Forum

Il ne faut pas tomber malade

LAURENCE DALOZ lun, 24/09/2018 - 13:40 (1) commentaire(s)

Bonjour à tous et toutes
je m'apppelle Laurence et je viens de fêter mes 49 ans avec mon compagnon, mes enfants et gens que jaime
l'an dernier lors d'un contrôle mammo on m'a annoncé que j'avais un cancer du sein. J'étais seule lorsque l'on m'a annoncé cela et un vrai tsunami c'est abattu sur moi; Comment annoncer à mes enfants à mon compagnon qui vit à Trois heures de chez moi à mes parents ? Je suis de profession famille d'accueil pour l'aide sociale à l'enfance il fallait aussi voir pour que mes jeunes partent dans les meilleures conditions le temps que les choses se règlent dirons nous. J'ai été opéré le 10 mai après toute la batterie d'examens à faire. Tumorectomie du QSE du sein gauche. tout c'est bien déroulé et ensuite j'ai eu 6 semaines de radiothérapie et mi août j'ai commencé l'hormonothérapie (tamoxifène)
j'ai quelques effets secondaires avec celui ci mais de toute façon pas le choix; J'ai repris le boulot au bout de cinq mois donc pas longtemps après la fin des rayons. Travail à temps plein avec le métier que je fais. Tout allait pas trop mal et cette année en avril we de Pâques abcès au sein du même coté et même endroit que l'an dernier. Donc opérée un peu en urgence le 7 avril puis ensuite des soins infirmiers chaque jours avec méchage. J'ai alors dû avec ce nouvel arrêt maladie me re battre à nouveau avec les banques, les assurances car mon assurances bancaires qui doit me prendre en charge en cas de maladie et bien il faut six mois de carence. L'an dernier je n'ai été arrêté que cinq mois car je ne pouvais pas financièrement me permettre et cette année encore moins. Mon directeur d'agence un jeune nouveau m'a bien noyé sous des frais multiples et divers cet été. j'ai déposé un dossier de surendettement, mis ma maison en vente, emprunté de l'argent à ma meilleure amie, pris rendez vous avec assistante sociale de mon travail, repris le boulot et au lieu de prendre que deux accueils je suis à trois et envisage un quatrième. La banque m'assomme aucune prise en charge, prend des frais sur des chèques, des prélèvements rejetés alors qu'ils sont au courant de ma situation de santé. J'attends de savoir quand passera mon dossier de surendettement en commission, j'attends aussi des nouvelles en ce qui concerne la vente de ma maison, quoiqu'il en soit je devais la vendre pour rejoindre vivre auprès de mon compagnon l'an dernier mais je suis dégoutée heureusement que j'ai mes enfants et un compagnon aimants car je ne serais peut être plus de ce monde. Je suis une battante j'ai toujours fait face. Début octobre je dois retourner voir ma gynécologue car ma paroi utérine trop épaisse donc on verra bien mais de toute façon même si je dois être opérée je ne prendrais pas d'arrêt maladie. j'ai 8 à 9 mois à tenir désormais pour vivre avec l'homme que j'aime et je tiendrais le choc. Je croise le doigts pour que ma maison se vende
voilà j'avais besoin de dire tout cela car les organismes d'assurances et bancaires nous pompent nous usent nous coulent un peu plus chaque jour, ils se moquent de savoir que vous êtes malade, un cancer il faut du calme ps de stress et moi je n'ai eu que ça l'an dernier et cette année j'ai même dû consulter mon médecin traitant car j'étais en situation de stress panique (pas de dépression) prendre du stressam et quelque chose certains jours pour dormir car je cogite, je calcul je n'arrête pas de réfléchier je me réveille parfois en pleurant etc
je vous remercie de m'avoir lu et je sais que mon cas n'est pas GRAVE je dirais et des personnes sont plus dans la panade que moi mais javais besoin d'exprimer tout cela.
Merci à vous
laurence

resterzen lun, 24/09/2018 - 16:25

Bonjour,

Oui, Laurence.

La maladie nous met en morceaux.
Et il y a celles et ceux qui s'en moquent: " c'est pas leur problème "
Plus les gens qui ressentent même un certain dégoût.

Heureusement , vous êtes bien entourée.
Et vous êtes jeune.

Cordialement.