Forum

Cancer et visite médicale d'embauche

oussk lun, 13/07/2015 - 16:35 (6) commentaire(s)

Bonjour
J'ai appris, dernièrement, que j'ai un cancer (TNE) qui peut être guéri.... Les médecins prévoient une chimio-embolisation et une opération fin de cette année/début de l'année prochaine.
Avant d'apprendre cette nouvelle, j'ai entamé un processus pour changer de travail et j'ai été pris suite aux entretiens. Je dois commencer mon nouveau job début Septembre.
J'ai deux questions :
- dois-je parler de ma maladie au médecin de travail du point de vue légal ? sachant que je serai amené à m'absenter début de l'année prochaine pour 2 séances de chimio (1 semaine d'absence pour chacune selon les médecins) et pour l'opération (~1 mois d'absence selon les médecins) + des absences pour scanners/prise de sang/contrôles...
- pour ceux qui ont déjà fait une chimio embolisation une chirurgie DPC, pourriez-vous me dire si on peut reprendre le travail facilement après ces interventions ? est ce envisageable d'avoir ces interventions en // à un poste de cadre avec des responsabilité?
- j'ai encore la possibilité de retourner à mon ancien boulot et d'abandonner ce projet professionnel. Que me conseillez-vous? faut-il que j'abandonne ce nouvel emploi vu ma maladie ? faut-il vraiment être "très stable" sur son emploi avec cette maladie ? ou peut-on comme même chercher des challenges ?
Merci d'avance pour votre aide.

atmed lun, 13/07/2015 - 18:15

Bonjour,
La médecine du travail ne déroge pas au principe fondamental du secret médical. Si vous parlez de votre cancer au médecin du travail, celui-ci est tenu au strict respect du secret médical et il ne peut donc en aucun cas faire part de cette pathologie à l'employeur. En revanche, le médecin du travail se prononce sur l'aptitude professionnelle, sans avoir à justifier sa décision. C'est à vous de décider si vous révélez ou non au médecin du travail la nature du mal dont vous souffrez.
Après la chimio-embolisation, vous devriez rapidement retrouver vos capacités.
Quant au choix professionnel à faire, vous seul pouvez en décider. Mais peut-être que des témoignages pourront vous aider.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

oussk lun, 13/07/2015 - 20:13

Merci Docteur pour votre retour. Je préfère ne rien dire au médecin de travail tant qu'il n'y a pas d'obligation légale.

Et par rapport à la DPC (La duodénopancréatectomie céphalique) : peut-on reprendre le travail et être opérationnel comme avant facilement suite à cette opération? on m'a parlé d'une reprise possible au bout de 3 semaines ? Est ce vraiment jouable ?

atmed mar, 14/07/2015 - 08:57

La DPC est une intervention lourde et qui va modifier le processus de digestion. Votre organisme va donc devoir s'habituer aux nouvelles conditions créées par l'intervention, vous-même devrez pendant les premiers mois modifier votre façon de vous alimenter, notamment en fractionnant les prises alimentaires.
En conséquence, une reprise 3 semaines après l'intervention me semble être un peu optimiste. Mais le mieux serait d'en parler avec votre chirurgien.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

oussk mar, 14/07/2015 - 20:48

Merci encore une fois Docteur.
Je n'ai pas encore été mis en relation avec un chirurgien. C'est l'oncologue qui suit mon dossier pour le moment. C'est lui qui m'a parlé des 3 semaines de délai.
En fait, j'ai besoin de ces éclaircissements pour prendre ma décision par rapport à mon choix professionnel...

Si 3 semaines vous semblent peu pour une reprise, sauriez-vous me dire combien de temps est généralement nécessaire ? Je sais que cela dépend des personnes, mais y-a-t-il une moyenne ? Sinon, cette opération génère-t-elle une fatigue ou des effets secondaires comme une chimio systémique par exemple ?

Merci d'avance

atmed mer, 15/07/2015 - 08:26

Comme vous le dites vous-même, la période de convalescence varie d'un patient à un autre. Cela dépend notamment de l'état général du patient avant l'intervention, des suites opératoires (qui peuvent parfois être plus ou moins compliquées), de la vitesse à laquelle l'organisme s'adapte au "nouveau circuit" de la digestion instauré par l'intervention.
Si bien qu'une moyenne est impossible à indiquer. Mais sous réserve d'être bien observant des règles alimentaires qui sont données après l'intervention, il n'y a pas à craindre de fatigue ou d'effets secondaires tels qu'observés après une chimiothérapie.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

larose mer, 23/09/2015 - 17:39

j ai subi une DPC en 07/11 je suis resté plus de trois semaines a l hôpital pour ma part il m a fallu un bon trimestre avant de retrouver une une vie a peu pres normale 'alimentation promenade mais chaque cas est different