Forum

Recherche contre le cancer

jeremy38800 jeu, 25/08/2016 - 03:21 (8) commentaire(s)

Bonjour,
Je recherche un forum sur lequel il serait possible d'échanger sur la recherche contre le cancer.
Je vais tout de même exposer mes questions ainsi que mes idées.
Tout d'abord, je suis septique quant à la classification des agents cancérogènes, compte tenu de la grande incertitude qui le défini. D'ailleurs, le fait de classer du plus probable au moins probable révèle l'inutilité de cette classification...
Je pense qu'on ne sait tout simplement pas et qu'on ne peut surtout pas affirmer que le cancer provient d'une substance X à laquelle un individu lambda aurait été exposé. Mais c'est sûre qu'il est plus simple de voir les choses sous cet angle: tu fumes, tu as un cancer des poumons, pas besoin de chercher plus loin. Par contre, le non fumeur qui a un cancer des poumons, on lui trouvera bien une autre explication merdique, pollution ou autre connerie du genre.
Mais sachant que le cancer existe depuis la nuit des temps, et qu'il est historiquement non-traçable, faut m'expliquer à quelle substance cancérogène un viking pouvait bien être exposé...
Ensuite, la recherche contre le cancer, est basée sur la guérison, et ce depuis des décennies. Il n'y a pas un moment où quelqu'un va se dire que ça ne fonctionne pas, et qu'il faut chercher autrement? Plutôt que de chercher à soigner, il serait peut être mieux de chercher à "vacciner" . Mais là c'est pareil, la méconnaissance est tellement grande, que lorsque qu'on recherche d'où provient le cancer (je vous invite à faire cette recherche), la réponse en résumé c'est: d'une cellule cancéreuse! WOUHAOU! on est bien avancé avec ça!
Tout cela pour dire, qu'il faut arrêter de nous bassiner avec "fumer tue", attention à la pollution, le sel, le gluten etc etc... Ce n'est que du vent, l’intérêt est toujours économique. L'exemple le plus probant est bien celui du tabac. Augmenter le prix des cigarette de 30 centimes par ans, mettre des photos ou messages "choquants' sur les paquets, franchement, je suis le seul à voir que c'est de la pure arnaque?
Si kle gouvernement voulait vraimennt qu'on arrete de fumer, ils augmentraient le paquet de 10€ d'un coup. La réponse va être : oui mais ça favoriserait le marché noir... Enfin bref...
Dites vous bien que ce sont des mecs au QI élevés qui dirigent le monde, alors quand ils pondent une idée du genre on va mettre des messages et des photos de cancer sur les paquets pour que les gens arretent de fumer, dites vous bien que c'est pour qu'on croit que c'est leur but, mais très loin de là!

atmed jeu, 25/08/2016 - 11:49

Bonjour Jérémy,
Le débat que vous engagez est intéressant car il reflète bien la complexité de la cancérogenèse et de la médecine en général dont on a l'habitude de dire qu'elle n'est pas une science exacte.
La survenue d'un cancer ne peut être expliquée par une cause unique. Vous évoquez le cancer des poumons (qui en réalité est un cancer bronchique), or on sait bien que des gros fumeurs vont échapper à ce cancer tandis que des non-fumeurs vont en être atteints. Pour qu'un cancer survienne, il faut une conjonction d'événements, sans doute un terrain génétique prédisposant, une défaillance du système immunitaire, une exposition à des facteurs cancérogènes, etc.
Quant à la vaccination, il n'existe pas aujourd'hui de piste probante pour un vaccin préventif, en revanche des essais sont menés sur des vaccins thérapeutiques.
Enfin, il y a un relatif consensus parmi les experts de la lutte contre le tabagisme pour dire qu'en effet, la seule mesure vraiment efficace serait la hausse très significative du prix du paquet de cigarettes, passant d'un seul coup à 10€ puis augmentant chaque année, par exemple de 50 centimes. Mais pour être réellement efficace, il faudrait que cette politique devienne quasi universelle, ce qui ouvre un autre débat.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

jeremy38800 lun, 29/08/2016 - 02:45

Bonjour, Dr A.Marceau, et merci beacoup d'avoir réagi à mon post.

Je vais me permettre de vous exposer une idée qui m'a traversé l'esprit et sur laquelle je mène mes "recherches".
Je précise que je ne suis pas du tout titulaire d'un doctorat et n'ai quasi aucune connaissance en médecine, juste une personne qui aime (peut-être un peu trop) chercher sans relache lorsqu'un sujet lui tient à coeur.

Voici mon idée (je n'ai malheureusement pas d'autre choix que de vulgariser, compte tenu de mon manque de connaissances):

Partant de ce que l'on connait du cancer, c'est à dire une cellule qui on ne sait pourquoi, se met à partir en vrille, passe par de multiples "états", pour finir en une cellule dite cancéreuse.
Si nous nous attardons sur les fonctions basiques d'une cellule, et je veux dire par là, la fonction binaire d'une céllule > une cellule se reproduit selon le programme
qui lui sera attribuée parmis les gênes qu'elle contient.
Nous pouvons donc considérer que la cellule elle même est programmée pour la reproduction , et que les gênes eux, dirigent la fonction reproductive de cette dernière (chromosome> gêne).

