Forum

Douleurs au palais et genes constantes, inquiétude sur un cancer du voile du palais ?

1907 lun, 29/10/2018 - 00:13 (15) commentaire(s)

Bonjour ,
Je suis quelque peu désespéré, voici plus d'un an des genes, des sensations désagréables sont apparus lorsque je fumais ( + de 30 ans de tabac). J'ai immédiatement consulté mon généraliste qui n'a rien observé de particulier. J'ai cessé de fumer définitivement. Mais depuis les problèmes n'ont pas cessé de prendre de l'ampleur. Des douleurs permanentes sur le palais ( brulures, sensation de pression), une impression de salive collante, gluante, un gout très altéré et depuis plusieurs mois des douleurs violentes ( type coup d'aiguille) sur les côtés dans le fond de la bouche. Dans tout ce temps j'ai fait un épuisement professionnel, j'ai perdu 16 kilos ( repris 10 depuis) consultés plusieurs ORL et Stomatologue, passé 2 scanners de la sphère ORL et poumons sans anomalie. On me parle de stomatodynie, de douleurs neuropathiques. J'ai fait tous les bains de bouche possibles. Aujourd'hui le ressenti de mon palais est anormal, j'ai une pression permanente sur le palais mou, une inflammation. Lorsque je mange ces désagréments sont amplifiés, lorsque je parle les douleurs peuvent s'amplifier et me faire tousser. Aujourd'hui tout va plus mal, l'ensemble des ces symptomes ne sont ils pas ceux d'un cancer ? se pourrait-il qu'il n'est pas été détecté ?.Je me sens abandonné avec mes douleurs et mes peurs. Des conseils, des avis me sont nécessaires. Merci de votre aide.

atmed lun, 29/10/2018 - 08:26

Bonjour,
J'aimerais pouvoir vous aider mais malheureusement, je suis dépourvu de moyens pour cela, hormis les quelques commentaires suivants.
La symptomatologie que vous décrivez n'est pas évocatrice d'une pathologie particulière, notamment pas d'un cancer de la sphère ORL. Vous êtes visiblement bien pris en charge, avec un médecin généraliste, vous avez consulté plusieurs médecins spécialistes et bénéficié d'examens poussés. Ce parcours médical n'a pas révélé de pathologie particulière. Pour autant, vous continuez de ressentir ces symptômes.
Tout en continuant à être suivi comme actuellement, au plan médical, je vous conseille de consulter un ostéopathe, qui pourrait déceler et corriger un conflit musculo-squelettique à l'origine de certains de vos symptômes.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

1907 lun, 29/10/2018 - 11:06

Bonjour, Dr A. MArceau
Merci beaucoup de votre prompte réponse. Elle m'engage à vous poser deux questions complémentaires.
Au-delà du suivi médical de mon médecin et de mes visites auprès des spécialistes le seul examen que j'ai passé à plusieurs reprises est un scanner, mais est-il approprié à la recherche de mon mal ? Toutes les lésions touchant aux tissus, langue, voile du palais... ne sont pas détectables au scanner ? . Ne devrais-je pas faire l'objet d'autres types d'examens biopsie, IRM ... ?. Vous avez bien compris qu'il m'est impossible de dissocier mes douleurs de la peur d'un cancer. Mon parcours de fumeur me ramène toujours à cela. Quand peut-on être certains que ce n'est pas e sujet de son mal ?. Enfin quel soulagement pourrait m'apporter l'intervention d'un ostéopathe, mes douleurs ne me semblent pas être musculaires. Merci de votre aide.

atmed lun, 29/10/2018 - 11:40

Bonjour,
Pour les pathologies ORL, scanner et IRM sont des examens complémentaires. Si le scanner est strictement normal, j'imagine que votre ORL a estimé inutile de faire une IRM. Quant aux biopsies, on ne peut pas les faire sans avoir identifié une lésion, les faire au hasard n'est pas possible.
Quant à l'ostéopathie, elle peut permettre de traiter un conflit musculo-squelettique à l'origine de manifestations atypiques.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

