Forum

Besoin d'arguments

Florence17 sam, 10/08/2019 - 22:10 (4) commentaire(s)

Bonsoir,
Mon père vient d'apprendre qu'il est touché par un cancer de la vessie (stade t2). Son chirurgien l'a informé de la nécessité de lui retirer la vessie afin d'éradiquer la maladie, en complément d'une chimiothérapie.
Le problème est le suivant: comme beaucoup d'entre nous, il a peur des mots cancer et chimiothérapie et panique à l'idée de se faire retirer la vessie (à cause des conséquences). Il s'est donc tourné vers "docteur Google" et s'est entiché de pseudo thérapeutes et thérapies trouvées sur YouTube (mr casas novas, méthode de breuss...). Il est maintenant persuadé que le cancer est une invention des lobbys pharmaceutiques et que son salut, et sa guérison, viendra de l'absorption de jus de fruits et légumes crus. Ma mère et moi avons tenté de lui expliquer que tout n'est que baratin, il s'est tellement persuadé du bien fondé des propos de ces gens sur internet qu'il ne veut pas se faire soigner. Le souci est que bien que nos arguments, à ma mère et moi, reposent sur du bon sens, il s'avère que le discours des vidéos que mon père regarde sont crédibles pour qui veut y croire. Je comprends que mon père ait besoin de faire le deuil de sa bonne santé et qu'il est difficile pour lui de se projeter en tant que malade d'une pathologie grave mais le temps compte. Malheureusement nous ne savons plus comment lui faire comprendre que ces vidéos lui font faire des choix qui ne sont pas appropriés. J'ai l'impression qu'il ne sert à rien d'essayer de prouver que ces "thérapeutes" sont des charlatans car ça le conforte dans l'idée qu'ils ont raison.
Quels conseils pourriez-vous nous donner pour qu'il s'attache au raisonnement des médecins et non à celui de ces gens douteux qui pullulent sur internet ?
Je suis navrée de vous avoir posté un message si long mais je suis désemparé par le comportement de mon père et je voudrais l'aider.
Florence

atmed dim, 11/08/2019 - 07:27

Bonjour Florence,
Malheureusement, les charlatans qui profitent de la vulnérabilité des personnes malades sont nombreux et surtout, disposent de moyens importants avec Internet pour vendre de faux-espoirs.
Votre père est sans doute dans la phase initiale qui fait suite à l'annonce du cancer et que vous évoquez très bien en parlant de "deuil de sa bonne santé". Cette phase est parfois marquée par des comportements peu rationnels, comme celui de votre père qui s'accroche à de faux-espoirs de guérison vantés par ces charlatans alors que la médecine peut lui apporter une guérison mais certes, au prix de l'ablation de la vessie. J'espère que votre père va rapidement se détourner des marchands d'illusions. Son médecin traitant a peut-être une influence sur lui et pourrait être un bon ambassadeur.
Sinon, le seul moyen d'avancer, c'est en faisant œuvre à la fois de patience et de persuasion, en mobilisant toutes les personnes qui sont susceptibles d'être écoutées par lui. Il ne faut pas le brusquer, simplement lui montrer de manière inlassable que vous tenez à lui et que l'unique manière de pouvoir continuer de vivre ensemble, c'est en acceptant les solutions thérapeutiques proposées par la médecine.
Bien cordialement
Dr A.Marceau

BERNARD CAVAILLES dim, 11/08/2019 - 09:41

florence bonjour,
j'avais un kiste dans la vessie, suite à son ablation et analyse en fevrier 19, le resultat tumeur,
l'urologue n'a pas hésité une seconde, 2 mois plus tard en avril, ablation totale vessie prostate et remplacement par une neovessie, faconnée par un morceau d'intestin grèle

tout c'est bien passé, au vue des analyses c'est la guérison, fin aout (ieme mois re controle avec analyse de sang et scaner injecté

seul probleme c'est l'incontinence.
la journée j'arrive à maitriser, par securité la nuit un penilex et sa poche
il y a une rééduc mise en place
chaque cas est un cas et réagit differemment

mais quand l'urologue te dit : vous etes gueri, tu gére ces inconveniants

bon courage

Florence17 lun, 12/08/2019 - 14:48

Bonjour,
Je vous remercie tous les deux pour ces messages très constructifs. J'ai discuté hier avec mon père qui a débuté un jeun qui le fragilise grandement. Lui pense au contraire qu'il va se purifier du mal qui le ronge...
On va y aller doucement, en espérant qu'il finisse par revenir à la raison.
Merci d'avoir pris le temps de me lire et de m'avoir répondu.
Bien cordialement.
Florence Neau

Elfie dim, 25/08/2019 - 05:12

Je suppose que l'on a tous envie de vivre et de trouver une solution moins effrayante que la chirurgie et la chimio . Dans mon cas , tout à été tellement vite entre la découverte de la tumeur et l'opération (14 jours ) que j'ai fais la même démarche que votre papa mais après la nephrectomie partielle . J'espère qu'il va revenir à la raison bientôt mais je comprends bien sa démarche.

Bon courage à toute la famille