Forum

Plus d’issues...

Prisci mar, 14/05/2019 - 11:37 (6) commentaire(s)

Bonjour il y a 2 ans maintenant mon papa 59 ans à l’annonce du cancer.je vais faire court pour raconter mon histoire.(trop long si je détail).28 juin 2017 colposcopie résultats cancer du bas rectum et polypose au niveau du côlon (plus de 100 polypes) dont 5 cancéreuses. Conclusions chimio par cachets plus radiothérapie.une opération est prévu le 10 novembre 2017 ablation total du colon plus stomie.l’operation s’est très bien passé mais le post opératoire a été compliqué.au bout de 2 mois mon père reprend du poil de la bête il s’habitue à sa poche reprend du poids retourne travailler et vis le plus normalement possible.les scanners les marqueurs et compagnies n’indiquent pas de récidive du cancer.donc le chirurgien envisage une opération pour enlever la stomie et tout raccorder.Quelques mois passent et nous sommes maintenant en septembre 2018.mon et recommence à avoir mal au rectum il a des écoulements,il pressent quelques chose d’anormale,il a mal au bas du dos.nous sommes maintenant en février 2019. il consulte on lui trouve une boule coller au sacrum,biopsie boule cancéreuse.et c’est reparti pour de la chimio cette fois par site il doit faire 4 séances nous en sommes aujourd’hui à 2 séances.la 1ère se passe bien il est un peu fatigué mais ça va.la 2ème se passe très mal il est épuisé ne marche plus est hospitalisé pour une embolie pulmonaire on suspecte une phlébite.la semaine dernière j’ai appris que mon père était condamné il n’en lui reste plus qu’ 1 an à vivre.mais dans quel état?...depuis l’annonce je vis la maladie au jour le jour en gardant toujours de l’espoir en restant forte pour lui.aujourd’hui le 14 mai 2019.je suis fatigué psychologiquement une fatigue que m’en pèse. Mon père va mourir mais comment s’en preparer à la mort de quelqu’un qui est en vie aujourd’hui.je ne suis pas prête.je ne sais pas comment gérer la situation je vous l’etat De mon père qui se dégrade jour après jour.toute la partie pelvienne est atteinte par le cancer.il n’y a plus d’espoir de guérison.nous vivons dans l’angoisse d’un appel nous annnoncant sa mort.c’est terrible...merci à vous qui me lirai.et je soutiens aussi bien les personnes malades mais aussi les familles ce n’est pas facile pour nous non plus...

Rene Delpierre mar, 14/05/2019 - 14:12

Et on nous dit qu'on a fait des progrès .Que la recherche à permis des guérisons de plus ben plus nombreuses !!À voir chaque jour de plus en plus de malades et de familles en souffrance,qui perdent tout et ce qu'ils ont de plus chers il y a de quoi à être révoltés .Face au nombre de plus en plus de cancers ,de plus en plus de vies anéanties ce n'est plus de bienveillance maintenant qu'on attend ni de groupes de paroles qui fera revenir les personnes qui nous quittent de plus en plus jeunes.Ce n'est pas pour saper le moral de ceux et celles qui se battent dans l'espoir de retrouver une vie qui malheureusement leur échappe un peu plus chaque jour..Pendant ce temps on continue de nous empoisonner un peu plus de jour en jour et on va encore de longs mois s'interroger sur une possible dangerosité du glyphosate pour seul exemple parmi tant d'autres.

Prisci mar, 14/05/2019 - 14:59

Tout à fait.personnellement je ne suis pas encore dans l’acceptation je suis en colère j’en veux au monde entier.comment se préparer à l’an mort de quelqu’un qui est vie!?je n’accepte pas le fait d’en le perdre mais malheureusement je n’ai pas le choix je suis frustré...c’est tellement triste et tellement injuste pour toutes ces personnes malades et toutes ces familles qui souffrent alors maintenant nous profitons des derniers moments de vie mais c’est pas facile chaque fois que je le vois je me dis il va mourir c’est pas possible ça m’en brise le cœur j’en me sens vide d’en l’interieur Pendant que lui pourrit de l’intetieur Ce n’ Pas
Humain de finir ces jours dans la souffrance...

