Forum

Cancer de la vessie métastatique. Renseignements sur l' atezolizumab

Sand15 mar, 27/09/2016 - 14:20 (3) commentaire(s)

Bonjour,
Mon papa a été diagnostiqué d' carcinome non infiltrant au départ. Suite a l 'ablation de la tumeur et a de l immunothérapie locale a base de bcg, la tumeur n 'a pas récidivé au niveau de la vessie.
Malheureusement, deux ans mon papa présentait des métastases aux os et aux poumons. De nombreuses métastases.
Le premier protocole a base de cisplatine a été efficace et la totalité des métastases ont disparu.
Trois mois après la fin de ce protocole de nouvelles lésions au niveau des cotes et de la hanche .
L oncologue a été très rassurant; le premier protocole avait été très efficace et assez bien supporté par mon père.
J avais lu sur plusieurs articles que la chimiothérapie a base de cisplatine n 'était préconisé qu 'en cas de récidives après une rémission d 'au moins 6 mois. Et également que les tumeurs étaient chimiosensibles au départ mais perdaient de leur chimiosensibilité. Je me permet de faire appel a vous afin de savoir si ces informations sont vraies . Sur internet on trouve tout et son contraire...
J 'aimerai aussi avoir des informations sur ce nouvel anticorps que l'on nomme l 'atezolizumab. j 'ai lu qu il avait été validé par la FDA avant même la phase 3 des essais cliniques. savez vous a quel stade des essais cliniques nous sommes en France. cette molécule s 'adresse qu 'a une catégorie de tumeurs?
Si je comprend bien , en Amérique, les patients peuvent être traités avec ce médicament?
Ayant lu quelques articles sur ce sujet, il semble que ce soit une grande avancée dans le traitement de cette maladie. Je suis certainement comme tous les enfants dont le papa est malade . on voudrait que le médicament soit déjà sur le marché.
Merci à vous
Bien Cordialement

atmed mar, 27/09/2016 - 15:56

Bonjour,
Vous avez en effet raison de vous méfier de tout ce qu'on peut lire sur Internet, le meilleur pouvant côtoyer le pire !
Une décision médicale repose sur plusieurs critères si bien qu'il est difficile sinon impossible d'interpréter une telle décision sans disposer de l'ensemble des paramètres. C'est donc auprès de l'oncologue que vous avez vu qu'il faut aller chercher les réponses précises à vos questions.
Néanmoins, pour répondre à une question d'ordre général relatif à la chimio-sensibilité, il est exact qu'une tumeur peut devenir moins sensible à une chimiothérapie mais rien ne dit que ce sera effectivement le cas lors d'une seconde cure. Le cisplatine peut également être associé à d'autres médicaments pour renforcer le traitement (cf http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-de-la-vess...étastatiques).
Quant à l'atezolizumab, la FDA l'a effectivement approuvé en mai dernier. Il n'y a pas encore d'AMM délivrée en France mais des essais cliniques sont certainement en cours permettant d'évaluer ce médicament dans le traitement de divers cancers, dont celui de la vessie. Il peut arriver qu'une AMM soit délivrée précocement, avant les résultats des essais de phase 3, quand la molécule testée donne des résultats nettement supérieurs à ceux du traitement de référence. Une procédure accélérée permet alors à ce médicament d'accéder plus rapidement au marché.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Sand15 mar, 27/09/2016 - 21:39

Mercî pour votre réponse .
Jusqu a présent je n ai hélas pu trouver de créneau me permettant de rencontrer l oncologue qui traite mon père. Habitant loin êt ayant un bébé cela m à ete difficile de trouver un moment où l oncologue êt moi meme pourrions nous rencontrer.
C est un peu pour cette raison que je cherche à m informer sur cette maladie en passant par ce forum. Tout ce que j ai pu lire sur internet est bien peu réjouissant.
Le premier protocole avait tellement bien fonctionné que l on s attendait à ce que la première injection de chimiothérapie le soulage complètement. Ce n est pas le cas. Mais avant d entamer le premier protocole de chimiothérapie, cela va faire 10 mois à présent, il avait eu 4 séances de radiothérapie , faites dans l urgence car l oncologue craignait une paralysie. Une des tumeurs se situant au niveau des lombaires était énorme.
La radiothérapie l avait certainement soulagé.
Est il possible d évaluer les effets de la chimiothérapie dès la première injection? Mon père a eu cette première injection cela fait 4 semaines. Le traitement , s il avait agit , aurait il du le soulager immédiatement?
Je vous remercie d accorder du temps à nos questions.
Bien Cordialement

Sandrine

atmed mar, 27/09/2016 - 22:41

Bonsoir Sandrine,
Une chimiothérapie va commencer à agir dès son administration mais pour autant, cela ne va pas toujours être perceptible cliniquement. Il faut se donner un peu de temps avant d'en évaluer l'efficacité sur plusieurs critères : la symptomatologie mais aussi les examens d'imagerie ou d'endoscopie....
Bien cordialement
Dr A.Marceau