Forum

cancer du pancréas à 40 ans

Gallipoli75 mar, 18/09/2018 - 13:18 (5) commentaire(s)

Bonjour
Je découvre ce forum où je trouve beaucoup de bienveillance et de conseils avisés. Je lance ce message en mode bouteille à la mer, parce que je traverse une période très difficile avec mon mari. Depuis un an et demi, il est traité en chimio pour un cancer du pancréas. Les chimios sont lourdes mais il résiste bien, enfin jusque là... Depuis l'annonce du diagnostic, il avait 40 ans et nos filles 8 mois et 4 ans, nous sommes passés par beaucoup de phases, mais celle qui dominait était une attitude conquérante, combattive, nous avons exploré beaucoup de pistes de soins supports, nous étions soudés pour venir à bout de la cochonnerie.
Mais le temps passe, les derniers bilans sont très anxiogènes, avec une inconnue sur la présence de métastases. Même si nous n'avons volontairement jamais posé la question du pronostic vital, nous sentons bien que l'étau se resserre. Et lui encaisse moins bien les chimios, qui ont été renforcées, il est très fatigué et à cran. Du coup il devient très dur, agressif, et je me prends tout "dans les dents", essayer de ne pas réagir aux agressions, aux reproches, et en même temps continuer à porter la famille à bout de bras, le quotidien, la rentrée scolaire, les activités, les 1000 documents administratifs, et bien sûr compenser affectivement pour que mes filles ne ressentent pas l'angoisse et soient préservées… Autour de moi tout le monde me dit que je gère comme une chef, qu'ils ne "savent pas comment je tiens", que j'ai une énergie incroyable, sauf que sauf que… je me sens épuisée nerveusement, je sens que ma belle énergie est en train de s'évanouir peu à peu et j'ai peur de perdre pied. Et si craque, il se passe quoi? Je ne sais même pas à quoi ça pourrait ressembler mais ça me fait peur. J'ai peur d'être malade à mon tour aussi. Et mes filles, que se passera-t-il pour elles? Je ne suis même pas capable de lui en parler parceque je sais qu'il n'est pas en mesure de l'entendre, qu'il est absorbé par sa lutte à lui, et qu'il ne ferait que me reprocher de le stresser, ou de ne pas faire assez auprès de lui. Je vois une psy mais elle n'est pas d'une grande aide, alors j'aimerais vraiment pouvoir échanger avec des personnes qui sont passées par là, qu'elles puissent me dire comment on s'en sort ou pas, et surtout dans quel état, et peut-être m'aider à y voir plus clair. Merci de m'avoir lue, très bonne journée à tous

mamie du 15 mar, 18/09/2018 - 15:29

Bonjour,
Peut être pourriez-vous voir au niveau de la ligue locale s'il y a des groupes de parole pour les proches où d'autres personnes accompagnent des malades et pourraient vous aider.
Bon courage à vous

Gallipoli75 mar, 18/09/2018 - 16:31

Merci de votre réponse, je vais me renseigner
Bonne journée

atmed mar, 18/09/2018 - 16:51

Bonjour,
C'est en effet la même réponse que je vous propose après la lecture de votre témoignage très émouvant. Votre attitude est remarquable mais vous avez besoin de renfort et de réconfort. C'est pourquoi vous rendre au comité départemental de La Ligue sera sans doute une démarche profitable, pour y trouver de la solidarité, une écoute bienveillante, peut-être des aides ou des conseils.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

resterzen mer, 19/09/2018 - 20:30

Chère Madame,

C'est une malade qui vous écrit sur l'aide concrète apportée par la Ligue :
- une heure entière passée avec une psychologue spécialisée, qui maîtrise le sujet ; elle m'a écoutée et m'a parlé;
- idem avec un sophrologue très compétent qui a pris mon cas en charge;
- à venir un atelier esthétique et problèmes de peau.
Rien à voir avec des professionnels débordés et/ou distraits.
Le forum de la Ligue est cordial.
Ici, pas de tchat intensif et vide.

Amitiés.

Gallipoli75 jeu, 20/09/2018 - 13:08

Merci beaucoup, j'ai appelé ce matin la ligne de soutien psychologique. J'ai trouvé une oreille attentive et bienveillante, et m'a même suggéré une bonne idée ! alors un grand merci ;)