Forum

Papillomavirus / HPV

Emi8 jeu, 13/02/2020 - 21:26 (3) commentaire(s)

A la suite d'un banal frottis, on découvre une anomalie. Je dois donc faire une colposcopie, qui me trouve un papillomavirus de haut grade (HPV 16). Je dois subir une conisation pour ôter les lésions malades (dysplasies, CIN2). Lors de l'opération, le chirurgien découvre que j'ai finalement du CIN3, le plus haut grade. Il m'a donc retiré 12mm de col au lieu de 5mm prévu initialement. Je suis donc passée en zone saine, et suis donc tranquille. Je suis ensuite suivie de manière régulière, et tous les 3 mois, je refais des frottis. Et 8 mois plus tard, on découvre de nouveau du CIN2 et 3. Je dois donc subir une nouvelle conisation (qui risque peut-être d'endommager le désir d'enfant (j'ai 36 ans)) prévue semaine prochaine. Il s'agit d'une récidive.
N'ayant pourtant eu aucune relation sexuelle depuis la 1ère conisation, cela veut-il dire que les cellules pré-cancéreuses peuvent réapparaître n'importe quand? Et ce, malgré les conisations, voire ablation totale? Le virus est donc en moi et ne peut, être vaincu si je comprends bien ?
* Vais-je transmettre le papillomavirus à mes futurs partenaires? Le chirurgien m'a dit que le virus passait au travers du préservatif. Il n'y a donc pas de protection possible?
* J'ai entendu dire que le virus pouvait aussi migrer dans le gorge (amygdales) et la sphère ORL. Comment peut-on savoir si cette zone est aussi atteinte ? Qui doit-on consulter pour vérification ?
Je suis inquiète. Chaque médecin ou chirurgien que j'ai pu rencontrer a des discours différents, et j'ai l'impression que le papillome est encore très méconnu des professionnels.
Merci d'avance pour vos retours. Cordialement.

atmed ven, 14/02/2020 - 11:38

Bonjour,
Les HPV dits oncogènes (dont fait partie le HPV 16) sont transmis par voie sexuelle. Les lésions qu'ils provoquent parfois concernent le col de l'utérus mais aussi la marge anale ou la sphère ORL, ceci en fonction des pratiques sexuelles. Mais il n'y a rien de systématique, par exemple une femme ayant des lésions dysplasiques au niveau du col de l'utérus avec présence de HPV16 n'aura pas forcément de lésions au niveau de la sphère ORL même si elle pratique la fellation.
L'HPV16 n'est pas "en vous" dans la mesure où il ne se promène pas dans l'ensemble de vos tissus, fort heureusement. Jusqu'à preuve du contraire, il n'est présent qu'au niveau de votre col utérin et le but est de l'éradiquer en même temps que les lésions qu'il a pu provoquer. Dès lors, vous serez guérie et ne pourrez donc pas le transmettre.
Le préservatif protège bien contre les infections à HPV, je n'ai jamais lu que le HPV16 pouvait "traverser" le latex !
Pour de plus amples informations, vous pouvez aller sur ce site de l'Institut Pasteur : https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/cancer-du-col-u...?
Bien cordialement
Dr A.Marceau

Jenel67 lun, 02/03/2020 - 17:46

Bonjour mais du coup pourquoi récidive t il alors si les lésions étaient pourtant enlevées ? Combien de fois peut on récidiver ?
En vous remerciant

Emi8 lun, 02/03/2020 - 20:02

Bonjour Jenel67,
C'est une très bonne question, aucun médecin ou chirurgien n'a pu répondre à cette question! "Pourquoi une récidive (aussi rapide, en plus) malgré le fait que l'on m'ait retiré les lésions malades".
Là, j'ai donc subi une 2e conisation en 1 an de temps. Alors, je me dis, que la prochaine fois, si jamais ils retrouvent des lésions malades (car j'attends le retour du labo, des lésions qu'ils m'ont une nouvelle fois retirées) ils me retirent tout tout, malheureusement.
Rien n'est clair. C'est du préventif. Et effectivement pour prévenir le cancer du col de l'utérus.
Le HPV 16 est lié à 100% au cancer du col de l'uturus.

Cdt