Forum

Achat suite à un cancer

Meighan lun, 21/08/2017 - 16:57 (3) commentaire(s)

Bonjour,
Je ne sais pas si ma question fait parti des choses que l'on peut écrire ici mais je tente.
Voila, il y a 9 ans j'ai été traité pour la maladie de Hodgkin, les traitements se sont très bien passé mais malheureusement 8 ans après (en Juillet dernier) j'ai fait une rechute de la maladie. Grâce au contrôle elle a été diagnostiqué très tôt. A nouveau les traitements se sont plutôt bien passé (en 8 ans le corps change, on prend de l'âge on ne réagit pas comme la première fois...) Je suis maintenant en rémission depuis Mars 2017, ce qui est une bonne chose.
Je me permet d'écrire ici car peut-être que d'autre personnes ont vécu ceci et pourrons répondre à mes interrogations.
Etant agée de 27 ans, âge où l'on a plein de projet :), je souhaiterais me lancer dans un projet d'achat immobilier : hors je ne sais pas à quelle porte frapper. Des personnes me disent que c'est possible, d'autres me disent oula : 2 cancers en moins de 10 ans ce n'est même pas la peine d'y penser... Je suis perdue. J'ai essayé de me tourner vers ma banque, mon assurance pour avoir un premier avis mais on ne me dit jamais la même chose. Pourrais-je trouver une assurance prête à m'assurer malgré ceci.
Alors, on ne sait jamais, y a t-il des personnes par ici qui ont pu se voir leur crédit accepté ou bien cela ne me sert à rien de me lancer dans ce projet car je ne voudrais pas me prendre que des refus dans la tête. J'aimerais avancer mais j'ai peur d'être bloqué avec tous ça.
Je remercie les personnes qui pourraient me faire un témoignage ou me donner des infos / aides..

atmed lun, 21/08/2017 - 19:04

Bonjour,
Il existe en effet une convention, dite AREAS, qui permet à des patients ayant souffert d'un cancer d'accéder à un emprunt bancaire sans surprime. Cette convention, actualisée en 2017, prévoit un délai sans rechute entre la fin du protocole thérapeutique et la demande d'emprunt. Dans le cas de la maladie de Hodgkin, ce délai est de 6 à 10 ans selon les cas. Compte tenu d'une rechute l'an passé, le délai n'est que de quelques mois dans votre cas et il est fort probable qu'une surprime vous soit imposée par le prêteur.
Je vous conseille, pour en savoir plus, d'appeler le service AIDEA au 0 800 940 939 (aux heures ouvrables), tapez 2 et vous serez mis en relation avec un conseiller qui pourra vous donner de plus amples informations.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Syl35 mer, 10/01/2018 - 15:56

Bonjour,

Je peux témoigner car je me suis trouvée dans la même situation.
Mon mari (33 ans à l'époque) a eu un cancer du colon détecté et opéré (puis chimio) en septembre 2013.
Suite à cela nous avons cherché à acheté en mai 2016. (c'était notre 3 ème achat de résidence principale et je peux donc comparer en terme de recherche d'assurance..)
J'ai pris le taureau par les cornes et j'ai fait tous les dossiers possibles et inimaginables...
Au final j'ai trouvé une assurance pour mon mari que la banque a accepté.. mais il n'est couvert qu'en cas d'accident et de maladie qui n'a pas de lien avec le cancer ou les suites d'un cancer... (et sans surprime du coup) et c'est passé car nous avions 64% en apport sur la maison et que la banque a pris une hypothèque sur la maison.
Par contre avec la convention Aeras, dès que la période de rémission sera passée nous pourrons refaire une demande d'assurance et peut être qu'il pourra être assurée en totalité avec une surprime je suppose..
Bon courage dans tous les cas !

Liam mer, 07/02/2018 - 11:41

Bonjour,
je suis aussi passée par là. Le choix de ne pas être couvert en cas de récidive est vraiment à bien réfléchir! Evidemment on a envie d'y croire, mais si on récidive sans être couvert c'est la double peine : gros problèmes d'argent parce qu'on est malade, voire risque de devoir vendre la maison, grosse galère en perspective. Moi j'ai emprunté après un cancer à 29 ans (un cancer plus grave à première vue d'un cancer de Hodgkin): je me suis fait à l'idée que j'allais essuyer des refus ou des demandes de surprimes telles qu'elles me décourageaient d'acheter, et misé sur la loi des grands nombres, et ça a payé. Au bout de 7-8 refus ou surprimes de plusieurs de dizaines de milliers d'euros... un assureur m'a assuré sans surprimes en m'excluant pour les "entorses de la cheville"!!! Eh oui j'ai non seulement un cancer mais je me suis fait à 15 ans une entorse de la cheville. Je pense que l'assureur s'est trompé dans son exclusion, et tant mieux pour moi. Puis j'ai récidivé. Je paie toujours mon emprunt, mais j'ai au moins la tranquillité d'esprit que si je dois m'arrêter de travailler je pourrais rester chez moi. Certains dises que c'est important de ne pas trop stresser dans mon cas, alors au moins je n'ai pas ce soucis là.
Bon courage