Forum

Quel pronostic?

Xuru ven, 09/06/2017 - 15:21 (4) commentaire(s)

Je suis devastée. Je viens d'apprendre que mon frère agé de 49 ans , est atteint d'un cancer primitif à petites cellules non opérable du poumon de 8mm envahissant avec plusieurs nodules pulmonaires , une métastase au cervelet de 7mm et une métastase osseuse au niveau des cotes.
Il a perdu 15 kilos depuis 8 mois mais avait mis celà sur le compte d'une dépression.
Il vit seul à 1000km de chez moi sans famille ou proche à ses côtés. Il me dit qu.on lui propose un essai thérapeutique pour le traiter? Et moi je me demande combien de temps il lui reste à vivre...

Xuru ven, 09/06/2017 - 22:48

Donc en fait tout le monde s'en fout.... en même temps qu'est ce que j'esperais? Vie de merde...

samar sam, 10/06/2017 - 09:07

Bonjour,

Je pense que non, personne ne s'en fout. Simplement personne (en tout cas pas moi qui ai pourtant perdu mes parents d'un cancer et qui ai moi-même eu un cancer), ne peut dire combien de temps il reste à vivre à votre frère (à part peut-être les médecins qui s'occupent de lui), surtout si aucun traitement n'a été tenté. En tant qu'ancienne malade, je conseille à votre frère d'accepter les propositions du corps médical. Chacun d'entre nous étant unique, nous ne réagissons pas tous de la même façon aux traitements proposés. Ce qui veut dire que les médicaments fonctionnent très bien sur la plupart des malades.
Donc, tant que tout n'a pas été tenté, il ne faut pas désespérer.
Mais je comprends tout à fait votre désespoir, l'ayant moi-même vécu en tant qu'aidante, auprès de mes parents. C'est même à l'annonce de la maladie de ma mère, il y a 20 ans, que j'avais demandé ma mutation en urgence pour être auprès d'elle. Jusqu'au bout, j'ai crû à sa guérison parce que tout est possible, qu'il s'agisse du pire ou du meilleur.
Bien à vous,
Anne-Marie

atmed sam, 10/06/2017 - 09:31

Bonjour,
Je partage tout à fait les propos tenus par Anne-Marie.
Les progrès thérapeutiques en cancérologie ont été importants au cours de ces 5 dernières années, notamment avec les thérapies ciblées, de nouvelles associations thérapeutiques et l'immunothérapie. Et le cancer bronchique fait partie de ceux qui ont bénéficié de ce progrès. Par conséquent, il ne faut pas désespérer, le cancer bronchique de votre frère peut être sensible à l'un de ces traitements, c'est très certainement ce que les médecins souhaitent lui proposer.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Sixtine sam, 17/06/2017 - 12:51

Bonjour,

Personne ne se fout de ce qui vous arrive à votre frère et à vous. Nous sommes tous sensibilisés ici car sommes atteints ou avons un proche atteint de cette saleté. Mon Papa vient est décédé le 27 mai dernier d'un Mésothéliome pleural malin c'est à dire d'un cancer de la plèvre lié à l'amiante qu'il a respiré toute sa vie professionnelle. Pour être honnête, la perte de poids quand elle est significative est assez mauvais signe. Cela étant dit, à la place de votre frère j'accepterais l'essai thérapeutique.
En effet, non seulement les progrès sont exponentiels mais tout le monde sait qu'en matière de cancer le moral et la combativité sont essentiels. Ma maman ainsi que ma tante étaient condamnées à quelques mois (il y a quelques années de cela). L'une comme l'autre se sont battues comme des lionnes pour ne pas abandonner leur mari, leurs enfants ...Elles ont survécu pendant des années.

Je serais tentée de vous préconiser de vous rapprocher physiquement de votre frère pendant ses premières cures.
Bon courage,
Sixtine