Forum

Jour d'annonce. ...

GERER SEULE mar, 09/10/2018 - 01:34 (4) commentaire(s)

Bonjour

Je passe une mammo vendredi et vu mes antécédents je me prépare à la possibilité du. BIRAD 5...et je regrette d'avoir pris rv juste avant le week end car je ne pourrai rien faire avant lundi. COMMENT avez vous géré l'annonce que qq chose ne collait pas? Je veux avoir un plan ! Merciiiii
Ps, je me refuse à changer le rv car c est reculer encore

atmed mar, 09/10/2018 - 08:12

Bonjour,
Pour ne pas vous retrouver isolée durant tout un week-end, je vous recommande de prendre dès à présent contact avec le comité départemental de La Ligue. Vous y trouverez écoute et soutien.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

resterzen mer, 10/10/2018 - 16:58

Bonjour,

Voici mon vécu:
J'ai traîné pour faire les examens de dépistage; je me disais "tout ça c'est du business".

Vient le jour où le radiologue de mon quartier procède aux examens: mammographie OK; puis, échographie: tumeur cancéreuse du sein.
C'est le radiologue qui me l'annonce. Comme il a un certain âge, je le crois. Le ciel me tombe sur la tête.

Je n'ai pas le temps de m'apitoyer sur mon sort ou de me documenter car je suis rapidement avalée par le protocole de soins du Centre Anticancéreux.
Je deviens une poupée de chiffons: faites ci, faites ça; je parcours un immense labyrinthe physique et psychique.

Le jour de l'opération une bénévole de la Ligue est venue me voir dans la chambre. J'ai pensé que cette personne avait bien du courage...et un jour, je me suis rendue à la Ligue.

Je participe à plusieurs actions "Octobre rose" (coussins du coeur, marches, réunions etc...)

Amitiés.

GERER SEULE mer, 10/10/2018 - 18:20

Merci restezzen ....traîner pendant combien de temps?..

resterzen jeu, 11/10/2018 - 05:46

Bonjour Gérer Seule,

J'ai traîné 3 mois avant de passer les examens.
J'ai traîné 1 mois avant d'aller faire la biopsie.

Ensuite, le protocole m'a avalée (coups de fil du Centre anticancéreux, convocations) puis opération en urgence puis radiothérapie.
"On" ne m'a plus lâchée et tant mieux!

Dans les salles d'attente j'ai parlé à bien des femmes qui avaient "attendu" et qui se trouvaient dans un triste état.
J'ai eu beaucoup de chance.

Amitiés.