Alex35 mer, 15/05/2019 - 01:33

Bonsoir, je pense que même si l’on sait ce qu’il vas arriver on garde toujours espoir, on se sit que ce n’est pas possible qu’on a rien fait pour mériter ca. Et on se prépare jamais a la mort même quand là personne est malade.. je t apporte tout mon soutien j’ai perdu mon papa le 30 décembre 2018 a lage de 57 ans, on a découvert son cancer cet été et il s’est battu pendant 5 mois, 5 mois ou toute ma vie a basculé et celle de ma mère aussi, des allers retours aux urgences, ou tu vois la pzrsonne que t’aime qui se détruit petit a petit.. cette maladie est horrible on s’en rend compte vraiment quand ca nous touche. Mais je te souhaite beauxoup de courage moi j’accepte toujours pas que mon père est parti, jarrive pas tout les soirs je penses a lui, je me dis que cest pas possible c’est un cauchemar que je vais me réveiller et puis tu retourne a la réalité parce que au fond de toi tu sais qu’il est plus la mais tu veux pas y croire. Moi j’essayais un maximum d’aller le voir, de passer du temps avec lui de le faire rigoler jai raremznt pleurer devant lui je voulais pas qu’il me voit je pleurais en sortant de sa chambre. Et comme toi j’étais épuisé fatigué je me suis mis en arrzt car jai vu aussi que la santé de mon papa devenait critique vraiment et puis je n’arrivais plus a faire semblant au travail de sourire alors que ca n’allait pas.. en tout cas pleins de xourage a toi et ta famille.

atmed mer, 15/05/2019 - 07:35

Bonjour Prisci,
Tout d'abord, merci à Alex35 qui délivre un message sensible et tellement vrai. Bien sûr, on peut s'en prendre à la terre entière, maudire la maladie et les traitements qui ne sont pas toujours assez efficaces pour guérir tous les malades mais ce sont des ressentiments stériles, inutiles.
Consacrez votre énergie et votre temps à profiter de votre père autant que vous le pourrez, de simples mots, de simples regards suffisent dans ces instants si difficiles à partager tout votre amour. Tout comme Alex35, j'ai moi aussi perdu mon père d'un cancer, il allait avoir 56 ans. On n'imagine pas la vie sans son père et pourtant, quand le deuil vous frappe, la vie l'emporte et vous continuez à aller de l'avant, sans oublier l'être disparu mais en s'habituant petit à petit à son absence.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Prisci mer, 15/05/2019 - 08:40

Bonjour a tous je tenais à vous remercier pour vos messages réconfortants.en allant sur ce forum je ne penser pas avoir des commentaires et encore moins aussi réconfortants.je suis réellement touchée ça me va droit au cœur.je pense que la mort est une délivrance pour les personnes qui souffrent ainsi qu’en pour les familles.pkus de douleurs plus de souffrances plus d’intereogation Ce qui est difficile ce n’est pas la mort en soit c’est l’absence de l’etre Cher.j’ai une relation très fusionnel le avec mon père et ne plus l’appeler Le serrer dans mes bras lui parler c’est le plus difficile à accepter.mais pour l’instant son cœur bat encore il est en vie et je compte bien en profiter.ce cancer aura prit l’enveloppe corporelle de mon pérennité mais a aussi renforcé l’amour au seins de ma famille.

sophie1979 lun, 20/05/2019 - 09:29

oui, on relativise beaucoup de choses avec tout ses foutus cancer..., que la vie est belle, mérite d'être vécue, qu'il est toujours trop tôt pour se retrouver face à la mort, qu'un jour nous serons à la place de nos proche probablement bien plus tard, beaucoup plus tard, que l'on vivra un cancer à notre tour.
Maintenant il ne nous reste plus qu'une chose en tête, se construire des souvenirs, un maximum, des photos, des vidéos pour que personne ne les oublie ...