pas de chimio,et que je recommençais à avoir la douleur dans le dos (la tumeur est nichée dans une vertèbre près du muscle psoas,impossible de rester allongée),j'ai pensé que la tumeur reprenait le dessus et j'ai décidé d'essayer le jus de Noni,et cette tumeur avait diminué de moitié au scanner fin février et même si ça ne guérit pas forcément totalement,ça peut permettre de prolonger la vie.
Je bois 2x 35ml par jour,et je prends aussi des amandes d'abricots amers à raison de 3,5grs matin et soir,une amande pèse environ 0,04gr et je prends la valeur de 7 amandes matin et soir.
Il se dit que c'est toxique et interdit car ça contiendrait du cyanure mais c'est juste pour dissuader les gens d'essayer car si ça marche,ça n'aide pas l'industrie pharmaceutique,alors on l'interdit mais faites des recherches et si ça peut aider votre papa au moins à vivre plus longtemps,il y a eu des gens à qui on ne donnait pas d'espérance de vie qui s'en sortent.

http://omael.com/!_NoniHome/echec_au_cancer.htm
http://www.micheldogna.fr/deux-precieux-outils-pour-guerir-article-5-13-...

Et fin février 2016,j'ai passé un scanner et 2 nodules à chaque poumon et j'en avais déjà un à un sein et là le cancérologue décide que c'est des métastases sans avoir fait aucune biopsie pour s'assurer que c'est vraiment le cas.
Désolée si mon message dérange mais apparemment,ce mr n'a plus aucun recours et je ne fais que l'aider à aller mieux au moins un moment et il me semble que si c'est une chance de survivre on ne devrait pas retirer ce message,et même si la médecine pense que ça ne fait rien,ce qui compte c'est au moins que le malade y croit sinon sans chimio depuis 2 mois,comment ma tumeur aurait elle diminué,dites moi??Puisque la douleur était revenue,le traitement n'agissait plus bien sûr.