Forum

Perte de sa maman - cancer

O2D22 mer, 07/08/2019 - 20:41 (1) commentaire(s)

J'ai perdu ma maman il y a quatre mois d'un cancer de l'oesophage, métastasé aux poumons. Elle est décédée dans mes bras, à peine neuf mois après l'annonce de sa maladie.
J'ai 25 ans, je suis enfant unique et j'étais fusionnelle avec ma mère, elle était tout pour moi. Ma maman, ma meilleure amie, ma confidente, ma soeur. je n'ai jamais un seul instant voulu penser que je pouvais la perdre. L'annonce de sa maladie m'a fait perdre toute insouciance et son décès toute possible véritable joie.
Aujourd'hui je me sens terriblement mal et profondément seule. Je crois que je suis très choquée par la tournure des événements; à la fois par la brutalité et la ténacité du cancer qui a tuée ma mère mais qui a aussi rendu ces neufs mois chaotiques, l'empêchant de manger, de marcher et pour finir de parler mais aussi par la "manière" dont elle est partie, par le traitement qu'elle a reçu par le corps médical.
Certains moments me hantent et même si j'ai conscience d'avoir fait tout ce qui était possible pour être la plus présente possible et un "soutien", repenser à tout cela m'est difficile et j'ai comme peur d'être dans un état second depuis un an et qu'un jour ou l'autre je vais réaliser l'ampleur des choses.
Si certaines personnes ont vécu la même chose que moi ou des faits similaires ce serait un plaisir pour moi d'échanger.

Jennisilver mer, 07/08/2019 - 23:59

Bonjour
Je me retrouve tellement dans ce que tu marques. J'ai perdu ma maman il y a 9 jours...
J'ai 27 ans et fille unique aussi et pareil avec ma maman tellement fusionnelles, on vivait ensemble et depuis l'annonce de sa maladie il y a 5 mois je faisais tout ce que je pouvais pour elle. Si j'avais ou faire plus je l'aurai fait. Elle avait un cancer oropharynx, le traitement la tué. Je n'arrive toujours pas à y croire et je ne comprends pas qu'on puisse rien faire...
Pour le moment je suis encore dans les papiers administratifs donc c'est vrai que çà m'occupe et même m'épuise j'en reviens pas de tout ce qu'il faut faire.
Je suis seule pour tout gérer, sa famille était fâchée avec elle. Je dois m'occuper de tout. Heureusement que j'ai rencontre des personnes dans l'administration qui sont gentilles et m'ont aidé.
Mais la solitude est bien là, je m'attends à ma voir rentrer et me parler. Je sais que non je sais qu'elle n'est plus là mais je peux pas m'empêcher de le penser. Son décès est tellement soudain, j'ai appris que personne pouvait plus rien faire pour elle une semaine avant son décès et comme elle était en coma je n'ai pas pu lui dire au revoir comme j'aurai voulu. Je lui ai beaucoup parlé mais je ne suis pas sûre qu'elle ait entendu. J'ai peur de faire une dépression.
J'avais plein de projets à faire avec elle une fois qu'elle pourrait remanger (elle était nourri par sonde) et quand elle n'aurait plus sa trachéotomie... Tout est partie à l'eau.
J'en viens même à culpabiliser pour elle en me disant la pauvre elle voulait pas mourir, elle ne s'y attendait pas....
J'ai du mal à réaliser les taches quotidiennes, même regarder la télé me rend triste... Je pense tout le temps à elle.
Je ne peux vraiment t'aider parce que c'est récent pour moi.
J'écris souvent ça m'aide je trouve j'ai deux carnet en ce moment un ou j'écris de temps en temps et un autre ou j'écris à ma maman.
Mais certaines paroles de proches m'ont fait du bien.
Une amie à maman m'a dit que j'étais son bien le plus précieux, son trésor, que pour elle c'était la délivrance que je lui faisais le plus beau des cadeaux...
On me dit souvent beaucoup de courage, on est de tout cœur avec toi. Tu n'es pas seule.
Il ne faut pas hésiter à consulter si on sent qu'on s'enfonce trop. Demander de l'aide est une bonne chose.
On a tellement donné pendant le combat contre la maladie qu'on a plus vraiment de ressources pour affronter la mort ensuite...
J'espère vraiment que tu vas te sentir mieux et que tu vas pouvoir avancer même un tout petit peu.
N'hésite pas à m'écrire si tu as besoin, je répondrai avec plaisir. On réagit pas tous pareil face au deuil donc peut être qu'on peut s'aider mutuellement.
Bon courage pour la suite. Peut être a bientôt.