Forum

alimentation pauvre en polyamines

mariejeanne mer, 13/05/2015 - 09:52 (5) commentaire(s)

Bonjour, mon mari souffre d'un cancer du poumon avec métastases.
Il suit scrupuleusement les protocoles mais il est vrai que la communication avec les médecins spécialistes hospitaliers n'est pas simple, ce qui, en cas de problème grave peut être très déstabilisant, voir même retarder une intervention nécessaire. Mais, là n'est pas mon propos.
Je me renseigne sur internet sur les éventuelles améliorations que peut apporter l'alimentation à une personne cancéreuse, et je suis tombée sur une théorie qui est celle de l'alimentation pauvre en polyamine, et diverses thèses sur les rôle des polyamines dans le développement des tumeurs.
En tant que médecin, qu'en pensez vous? Cordialement.

atmed mer, 13/05/2015 - 11:36

Bonjour,
Les polyamines sont des constituants universels et obligatoires des cellules, nécessaires au développement cellulaire. D'où l'hypothèse qu'un régime appauvri en polyamines permettrait de réduire le développement d'une tumeur maligne.
Mais quand on regarde la liste des aliments permis ou au contraire interdits en raison de leur teneur en polyamines, on ne peut être qu'assez réservé quant au bien fondé d'un tel régime qui autorise nombre de boissons alcoolisées mais interdits de multiples légumes.
Il n'existe pas de réponse univoque en matière d'alimentation chez une personne atteinte de cancer, il faut surtout faire appel au bon sens, privilégier les aliments qui font plaisir à la personne dont l'appétit est souvent chancelant, tout en assurant une alimentation équilibrée.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

mariejeanne sam, 16/05/2015 - 13:33

Monsieur, votre réponse est pertinente mais ce n'est pas exactement ce que je demande comme pertinence.
Certes les gens qui souffrent du cancer ont besoin de repas qui leur font plaisir, et d'une alimentation équilibrée, bien sûr, cela, on peut le déduire facilement avec un peu de bon sens.
J'ai, avec les réponses sur le cancer, une impression amère, je vous l"expose: chaque fois que l'on pose une question médicale ou scientifique, on a le sentiment que ce genre de question est incongrue, on s'entend répondre des choses qui touchent au plaisir, au gout, à la psychologie, des "ne vous faites pas de soucis". Aucun sujet scientifique ne trouve de réponse. Je ne vous parlais pas uniquement de régime alimentaire, mais bien du rôle des polyamines dans le développement des tumeurs. Est- ce un conte, une théorie fumeuse, ou bel et bien un constat digne d'intérêt?
Les gens qui souffrent du cancer sont-ils définitivement des condamnés sans recours, ou peut-on envisager quelques solutions pour leur prolonger la vie autre que le soulagement de la douleur et le plaisir de la table?
Le patient et son entourage a-t-il quelques chance de participer à prolonger la vie?

atmed sam, 16/05/2015 - 16:25

Vous avez le sentiment de recevoir des réponses imparfaites sans doute parce que la médecine n'est pas une science exacte et que la plupart des maladies sont polyfactorielles, y compris les cancers. Pour preuve : un des liens de causalité les plus solides est celui qui a été établi entre tabagisme et cancer bronchique. Pourtant, un pourcentage non négligeable de patients qui développent un cancer bronchique n'ont jamais fumé....
Que je sache, aucun travail scientifique n'a permis d'établir que les polyamines étaient responsables du développement des tumeurs.
Cordialement
Dr A.Marceau

mariejeanne dim, 17/05/2015 - 10:10

Bon, c'est bien, merci.

chat.b ven, 29/09/2017 - 20:30

Me fait rigoler la première réponse: "il faut surtout faire appel au bon sens, privilégier les aliments qui font plaisir à la personne dont l'appétit est souvent chancelant, tout en assurant une alimentation équilibrée"..Le bon sens pret de chez vous..
Le bon sens n'est pas très utile pour lutter contre une maladie aussi complexe que le cancer.
Il y a des études très sérieuses sur les polyamines, et ce n'est pas du tout une piste à prendre à la légère:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3593561/
Efficacité du traitement pour le cancer du colon..Il doit y avoir d'autres études.