Forum

Pourquoi du jour au lendemain ma chirurgienne est méchante avec moi

Géraldine 62 mer, 24/07/2019 - 15:10 (2) commentaire(s)

Bonjour à tous,
J'ai un sarcome des tissus mous à cellules claires a la main, j'ai 43 ans et j'habite Bethune dans le Pas de Calais. Et en ce moment, je n'ai plus confiance en ma chirurgienne de l'institut Gustave Roussy de Villejuif.
Elle était vraiment très humaine avec moi dès notre première entretien (il faut dire que le premier médecin que j'ai vu a Lille a Oscar Lambert m'a dit que la seule solution était l'amputation sans une once d'humanité) do'c j'avais affreusement peur de ce premier contacte en plus de suis depressive depuis l'adolescence. Mais j'ai vu un grand sourire, beaucoup de gentillesse et d'humanité pour que je sois rassuré déjà de ma première biopsie et lors de mon opération de membre isolé, comme je n'avais aucune visites, elle venait tous les jours et m'avait laissé à l'époque sa carte (si j'avais une question ou si quelque chose n'allez pas).
Tout allez bien, jusqu'à ce quand avril 2019 où après mon IRM et l'annonce de ma chirurgienne de ma possible récidive, elle a été affreuse, ma mise à la porte les larmes aux yeux quand je lui ai dit, docteur j'ai peur, j'ai un mon petit garçon de six ans qu'allons nous devenir, bref le monde s'écroulais autour de moi, une récidive alors que ça fait même pas 3 ans depuis mon opération, ma radiothérapie.
J'ai eu une biopsie qui a confirmé ma récidive, de nouveau comité. 8 personnes qui vous entourent, et vous vous sentez rassuré par la vue de votre chirugienne (oui j'avais pas encore compris son mépris et son changement) et ma radiotherapeute qui m'a été la seule demandé si mon petit garçon allait bien. Ça a été rapide, on m'a parlé de chimiothérapie, c'est ce que m'a dit mon compagnon moi je pleurais de trop pour toit suivre.
Là après mon Tep scan (entre temps le 28 juin j'ai été opéré des sinus et de la cloison nasale toujours à l'igr) et j'avais envoyé un message à ma chirurgienne pour lui demandé si il y avait pas possibilité de ne pas à avoir à se déplacer, la canicule, l'opération récente, la fatigue... Bon aucune réponse.
On est venu le 22 juillet, est là à peine arrivé, je me suis faite traité comme une malpropre parce que j'avais osé déranger madame par mail (mais moi je lui ai jamais demandé sa carte et je l'ai jamais harcelé).
Puis l'annonce, heureusement pas de métastases aux poumons mais un nodule thyroïdien. Elle m'a prescrite une échographie pour mon nodule et à parler d'une ponction éventuellement. Bon comme ça doit arriver, j'ai dit "est ce que ça fait mal ? ", elle s'est retourné du côté de l'oncologue (jamais le même) en lui disant "ah de toute façon, elle, elle a peur de tout" je me suis mise à pleurer et lui dire avec peur (je suis timide et sensible, je lui ai pas hurlé dessus), elle m'a répondu de quoi je me mêlé, que de toute façon j'étais pas courageuse (à 3 ans j'ai failli perdre la vue et j'ai beaucoup souffert, j'ai subi un viol et j'en passe...) enfin j'ai vécu des choses difficiles dans ma vie.
Son téléphone a sonné, elle ne s'est pas excusé et c'est sauvé sans nous dire au revoir.
Bref je suis sous chimio, on est resté avec l'oncologue.
Comment ça se fait, qu'un médecin vraiment humain devient comme ça, elle soigne en plus le cancer pas la grippe ???
Merci de me lire, pardon c'est long mais aujourd'hui je suis très très déprimé, je n'arrive même plus à me nourrir, ni à sortir du lit et à prendre soin de moi et j'ai peur de la revoir. Je me sens comme une moin que rien.

atmed mer, 24/07/2019 - 16:11

Bonjour,
Pour être tout à fait franc, je n'ai aucune explication rationnelle à ce changement de relations qui s'est, semble-t-il, brutalement instauré entre cette chirurgienne et vous.
A l'IGR, vous avez à faire à d'autres médecins, sans doute pouvez-vous vous confier à l'un d'eux, lui dire que vous ne comprenez pas pourquoi votre relation avec cette chirurgienne s'est tant détériorée. En espérant qu'il pourra vous aider,
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Géraldine 62 mer, 24/07/2019 - 16:41

Merci infiniment pour votre réponse,

On va tenter même si on se retrouve parfois face à des murs, j'ai rien contre les secrétariats, elles font de leur mieux.
Mais nous sommes allé à l'igr car j'avais un problème à mes coques nasales, mon compagnon c'est heurté aux secrétaires pour leurs demander si cela n'était pas possible de nous appeler pour une fois les résultats par téléphone que l'on était épuisés et que ça nous coûtait cher les allers retours.
On lui a répondu avec dédain (alors qu'il avait déjà patienté 1h) qu'il fallait être présents absolument. Mais à tous les comités de l'igr, jamais on ne m'a ausculté, jamais et ça a été le cas lundi, tout aurait pu se faire pas téléphone (bon si ça avait été grave, on aurait compris le besoin de notre présence).
Bref on ne s'est jamais plaint, ni moi même de douleurs pour moi leurs de mes hospitalisation (même si le 28 on a oublié de me dire que je pouvais boire à 18h et qu'on me l'a dit qu'à 22h en pleine canicule, je sais que c'est pas facile pour le personnel) ni des heures à attendre.

Je vous tiendrai au courant.
Bien cordialement.
Géraldine Cornebois