Pour aller un peu plus loin, les cellules souches pluripotentes qui donnent ensuite des cellules souches multipotentes et pour finir, des cellules, se reproduisent toutes avec le même "programme", seules leur fonctions changent.
J'en viens donc au merdier qui s'est shématisé dans ma tête et qui m'a poussé à apprendre ce que cite ci-dessus:
Je vais peut-être passer pour un barjo, mais je vais vous décrire du mieux possible la scène que mon cerveau à pondu alors que j'étais devant la télé:
- J'ai imaginé une cellule qui essaie de se reproduire avec un "bug" d'identification, ne lui permettant pas de savoir à quelle type elle appartient, elle essaie
donc toutes les combinaisons possibles (peau, os, ongle etc etc...) sans jamais parvenir à identifier son environnement et donc quel programme elle doit selectionner.
- Par conséquent, elle fait un "bunrnout", elle est toujours là, mais le programme à l'intérieur est cramé.
- il ne lui reste plus que le programme de reproduction, sans but dans la vie. Et le pire, sans degénéréscence car cette "fonction" est certainement inscrite dans les gênes...

Bref, il m'est difficile d'être explicite et de résumer mes pensées (j'espère tout de même être un minimum compris ;) ), mais je n'arrive pas à m'enlever
l'idée que la réponse se trouve dans les fonctions de base de la cellule (l'appareil de golgi par exemple, compte tenu de son rôle et surtout de l'incalculable précision dont il doit faire preuve .
Nous nous attardons sur les gênes alors qu'ils ne serviraient à rien sans qu'on leur permettent de vivre et de se reproduire. Bien que l'adn transmette des données à la cellule,
il n'existe que si la cellule lui permait d'exister.

Je pourrais en parler des heures, mais ce premier jet est surtout fait pour vous faire part d'une idée (surement à la con), mais qu'il fallait que j'expose (tant bien que mal).
Merci d'avance pour votre retour.
cdt
Jérémy

atmed lun, 29/08/2016 - 08:34

Bonjour Jérémy,
Je ne suis pas certain de parfaitement comprendre votre raisonnement. Mais qu'une partie de la solution du traitement ducancer se trouve au coeur de la cellule elle-même est en effet une certitude.
Vous évoquez une sorte de "burn-out" cellulaire conduisant à des erreurs de programmation : cette image est tout à fait juste. Et la nature a prévu cela en donnant à la cellule qui ainsi "part en vrille" la capacité de s'autodétruire, ce qu'on appelle l'apoptose. Malheureusement, le processus de l'oncogenèse peut parvenir à contourner cette apoptose. C'est pourquoi l'une des pistes de recherche parmi les plus prometteuses est la restauration de cette fonction d'apoptose.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

jeremy38800 lun, 29/08/2016 - 09:32

Merci pour votre réactivité, et surtout pour les informations que vous me fournissez.
J'ai survolé le thème de l'apoptose, et reprenez moi si je me trompe, mais quelque soit le type d’apoptose, on parle toujours de mort cellulaire programmée.
Toute la question réside dans "programmée par quoi?" , apparemment pas par la cellule elle même, compte tenu du fait qu'elle suit le code génétique qui lui est fourni.
Je m'explique:
Dans le cas le plus simple à comprendre (pour ma part): La mort d'une cellule est programmée pour s’arrêter de se reproduire lorsqu'il le faut (les doigts sont assez longs, il y a assez de peau, assez de neurones etc, en gros stop sinon c'est pas un humain qu'on va faire mais un avatar lol)
Mais ce programme réside dans l'adn et non pas dans dans ce qui l'entoure (la cellule), sommes nous d'accord?
Dans l'attente de vous lire.
Et encore merci pour le temps que vous m'accordez.

atmed lun, 29/08/2016 - 09:43

L'apoptose est en effet une "mort cellulaire programmée" mais il arrive que le programme soit modifié par des altérations (mutations) génétiques. Compenser ou réparer ces mutations pour relancer le processus de l'apoptose est donc une piste de recherche très intéressante. Des travaux prometteurs sont actuellement en cours à ce sujet, portant notamment sur les gènes de la famille BCl2.
Cordialement
Dr A.Marceau

jeremy38800 lun, 29/08/2016 - 11:02

Merci beaucoup!!!! Je viens de me documenter sur le sujet, et cela décrit exactement le fond de ma pensée.
Quand je parlais de programme de reproduction de la cellule, c'était en fait le bcl-2, me voici éclairé grâce à vous.
Je vais être chiant mais encore une question:
On considère le bcl-2 comme anti-apoptotique. Le préfixe "anti" qui le défini comme agent hostile n'est-il pas un énorme frein?
Si on définissait le bcl2 comme agent grâce auquel la reproduction de nos cellules est gérée. Le sens des recherches ne serait il pas différent?
Si le bcl2 n'attendait que des ordres provenant de l'adn afin de se "détériorer" et par conséquent se désactiver pour laisser place à l’apoptose, c'est bien que le message serait passé entre les deux sources.
La transformation d'une cellule en cellule cancéreuse intervient avant ce message, laissant place à un programme de reproduction intacte et à pleine puissance, par conséquent la source ne serait pas le bcl2?

atmed lun, 29/08/2016 - 12:31

L'apoptose est normalement déclenchée une fois la cellule devenue anormale, donc effectivement, la transformation de la cellule intervient en amont. Mais en se transformant, la cellule acquiert parfois le moyen d'échapper à l'apoptose !

jeremy38800 mar, 30/08/2016 - 18:52

D'accord, j'arrive malheureusement en bout de piste du fait de mon grand manque de connaissances...
Mais je tiens encore une fois à vous remercier pour toutes les informations que vous m'avez fournie, elle m'ont permis d'avoir une meilleure approche du sujet.
Mais aussi, je ne vous le cache pas, une petite satisfaction personnelle, dans le sens où mon idée n'était pas si conne que ça au final.
Dans l'espoir de voir cette maladie de merde éradiquée, je vous souhaite bonne continuation.
Cdlt
Jérémy BAYER