Forum

Cancer des poumons

Emyneb dim, 14/10/2018 - 00:40 (1) commentaire(s)

Bonsoir,
Je m'appelle Emeline et nous avons appris le 18 septembre que ma maman de 60 ans était atteinte du cancer des poumons à petites cellules. Son cancer est à un stade très avancé puisque la tumeur bouche une bronche, appuie sur la trachée et le cœur (celui-ci a été déplacé légèrement à droite). Elle a été admise en urgence à l'hôpital après une très grosse douleur dans la poitrine (comme une crise cardiaque) et par la suite, elle a été en réanimation. Après deux semaines et demi de stress intense, un jour où elle a failli nous quitter, aujourd'hui (grâce à Dieu) elle va beaucoup mieux même si le danger est là. En effet son cancer est très agressif et en 3 semaines a pris beaucoup d'ampleur, ma maman est actuellement en pneumologie et après un pronostic plutôt négatif de la réanimation, la pneumologie aussi a été très négative puisque ma maman fait seulement 41kg (travail épuisant, moral à 0, des angoisses enfin beaucoup de facteurs qui ont fait que son état physique est faible). L'équipe médicale ne peut pas opérer, ils n'ont qu'un seul traitement qui est la chimiothérapie mais ils ont très peur qu'elle ne survive pas. Néanmoins, lorsque l'équipe médicale s'aperçoit à quel point ma mère est motivée et à quel point elle a le foi, ils veulent se battre avec elle. Depuis 1 semaine et demi elle mange 3 repas par jour et mange beaucoup entre les repas (dont boissons et yaourts HP), elle fait sa petite "gym" dans son lit et va avoir un kiné pour qu'elle soit autonome (1 mois dans un lit, elle ne peut pas se laver, ni aller aux toilettes etc elle est très essoufflée à l'effort). Un autre oncologue doit venir lundi pour avoir son feu vert pour la chimio, sachant qu'ils ont divisé les 2 molécules pour en commencer qu'une. Elle est parfois sous le masque, puis à lunettes et ça varie de jour en jour. Parfois elle aura bien dormi et se retrouve avec 4 litres d'oxygène, puis à d'autres moments 8 litres et une fois 15 litres à tel point qu'ils parlaient de la remettre en réanimation. Ils sont très perplexes quant à son cancer, je leurs ai demandé son espérance de vie et ils m'ont répondu qu'ils ne savaient pas, que je devais garder en tête que tout pouvait basculer du jour au lendemain. Je voulais des avis, des témoignages aussi et des conseils pour ma maman qui veut vivre, qui garde le moral et continue de regarder des films drôles, c'est une femme incroyablement courageuse et j'ai espoir que la chimiothérapie la guérisse. Là encore, les médecins ne savent pas et me disent "nous sommes sous la réserve", quel est votre avis ? Je n'ai que 21 ans et ma maman est tout pour moi, c'est mon rayon de soleil, ma petite colombe du matin et ma meilleure amie. Je fus très choquée par cette nouvelle et j'ai dû mettre mon projet pour l'armée en stand by, je m'occupe de tous les papiers, de la maison, des animaux, du budget très serré et je dois dire que je suis fatiguée mais je garde la foi, la motivation et tout l'amour grâce à Dieu. Je voulais aussi rajouter que si vous êtes atteints d'un cancer ou l'un de vos proches, battez vous et ne baissez JAMAIS les bras quoiqu'en pense les médecins. Je sais que l'état de ma mère est grave, qu'il y a beaucoup de risques et une petite chance, mais si nous avions écouté la réa med actuellement ma mère serait en soins palliatifs, sans traitement (son cas étant foutu d'avance d'après eux), elle n'avait plus beaucoup de temps à vivre. Aujourd'hui elle pète la forme, veut se battre et le service dans lequel elle est est merveilleux. Ne baissez jamais les bras et si vous êtes croyants, ne pensez pas que ce mal vient de Dieu. Il sera votre meilleur allié, Il l'est en tout cas pour ma mère.

resterzen dim, 14/10/2018 - 06:28

Bonjour Emeline,

C'est formidable d'épauler votre Maman comme vous le faites!
De vous adapter à son état, de la comprendre et de l'aimer.

Personnellement, je n'ai pas eu toute cette chaleur, toute cette lumière pour ma pauvre Maman. Ma peur envahissait tout. Je restais auprès d'elle et "suivais le mouvement", encaissant les chocs.

Toutefois, Emeline, ne vous perdez pas de vue. Quoiqu'il arrive vous devez continuer votre vie, avec fierté, avec vos principes, comme votre Maman vous a élevée.

Ensuite, si je peux me permettre, en cas de souffrances insupportables due à la maladie, faites confiance à l'équipe médicale.

Je prierai pour vous.

Amitiés.