1907 jeu, 01/11/2018 - 11:13

Bonjour, Dr A. Marceau

J'ai consulté en début de semaine un professeur chef du département ORL de l'hopital avec un courrier de mon médecin traitant. Il m'a examiné brièvement, a regardé attentivement le cd du scanner et m'a ensuite prescrit une IRM. Ce choix d'examen est-il alarmant ? . Quels sont les apports d'une IRM sur le scanner. Le professeur n'ayant été très dissert, la recherche d'un possible cancer est-il l'objet de cet examen. Merci pour votre aide.

atmed jeu, 01/11/2018 - 11:55

Bonjour,
Scanner et IRM sont des examens d'imagerie mais de nature différente, le premier mesure une densité à l'aide des rayons X alors que l'IRM mesure une résonance. Les images obtenues sont de nature différente et j'imagine que l'ORL que vous avez consulté propose une IRM pour voir si une lésion passée inaperçue au scanner est visible à l'IRM. Ce choix n'a rien d'alarmant, c'est une précaution supplémentaire.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

1907 ven, 02/11/2018 - 10:33

Bonjour;
Toujours plus inquiet face à la persistance de mes symptômes, je dois donc comprendre qu'une situation de cancer peut être une réalité pour moi, même si le scanner n'a rien montré. Dans ce cas pourquoi mon médecin n'a-t-il pas engagé l'IRM comme premier examen s'il est le plus précis ? Enfin suite aux résultats à venir.
- Si l'IRM montre une où des lésions cela veut-il dire que le cancer n'est qu'à son début et donc potentiellement guérissable.
- Si l'IRM ne décèle rien toute situation de cancer ORL sois est définitivement exclu ? où des examens plus poussés doivent être engagés.
Merci de votre expertise pour m'aider dans la gestion de mes peurs.
Très cordialement.

1907 ven, 02/11/2018 - 10:37

L'angoisse fait perdre la maitrise, dans mon post précedent la phrase est :
-Si l'IRM ne décèle rien toute situation de cancer ORL doit- elle etre définitivement exclu ? où des examens plus poussés doivent être engagés.
Désolé pour cette erreur.
Cordialement

atmed ven, 02/11/2018 - 12:05

Je n'ai pas dit que l'IRM était plus précise que le scanner, ces deux examens ne sont pas concurrents mais complémentaires l'un de l'autre. Si l'IRM est normale, je pense en effet que l'ORL vous dira que l'hypothèse d'un cancer, assez peu probable en raison de l'examen clinique normal et du scanner normal, est désormais à exclure.
Cordialement
Dr A.Marceau

1907 dim, 04/11/2018 - 00:53

Bonjour Dr A.Marceau.
Suite à ma visite auprès du professeur, j'ai découvert que l'IRM qui m'a été prescrit ne sera réalisé que le 20 février.
Que dois-je en conclure ?. c'est plus de trois mois pendant lesquels peut s'installer ou s'aggraver un mal.
Face à la persistance des mes symptômes qui semblent etre ceux décrits lors d'un cancer du palais ou du voile du palais ( gènes, douleurs sournoises, pression, inflammation sur le palais, gout très altéré,..) . Quel examen peut définitivement trancher la question de ma pathologie . Cette situation sans réponse thérapeutique ne génère que de l'angoisse et de la douleur. Je repose clairement la question existe-t-il une possibilité qu'un cancer échappe à l"observation clinique et à un ou des scanners ? Merci pour votre expertise. Très cordialement

atmed dim, 04/11/2018 - 10:13

Bonjour,
Les échanges sur ce forum ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation médicale. Les médecins que vous avez consulté jusqu'à présent n'ont rien trouvé d'anormal, qui puisse suggérer l'existence d'un cancer.
Je ne peux rien dire de plus,
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Pages