Forum

perte d'une personne atteinte d'un cancer..

dbs80 lun, 27/07/2015 - 23:07 (4) commentaire(s)

Bonsoir, lisez jusqu'à la fin s'il vous plait..
voilà il y a maintenant 7mois de cela, j'ai perdu mon Nonno (grand-père), on lui avait tout d'abord découvert une simple tumeur au cervelet en septembre 2013, cette tumeur été tout a fait opérable, les médecins, nous on rassurer le jours de l'opération tout sait bien passé.
Quelque mois plus tard pour une visite de contrôle les médecins on découvert de nouvelles tumeur, cette fois-ci non opérable mais ces tumeurs était d'après eux bénigne, que grâce a la chimio et tout ses radiothérapie elle allait diminuer.. Les médecins disaient juste, elle ont en effet diminuer le problème c'est que c'est tumeur se sont transformée en un cancer, des poumons tout d'abord, et ce cancer c'est propagé partout, et est devenue un cancer généralise.
Mon grand-père a passé ses fêtes de fins d'année 2013 dans cette chambre d'hôpital,
il a finalement pu en sortir en janvier 2014..
Les médecins ne lui donnaient que quelque mois ils lui donnaient exactement jusqu'en fin mai, par change je vais dire, il a "survécu" et a passé le cap de fin mai, nous le voyons, allé de mieux en mieux jusqu'au jour ou il a été emmené d'urgence a l'hôpital, ce jour là, j'ai cru le perdre pour de bon, mais grâce au ciel, ce n'était qu'un simple évanouissement nous a-t-il dit ensuite il est rester 1 semaine ensuite 2 puis 3 et il a été emmener au soins palliatif, a ce moment là mes parents et quelque autres personnes avait ete interdit de le voir, il ne voulait plu voir personne..
Jusqu'au jour ou j'ai forcé la chose, j'ai demander qu'on m'y emmène, pour le voir, j'avais besoin de voir mon grand père, mais malheureusement il ne m'a pas reconnue, il n'a pas reconnue sa propre petite fille, et là j'ai compris que c'était la fin, la fin de sa vie sur cette terre..
2jours apres que j'ai été le voir il a fait une chute de tension, il est arriver a 2 de tension, les médecins on eu peur très peur, nous étions tous a son chevais, nous lui avons tous fait nos adieux mais ill est rester a nos cotés encore quelques jours et ensuite il s'est éteint le 13 décembre 2014...
Je n'ai peut-être que 16ans, mais je voulais dire a tout les proche atteinte d'un cancer de garder le sourire, de rester fort pour les personnes atteinte d'un cancer, pour vos proches.
Et les personnes atteinte d'un cancer, garder la foi, battez vous jusqu'à la fin car la vie vaut vraiment l coup d'être vécue!
si quelqu'un a vécue la meme chose que moi vous pouvez venir me parlez car j'aimerais bien savoir comment vous surmonté(e) cela..

atmed mar, 28/07/2015 - 09:23

Bonjour,
Merci pour votre témoignage qui sera certainement très émouvant pour de nombreuses personnes qui échangent entre elles sur ce forum. J'espère que vous recevrez à votre tour des témoignages de personnes qui vous diront comment elles ont vécu ce type de situation et surtout comment elles ont su surmonter la disparition d'un être cher.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

violette jeu, 30/07/2015 - 22:57

J'ai accompagné mon fils pent5ans et j'ai passé ces dernières nuit a son chevet il parlait plus mais il m'entendait et je lui es donné le droit de partir et le lendeil nous quittait avec le sourire c'est beau et triste a la fois
Courage ma grande tu sais on s'en pose des questions et beaucoup sans réponses

violette jeu, 30/07/2015 - 22:59

J'ai accompagné mon fils pent5ans et j'ai passé ces dernières nuit a son chevet il parlait plus mais il m'entendait et je lui es donné le droit de partir et le lendeil nous quittait avec le sourire c'est beau et triste a la fois
Courage ma grande tu sais on s'en pose des questions et beaucoup sans réponses

graziella.m ven, 04/09/2015 - 22:52

C'est dur d'être dans l'attente.
J'ai perdu ma maman en novembre 2014, une récidive d'un cancer du sein. Les médecins étaient partagés sur son état, le corps humain est imprévisible.
Ma mère a passé 3 mois à l’hôpital. A chaque visite je parlais de tout sauf du cancer. La seule question était "les médecins t'ont dit quelque chose?" Je ne voulais pas alourdir mes visites, son quotidien baignait dans le cancer, ses traitements et ses effets secondaires. Je venais toujours avec une petites attention, une boisson fraiche, un magazine ...
Le jour où ma mère m'a dit "les médecins m'ont demandé si je voulais être réanimée, j'ai répondu non" Je savais que c’était le début de la fin. Mais quand?
Je préparais son retour à la maison avec l'HAD (Hospitalisation A Domicile) lorsque l'infirmière me dit "votre maman avait de la fièvre ce matin voyez ce qu'il en est"
J'ai appelé le service qui refusait de me donner des nouvelles, il fallait que je rappelle les médecins qui se réunissaient sur le cas de ma maman.
Sans savoir pour quelle raison je n'ai pas rappelé, je ne me suis pas déplacée. Je me suis endormie sur le canapé, habillée, avec le telephone à coté de moi.
Elle est décédée le lendemain matin.
Malgré la maladie, elle était heureuse car elle a reçu tout mon amour et mon soutien, j'ai fait mon maximum pour l'aider.

Relativiser aide le malade à prendre sa maladie avec humour et légèreté.

Le regret n'a pas sa place.

Maintenant j'avance, je me suis forcée à reprendre le travail une semaine plus tard, à voir mes amis, ma famille et à me plonger dans des activités diverses (sport, guitare, lecture, expositions). Je compense la perte de ma mère en occupant mon temps.
Vois-tu la tristesse resurgit un an plus tard. Je vais peut-être consulter un psychologue? ou passer un moment difficile et repartir plus forte? Nous réagissons tous différemment. A toi de trouver ton remède.

La mort fait parti de la vie. Courage et n'hésites pas si tu as des questions